La Nef des fous

Note: 4.23/5
(4.23/5 pour 105 avis)

A la fois conte pour grands enfant, BD fantaisiste et pleine d'humour, La Nef des fous développe un univers riche en aventure et en rebondissement, aux croisées du fantastique, des contes de fées et de la SF des années 60. Génial !


Auteurs complets Best of 1990-1999 Coupés du monde... Delcourt On en parle... Robots Terres de Légendes

Dans le royaume d'Eaux Folles, des évènement bizarres se succèdent. Le roi a une fuite de pluie dans sa chambre, le bouffon part chasser un oiseau qui volerait, la princesse repousse les avances du Grand Coordinateur puis disparaît, et un traffic de Coloquinthes est découvert ! Les mystères sont peu à peu dévoilés, on s'attache aux personnages, et des trouvailles graphiques font de chaque planche un véritable bonheur. Un nouveau personnage, le Prince Putatif, apparaît et ré-apparaît avec obstination au grand dam du nouvel empereur, ex G.C. Le tome quatre donne plus d'explications sur la structure même de la Nef, Le sergeant et Baltimore nous font de plus en plus rire, tandis que le(s) prince(s) Putatif meurent une dizaine de fois des mains du grand purificateur. Planche mémorable du grille pain. Prochain volume dans quelques années !!!

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Décembre 1992
Statut histoire Série en cours - cycle(s) terminé(s) (1er cycle de 7 tomes) 9 tomes parus
Couverture de la série La Nef des fous
Les notes (105)
Cliquez pour lire les avis

20/08/2001 | Stéphane
Modifier


Par Alix
Note: 5/5
L'avatar du posteur Alix

Réécriture complète de mon avis suite à la sortie (un peu inattendue en ce qui me concerne) du 8eme tome, et à une relecture de l’ensemble de la série. Je suis ravi de constater que tant d’années après la parution du tome 1, et tant d’années après ma première lecture, la magie fonctionne toujours. J’adore le monde mystérieux mis en place, les personnages loufoques, les dialogues truculents, l’humour fin, le dessin détaillé et coloré, et de manière générale, la créativité dont fait preuve l’auteur. Certains passages sont mis en scène avec brio, j’allais citer le passage du grille-pain, mais ça a déjà été fait plus bas ! Le dénouement de l’histoire en fin de tome 7 est satisfaisant et bien amené, même si l’ensemble aurait finalement pu être bouclé en 4 ou 5 tomes (il y a quand même quelques longueurs). Quant au 8eme opus, il relance un deuxième cycle pour le moment « juste bien ». L’écriture est toujours aussi bonne, le dessin toujours aussi magistral, et on retrouve avec plaisir les personnages auxquels on s’était tant attachés (même si le grand coordinateur semble sonner « faux » dans ce volume). Mais il ne s’agit que d’un tome d’introduction qui pose les bases d’une nouvelle intrigue… reste à voir comment Turf va maintenir notre intérêt, maintenant que le mystère de la Nef est révélé… A suivre !

22/06/2002 (MAJ le 04/09/2017) (modifier)
Par Cannelle
Note: 1/5

Je partage les avis négatifs et même certains positifs en mettant la note adaptée. Le dessin est beau mais le scenario... Il peut paraître riche au premier abord : monde à part, multiplicité des personnages et situations. Mais au final tout reste plat, long et peu surprenant. La faiblesse de l'intrigue tranche avec la richesse du dessin et du monde créé. A l'issue du premier tome, l'histoire a bien peu "avancé", on ne s'attache pas aux personnages, on se moque de connaître la suite et on passe son chemin.

01/01/2016 (modifier)

(Après lecture des tomes 1-7 + HS "Le Petit Roy") Beaucoup a déjà été dit sur la Nef des Fous, je serai donc bref. C'est bien délirant, il y a plein d'idées très chouettes et j'aime aussi beaucoup le dessin. J'insisterai surtout sur le découpage, qui est toujours bien réfléchi et pertinent et qui m'a même parfois fait penser à Andreas, ce qui de ma part est un énorme compliment. Au niveau de l'imaginaire, ça m'a parfois fait penser à Fred et bien sûr à des œuvres comme Horologiom, voire Monsieur Noir par moments, ce qui n'est pas moins un compliment. J'aime aussi beaucoup le type d'humour employé. Bref, une excellente lecture, et qui de plus exploite vraiment les possibilités de ce medium qu'est la bande dessinée, ce que j'apprécie beaucoup ! Le hors-série n'est pas indispensable (et les personnages des trois nounous m'ont un peu agacé), mais ça reste agréable.

03/05/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai mis du temps avant d'aborder cette série car je pressentais que ça ne serait pas trop dans mes goûts. Et j'avais raison. C'est une Bd qui est à juste titre inclassable, complètement farfelue, ça oscille entre une science-fiction baroque et une sorte de Moyen Age réinventé, avec un univers de fantaisie débridée, peuplé de personnages hétéroclites et avec un ton complètement loufoque. Trop peut-être, car trop d'absurde tue l'absurde. Ma lecture ne fut pas forcément épuisante ou désagréable, mais un peu vaine, sans passion, je ne suis pas rentré dans cette histoire, si tant est qu'il y en ait une, car c'est plutôt une succession de séquences sans trop de cohésion, où l'on saute parfois d'une action à l'autre sans transition ; il faut se rappeler ce que font tous les personnages une fois séparés : le roi, le Grand Coordinateur et le prince Putatif ; le sergent et Baltimore ; le fou Arthur et la princesse Chlorinthe, sans oublier le robot... Tout ceci présente bien des attraits, avec une inspiration très imaginative, mais pas assez pour que j'accroche à ce fantastique merveilleux. Et pourtant, j'aime l'absurde, mais là, ça ne passe pas ; en plus, il y a des scènes que je ne comprends pas toujours, et la première lecture fut pratiquement hermétique, il a fallu que je relise les 7 albums pour décanter tout ça. Bon ben malgré ça, rien à faire, c'est pas faute d'avoir essayé... La seule chose très positive que je retire de cette Bd, c'est son dessin ; Turf utilise une mise en page très variée avec un dessin très plaisant et très habile, où fourmillent les détails et la qualité des éléments de décors, contribuant à donner au lecteur une impression de richesse et de surabondance, avec des couleurs délicieuses. Grâce à ces éléments, il y aurait eu une intrigue plus élaborée, cet imaginaire extravagant voire ubuesque, pourrait sûrement me plaire, mais à ce stade, c'est encore une Bd dont je n'arrive pas à comprendre l'intérêt un peu excessif qu'elle suscite et ses notes aussi favorables.

28/01/2015 (modifier)
Par sloane
Note: 5/5
L'avatar du posteur sloane

Allz hop, n'ayons pas peur et mettons cette série au pinacle. Vraiment tout est bien, une histoire qui tient la route et arrive à nous dire des choses profondes sur le pouvoir et les rapports humains. Sous des dehors où le comique est présent mais d'une grande subtilité, Turf assène quelques vérités bien senties. Bien sûr la poésie est présente tout du long de ces tomes et elle s'exprime aussi bien par les situations que le dessin. Cette série est tout bonnement grandiose voire magique (Azimut me semble être dans la même veine). Lisez et faite connaitre.

13/08/2014 (modifier)

Une excellente série, qu'il a en effet mieux valu connaitre une fois terminée, tant l'attente a du être insupportable, voire décourageante à l'époque. Dès le début, on tombe sous le charme de cette bande dessinée, avec ses dessins et couleurs somptueux, ses dialogues soignés, ses personnages attachants et comiques, son univers loufoque, onirique. J'ai adoré les nombreux passages faisant référence aux rêves, symbolisés par des dessins volontairement plus enfantins, c'est très bien trouvé, comme astuce. L'univers d'eauxfolles est très plaisant, on retombe vraiment en enfance avec ce château, son roi, ses complots, ses engins bizarres, sa milice maladroite, et la liqueur de coloquinte ! Bravo à Turf pour avoir réussi à imaginer un tel monde, avec ses termes, ses lois, et son propre calendrier, dont les mois peuvent compter d'un à plusieurs centaines de jours ! Vu le nombre de tomes, j'avais peur que la qualité baisse au fur et à mesure de ma lecture, au niveau graphique, mais aussi et surtout au niveau du scénario...Que nenni ! Même si je pense qu'on aurait pu se dispenser d'un tome, la sauce étant tout de même un peu rallongée, le scénario se tient et est parfaitement bouclé ! C'est un vraie histoire originale, parfaitement bien pensée et construite, avec deux univers parallèles bien reliés. Bref, une histoire en 7 tomes presque parfaite, une de ces BD qui ne deviennent que trop rare..... (275)

18/01/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Et bien ! Je viens d’achever la lecture de cette série, et quelle réjouissante découverte ! Vraiment sympa. Turf a puisé un peu partout pour constituer un univers cohérent. Il y a du Lewis Carroll, de l’héroïc fantasy, de la science fiction, mais aussi des décors mêlant désuet et décalages amusants (on ne situe d’ailleurs pas vraiment l’époque où est sensée se dérouler cette histoire, et je la vois proche parfois du « Roi et l’oiseau », le superbe dessin animé de Grimault et Prévert). Il y a aussi et surtout un auteur original qui a vraiment su créer quelque chose de personnel. Et qui semble avoir un compte à régler avec les Schtroumpfs de Peyo (dont le comportement et le rôle sont ici inversés par rapport aux originaux) ? Les dessins, le découpage et les couleurs (très « confiserie » pour le palais…) sont très bons. Les dialogues le sont eux aussi, savoureux, drôles (en particulier ceux concernant le roi et Ambroise !). L’enquête farfelue des deux gardes est elle aussi réjouissante, en plus d’être une façon habile de nous faire visiter les dessous du palais. Turf a aussi su nous tenir en haleine (je viens de lire tout d’une traite, et n’ai donc pas dû patienter 17 ans !...) en racontant en parallèle plusieurs histoires qui s’imbriquent plus ou moins, dans des lieux différents mais « liés », le dernier tome délivrant son lot de réponses alors que tout « revient dans l’ordre ». J’ai beaucoup aimé cette série gentiment déjantée, qui vise un public très large, dont je fais partie, c’est clair. Un gros coup de cœur.

03/01/2014 (modifier)
Par Frolier
Note: 2/5

Cette note médiane est la moyenne des deux notes suivantes: Dessin 5/5 Scénario: 0/5 Moyenne arrondie à l'unité inférieure car pour moi le scénario est toujours plus important que le dessin. Je ne reviendrai pas sur le dessin, dont tout le monde dit (à raison) qu'il est superbe et imaginatif et tout et tout. Mais l'inconsistance du scénario m'a empêché de finir la série. Je me suis arrêté à la fin du tome 3, assommé par tant de vacuité. Ce n'est pas un scénario: c'est une suite de saynètes incohérentes, qui sont supposées être "cultes", ou loufoques, ou délirantes, ou je ne sais quoi, mais qui font qu'on lit cette oeuvre sans jamais rien comprendre, et donc sans jamais y entrer, en se forçant en vain pour y trouver une colonne vertébrale, quelque chose à quoi s'accrocher. Nef des fous, certes, mais c'est bien le problème des fous: c'est qu'on ne les comprend pas. De la même manière que faire un album ennuyeux pour traiter de l'ennui est une erreur, faire toute une série sans queue ni tête pour traiter de la folie (est-ce bien ça, le thème, d'ailleurs?) est simplement inepte. Il paraît que ça s'arrange sur les deux derniers tomes... je n'aurai jamais le courage d'arriver jusque là, malheureusement. Et je le regrette, parce qu'au vu des dessins (et des critiques) j'étais débordant d'appétit, près à aimer cette série, à me passionner, à la porter aux nues, à l'offrir à tous mes amis... Dommage.

30/01/2012 (modifier)
Par Kud
Note: 3/5

Bon, le principe d'un avis, c'est forcément la subjectivité mais c'est vrai que ça m'ennuie ici de l'être totalement... subjectif. Car personnellement, autant le dire de suite, je n'ai absolument pas accroché à la PREMIÈRE lecture de cet ouvrage que j'ai acheté pourtant les yeux fermés au vu des commentaires postés. Je mets 3/5 "pas mal" mais je crois qu'ici, ça ne veut pas dire grand chose, à part peut-être faire une moyenne entre la somme d'idées et de travail déployés et le fait que l'histoire m'a considérablement dérouté et.... ennuyé. Au niveau du dessin, de la beauté des couleurs et des traits, on ne peut qu'être bluffé par cette quasi perfection qui ne faiblit jamais. C'est véritablement impressionnant et je dis bravo. C'est vraiment très beau. Par contre, question scénario, alors là, pour moi (j'insiste !), les 4/5 premiers tomes ont été un supplice total : une multiplication de situations incompréhensibles qui m'ont rendu la lecture quasi impossible et j'ai vraiment du me forcer à finir la série. Je ne voyais aucun lien entre tout ça et il me semblait impossible de commencer un tome et le finir en une fois... C'est sans doute pour cela que j'ai plus apprécié les deux derniers tomes car la confusion se dissipe enfin et je pouvais me raccrocher à quelque chose de "logique" Je pense le relire plus tard pour cette fois essayer de profiter un peu plus du très beau travail réalisé et je suis presque convaincu qu'une deuxième lecture ne pourra qu'être meilleure. Une œuvre qui devrait se bonifier donc pour un récalcitrant de la première lecture comme moi.

10/05/2011 (modifier)
L'avatar du posteur Little Miss Giggles

Magique ! C'est le premier mot qui me vient à l'esprit en pensant à cette série. Dès les premières cases je suis tombée en admiration devant le dessin de Turf. Des couleurs superbes, des dessins bourrés de petits détails que ce soit dans n'importe lequel des trois univers qu'il mêle habilement (l'intérieur de la nef, les rêves des personnages ou le monde extérieur). Le scénario avait tout pour me plaire aussi. Son imagination débordante lui a permis de créer un monde imaginaire sublime rempli de personnages plus attachants les uns que les autres (j'ai adoré également le tome supplémentaire racontant la jeunesse du Roy). L'humour est omniprésent dans tous les tomes. Même si les derniers tomes m'ont un tout petit peu moins convaincue, ça reste une grande découverte que je recommande de lire de toute urgence !

27/03/2011 (modifier)