Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Magda Ikklepotts

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 3 avis)

Les aventures de Magda Ikklepotts, une jeune sorcière d'aujourdhui.


Sorcières

Magda Ikklepotts possède le double-glyphe, ce qui pourrait faire d’elle une sorcière très puissante… À condition, bien sûr, que quelqu’un l’initie à la magie. En attendant, pour gagner sa vie, Magda utilise les quelques pouvoirs qu’elle maîtrise pour arnaquer les antiquaires, et s’amuser aussi un peu, tant qu’à faire. Mais lorsque des attentats perpétrés par une force surnaturelle se produisent, Magda n’a d’autre choix que de se jeter dans l’arène, au péril de sa vie…

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Juillet 2014
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Magda Ikklepotts
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

27/10/2014 | PAco
Modifier


Par Yannis
Note: 4/5
L'avatar du posteur Yannis

Avis après lecture du premier tome. Une série qui commence plutôt bien. On a donc une orpheline doublée d'une sorcière très puissante embarqué dans une aventure et une intrigue policière dévoilant son passé (ou au moins une partie). L'histoire est plaisant et se laisse suivre malgré quelques raccourcis. Certains éléments dévoilés notamment en fin d'album relance bien l'intrigue et me donnent envie de lire le tome 2 Le dessin de Chrystel m'a poussé à l'achat tant au niveau du dessin que des couleurs et c'est une vraie découverte. J'attends de lire le tome 2 et la sortie du 3 pour confirmer ma note

22/09/2016 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Cette bd exploite le filon laissé par le célèbre Harry Potter. Nous avons également une petite orpheline au super pouvoir dont les parents ont été tués par la magie d'un puissant sorcier. L'univers sera d'un Paris dans une époque post-chasse aux sorcières peu après l'attentat de l'eurostar. Cela remplace Londres ! Les auteurs ont su tout de même créer un univers un peu uchronique mais qui colle parfaitement à notre réalité. Ainsi, on va embarquer dans une intrigue policière mêlée de fantastique. C'est assez moderne dans l'approche. On pourrait appeler cela de l'urban fantasy ! Les couleurs sont harmonieuses et les décors sont soignés. Le dynamisme des cases permet une lecture assez agréable. On regrettera juste que le scénario manque un peu d'originalité malgré tout un habillage discret. Les sorcières n'ont pas fini de nous poser des problèmes...

26/07/2015 (modifier)
Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Encore une bonne surprise chez Ankama avec cet album ! D’une part, le dessin de Krystel que je ne connaissais pas est plus qu’agréable – et pas seulement pour ce qui est de la couverture – mais le scénario concocté par François Debois m’a agréablement surpris par son évolution au fil de l’album. Moi qui avais un peu peur de me retrouver à parcourir les aventures revues et corrigées de « Ma sorcière bien aimée » moulinée sauce ados d’aujourd’hui, je reviens de loin ! :) Ça part tranquillement pour monter en puissance, en jouant même sur les codes et les talents du personnage principal. On découvre petit à petit les facettes de Magda, ses petites embrouilles pour survivre en tant que sorcière dans un monde contemporain, qui, s’il a admis leur existence, ne leur est pas moins hostile. L’intrigue évolue, se complexifie et prend de la profondeur. Le ton des dialogues très actuels est agréable et parsemé d’humour : ça fonctionne bien ! Quant au travail graphique de Krystel, on sent chez l’auteur une multitude d’influences. Mais l’histoire servie par François Debois lui permet d’évoluer aussi bien sur le terrain du réalisme que du fantastique, laissant à son imagination tout le loisir de se libérer sur certaines planches. Et tout cela est efficace ! Que ce soit le Paris actuel qu’elle dessine, celui du Moyen Age, où des scènes où la magie entre en jeu, on a une très belle cohérence graphique et un soin du détail qui fait la différence ; décors, paysages urbains ou soin des détails vestimentaires : on sent l'attention globale portée à tout cela. Cadrages, mises en pages et colorisation donnent à l’ensemble une identité forte et servent parfaitement la narration. A titre perso, je me serais juste passé des petits clins d’œil humoristiques façon manga ; non pas que je n’aime pas le manga, mais je ne vois pas trop l’intérêt de leur introduction, les dialogues apportant la touche d’humour nécessaire à l’ensemble. En tout cas, ce premier tome m’a beaucoup plu, et j’attends donc la suite de pied ferme pour voir si tout cela tiendra la route jusqu’au bout de façon toute aussi convaincante.

27/10/2014 (modifier)