Magasin Sexuel

Note: 2.75/5
(2.75/5 pour 16 avis)

Bienvenue aux Bombinettes, charmante petite bourgade. C'est par un joli dimanche de mai que la quiétude du village est troublée par l'arrivée d'une étrange échoppe. Au volant : Amandine, qui a repris la boutique familiale « La Maison du caoutchouc » jusqu'alors spécialisée dans la vente de bottes et de tuyaux d'arrosage. Mais afin de moderniser son commerce, Amandine a réorienté celui-ci vers la vente de produits bien plus ludiques...


Bienvenue aux Bombinettes, charmante petite bourgade. C'est par un joli dimanche de mai que la quiétude du village est troublée par l'arrivée d'une étrange échoppe. Au volant : Amandine, qui a repris la boutique familiale « La Maison du caoutchouc » jusqu'alors spécialisée dans la vente de bottes et de tuyaux d'arrosage. Mais afin de moderniser son commerce, Amandine a réorienté celui-ci vers la vente de produits bien plus ludiques...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Mars 2011
Statut histoire Série terminée (en théorie) 2 tomes parus
Couverture de la série Magasin Sexuel
Les notes (16)
Cliquez pour lire les avis

01/03/2011 | Miranda
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Je ne suis pas le lecteur fan de Turf ce qui m'a visiblement protégé d'une déception. Ce titre n'a pas réussi à combler toutes les attentes. Il faut dire qu'on s'attendait à quelque chose de sans doute plus irrévérencieux et moins gentillet. Le titre est parfois trompeur. Point de scène de débauche mais de la poésie fantaisiste. Pour ma part, j'ai bien aimé les dessins et les couleurs. C'est graphiquement plutôt réussi avec cette pointe de délicatesse. Il est dommage que Le scénario soit si classique : l'anticonformiste délurée qui débarque dans un village reculé pour faire commerce d'objets sexuels. Les personnages sont si caricaturaux. On aurait aimé une compensation par une avalanche d'humour. Cependant, je dois bien avouer que les personnages de Raymond Orloff et de la belle Amandine n'en demeurent pas moins attachants. Le second tome va réserver bien des surprises...

21/05/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Bon, c'est clair que si on a en tête que c'est du Turf, cela peut être décevant, mais je trouve que s'il n'y a pas l'imagination de La Nef des fous et que l'univers semble banal en comparaison, l'histoire se laisse lire. Il se passe assez de choses pour que j'ai envie de lire jusqu'à la fin (par exemple, je voulais savoir qui avait enlevé la lettre I du bistrot du coin) et le dessin de Turf est toujours aussi bon. Bon, ce n'est pas mémorable et le scénario prend un peu de temps dans le tome 1 pour décoller vraiment, mais j'ai lu bien pire.

21/03/2013 (modifier)
Par daggerman
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Je viens de terminer le diptyque "Magasin sexuel". Ca fait du bien, de temps en temps, de lire une histoire "franchouillarde"qui se passe dans la France profonde et qui tente de confronter une citadine du XXI siècle avec le maire d'une bourgade enraciné dans ses certitudes bornées issu directement du XIXème siècle. Autant le personnage d'Amandine est attachant que celui du Maire est "répugnant". Elle, une ravissante jeune fille : gentille, douce et sans méchanceté aucune. Lui un homme arriéré, franchement stupide et borné. J'ai apprécié le quiproquos de la relation qui se noue entre le maire et Amandine tout au long des deux tomes (avec les deux point de vue respectifs). Ici le "magasin sexuel" est plus un prétexte et un artifice humoristique et décalé pour mettre en place la confrontation de deux mondes que tout oppose. Je dirais qu'il s'agit ici d'une fable sociologique bien ficelée. Turf réalise là un diptyque de très bonne qualité avec son trait bien caractéristique que personnellement j'adore, il est aussi un des rares dessinateurs à mettre haut en couleur ses cases. Ce qui est un ravissement pour mes pupilles. Les fans de Turf vont adorer et pour ceux qui ne connaissent pas je les invite à découvrir l'imaginaire Turf.

12/01/2013 (modifier)
Par gruizzli
Note: 2/5
L'avatar du posteur gruizzli

Déception. C'est clairement le mot qui me vient à l'esprit lorsque j'ai achevé la lecture du deuxième opus. Mais vraiment déception. La série débutait pas trop mal, avec un premier tome qui semblait prometteur mais qui m'intriguait, étant donné qu'il ne se passait pas grand chose. Je me demandais comment allait se finir la série. La réponse est ce que j'envisageais : pas bien. Soyons précis : cette série n'est pas nulle ! Non pas, mais elle n'est franchement pas faramineuse du tout. Très loin de là d'ailleurs. Tout d'abord, je dois dire que j'ai trouvé le dessin curieusement figé parfois, les gueules sont un peu étranges, et la palette d'expressions me paraissait curieusement pauvre (notamment sur la fille). Mais en dehors de ces petits détails, je le trouvais globalement bon. Par contre le scénario ... C'est un sentiment un peu étrange. Ce n'est pas qu'il est inexistant, ou trop prévisible. Non, c'est juste qu'il semble ... sans grand intérêt. Un sentiment de "tout ça pour ça ... Bof quoi". J'avoue franchement que j'ai beaucoup aimé l'humour qui se dégage de l'ensemble ! Les jeux de mots sont savoureux, mais l'histoire en elle même est ... creuse. Une ellipse zappe ce qui aurait été intéressant (l'installation du magasin), des faits sans trop d'importance s'accumulent ... Le final est très brusque, on est un peu largué. Je me demande si la série n'aurait pas gagné à avoir un tome de plus et un développement un peu plus profond. J'ai eu le sentiment d'effleurer une histoire certes intéressante mais dans laquelle on ne rentre pas. En clair, j'ai eu l'impression que Turf a eu du mal à rester dans un cadre plus réaliste. On m'avait tant vanté La Nef des fous que je m'attendais à plus de sa part. Il avouait lui même en dédicace qu'il préférait travailler dans un univers personnel et imaginé que dans un univers réaliste. Je ne peux pas encore comparer à ses autres œuvres, mais je dirais que pour l'instant c'est à moitié vrai. Ma note est donc un reflet de cette déception, mais je vais tout de même me lancer dans La Nef des fous, série qui m'attend impatiemment, et où j'espère trouver l'auteur plus à l'aise qu'ici. 2.5/5 arrondi à l'inférieur et achat déconseillé.

22/11/2012 (modifier)
Par Thaugor
Note: 4/5

J'aime bien Turf et c'est donc avec un œil biaisé que j'ai commencé à lire cette bd. Le trait est là bien fidèle à ce qu'il a pu déjà faire avec notamment La Nef des fous, même si ici, nous sommes dans un univers actuel et non l'univers fictif de la nef. J'aime ce dessin, légèrement enfantin avec des couleurs pastel qui correspondent bien avec le thème et l'action. L'histoire est calme et agréable, il ne faut pas s'attendre à de l'action à tout bout de champ, mais bien à la description d'un vie d'un village de campagne avec ses préjugés, ses petites habitudes et ses guerres de voisinage. Amandine vient y bousculer la quiétude et les mœurs habituels. Le second et dernier tome permettra de se faire une meilleure vision de cette bd reposante pour voir si elle bascule en mieux ou en moins bien, en attendant, je mets un 4/5. Seul bémol tout de même, le titre ne correspond pas du tout au contenu, je trouve. Et c'est quelque chose que je n'aurais pas forcément lu si ça ne venait pas de Turf. Il aurait pu être mieux choisi.

21/11/2011 (modifier)

Parce que Turf, j’ai acheté l’opus. Grosse déception. Le scénario nous raconte la vie d’une jeune fille reprenant le commerce ambulant familial pour le transformer en sex shop. Evidemment sur la place du marché du village de campagne cela peut créer une trame narrative. Mais finalement Turf ne fera que nous faire deux portraits : celui de cette jeune fille similaire à tant d’autres et de ce maire qu’il rend charmant de « détestabilité ». Tout autour, pas grand-chose si ce n’est un barman un peu rural, quelques vieilles peaux, un chien et des sex toys. Narrer une vie ordinaire est compliqué : comment ne pas s’ennuyer d’un quotidien banal lorsque les lecteurs actuels réclament du dynamisme et du détonnant. Le premier tome pose des bases. L’auteur nous avait prévenu lors d’une dédicace du sujet de cette BD à Chambery, et sa narration avait titillé ma curiosité, mais dans cet opus je ne trouve pas la finesse habituelle de ces albums, certes la base se pose correctement, mais le rythme lent m’étonne. Côté graphisme en revanche, il faut une fois de plus louer le travail de l’auteur, dans cet écrin contemporain le train se fait toujours aussi créatif et précis. La colorisation assez saturée donne une ambiance chaude au récit tout en soignant les environnements. On passe donc une fois de plus un bon moment graphique. Mais tout de même, je ne peux m’empêcher de trouver limité l’intérêt du scénario à ce stade, il faudra attendre la suite

23/06/2011 (modifier)
Par Thierry T
Note: 4/5

J'ai bien apprécié cette BD. J'aime beaucoup Turf, et j'y ai retrouvé l'univers de La Nef des fous et de Gribouillis. Coté scénario, on est dans un univers plus 'réel' que dans la nef mais quand même un brin loufoque, un peu déjanté quoi ! Côé dessin, c'est du Turf, pas grand chose à dire (moi j'adore). Je trouve que les critiques précédentes sont un peu dures, et même s'il faut attendre le second tome pour se prononcer, ce Magasin Sexuel est de très bonne facture.

10/05/2011 (modifier)
Par azerty
Note: 1/5

Je suis déçu ... Vraiment ... Pourtant on aurait pu faire quelque chose avec cette idée-là... Mais là non ... Il faut admettre que faire une bd sur une jeune fille qui tient un sex-shop ambulant dans un village dans le fin fond de la France, c'est tenter le diable... J'ai "Vraiment pas aimé !" que ce soit l'histoire ou le dessin ... Le scénario, où veut-il aller ? Nulle part sûrement ... Et comme une bd sans fil conducteur c'est ennuyant, ben celle-là l'est... Je ne vois aucun intérêt à la lecture... L'histoire se passe de manière ultra prévisible ('suffit de regarder la pochette et lire le résumé pour tout savoir). Les personnages sont eux aussi complétement dénués de spontanéité.... Tout est monotone et on finit de lire avec l'amère sensation de n'avoir rien lu... On perd son temps (heureusement la bd est rapide à lire). Mais le pire de tout c'est, à mes yeux, la vulgarité immanente aux personnages et notamment à Amandine... Du côté du dessin, je trouve que le style ne va pas du tout avec l'histoire, soit ils sont trop caricaturaux soit ils ne le sont pas assez. Ce juste milieu rend les personnages laids et difformes (les jambes de Mr le maire !). Les couleurs en revanche sont agréables mais bon, cela ne peut pas tout faire non plus... Une lecture que je ne sais pas à qui conseiller ... Il y a, à mon avis, mieux a lire.

09/05/2011 (modifier)
Par js
Note: 2/5

Le titre de la BD peut porter à confusion : il ne s'agit en rien d'une BD érotique, mais d'une jeune femme qui arrive sur le marché d'une petite bourgade avec son stand de sex-toys. Le point de départ de ce scénario est étonnant et j'étais curieux de savoir ce que l'auteur nous préparait à ce sujet ! Et bien, c'est assez décevant... L'histoire avance sans réel intérêt et à la fin, on se rend compte que finalement, il ne s'est pas passé grand chose. Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages. Amandine m'énerve et le maire n'est à aucun moment crédible, il en devient pathétique. Le dessin est réussi amplement sur les décors, pittoresques et colorés, le rendu est bien et c'est ce trait qui facilite la lecture et qui la rend au final pas désagréable. Les personnages par contre ne sont pas à mon goût, visages entre la BD et le manga et les jambes du maire sont trop maigres. Les couleurs sont bien sympathiques et correspondent bien à la réalité. La lecture reste fluide mais elle n'apporte rien... Attendons la suite...

08/05/2011 (modifier)
Par Seb94
Note: 2/5

Un nouvel album de Turf ! Après sa cultissime série « La Nef des fous », le monsieur nous revient. Grosse attente et petite déception… L’histoire est d’une platitude assez étonnante au regard de l’imagination dont est capable l’auteur, il ne se passe pratiquement rien, jusqu’à la dernière page on attend que le récit décolle enfin, mais rien à faire on reste cloué au sol. C’est sympathique, ça se laisse lire, mais l’enthousiasme ne pointe jamais le bout de son nez. Certaines scènes ou dialogues tombent un peu à plat, les personnages sont gentillets mais n’échappent pas à la caricature. La seule curiosité qui m’incitera à me pencher sur le deuxième et dernier tome, sera de connaître l’évolution de l’improbable relation entre le maire et Amandine. Espérons que le deuxième tome sera moins mollasson que le premier… Côté dessin, la patte de Turf est toujours aussi agréable, c’est beau et c’est de loin le point fort de l’album.

15/04/2011 (modifier)