Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Kemlö

Note: 2/5
(2/5 pour 3 avis)

Kemlö est une ville étrange, où les destins s'entrechoquent...


Kemlö, sombre ville citadelle, sur laquelle règne un prince dépravé, c'est là que la sensuelle Olga vient prendre un poste d'enseignante dans le lycée de jeunes filles. Elle pensait fuir son passé, hélas, il va la rattraper. Victime d'un complot machiavélique tramé par celle qui fut son amie de coeur, Olga tente d'échapper à son destin... (texte : Mosquito)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Mai 2014
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Kemlö
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

19/09/2014 | Spooky
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Je n'aurais jamais imaginé un auteur comme Michel Conversin s'attaquer à un tel sujet, quand on sait qu'il avait repris la vieille série policière Pat'Apouf en 1985. Ici, il offre un dessin magnifique, précis et très soigné en un noir & blanc somptueux ; sa mise en images toute en verticalité correspond parfaitement à cette cité fantastique et froide de Kemlo, de même que des gros plans accentuent l'aspect onirique de l'ensemble ainsi que l'univers inquiétant, oppressant et en même temps fascinant. La narration est également exemplaire : pas de dialogues, uniquement du hors-texte, un climat totalement kafkaien, bref graphiquement et techniquement, c'est du beau travail, mais hélas, je ne suis pas parvenu à m'intéresser au destin de cette héroïne, Olga, il y a une curieuse impression d'abattement et de mélancolie désespérante dans ce récit à base de visions hallucinées et d'univers oppressant, c'est vraiment un récit cauchemardesque, un fantastique onirique démoralisant, en gros c'est un album très étrange qui déstabilise le lecteur lambda, il mérite bien de figurer en inclassable.

31/08/2020 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Je reconnais à cette oeuvre onirique de magnifiques dessins en noir et blanc d'une précision étonnante. Cette ville fortifiée ressemble au graphisme de François Schuiten sur Les Cités obscures. On va suivre une femme Olga qui va être une victime de Kemlö, cette sombre ville citadelle qui va l'avaler. Il n'y aura pas de dialogues mais une narration assez pesante. C'est un style assez particulier qui ne m'a guère convaincu. Reste une atmosphère assez oppressante. On a l'impression de lire une oeuvre graphique vidée de sa substance. C'est certes une curiosité mais je ne suis pas preneur.

19/04/2015 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

C'est un étrange album... Aux carrefours de l'étude de moeurs, de l'aventure et du surnaturel, il nous raconte les mésaventures d'Olga, à la recherche de son amour d'enfance, qui va trouver les pires malheurs dans cette ville-citadelle... Toute l'histoire est vue depuis l'esprit d'Olga, il n'y a pas de dialogues, juste des récitatifs. Cela complète l'atmosphère lugubre, presque froidement clinique, qu'instaure le dessin de Conversin, proche de celui de Juillard, mais tellement plus froid... Un grand frisson me traverse tandis que j'écris cette chronique, tellement elle m'a mis mal à l'aise...

19/09/2014 (modifier)