Orgies barbares

Cette galerie contient des images potentiellement pornographiques. En appuyant sur le bouton ci-dessous, vous confirmez être majeur.

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Une belle saga d’erotic-fantasy !


Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre

Au cœur des Terres Légendaires des Temps Jadis, Orgies barbares raconte les aventures de sauvageonnes, de mercenaires et de créatures maléfiques. Les personnages principaux sont en quête de justice ou de fortune selon leurs prédispositions. Tous ont un point commun: ils considèrent que le pouvoir des passions charnelles est une arme bien plus puissante qu'un sortilège ou une épée acérée. En quête d'aventures, de richesses et de pouvoir, guerrières, démons et chevaliers vous content en ces pages leurs joutes faites d'étreintes et d'airain. Sous formes d'histoires courtes s'inspirant des contes populaires, cette bande dessinée fortement teintée d'érotisme comporte une bonne dose d’humour.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Juin 2013
Statut histoire Histoires courtes 6 tomes parus
Couverture de la série Orgies barbares
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

12/09/2014 | PAco
Modifier


Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Surprenante série que voilà ! Un mélange d'héroïc fantasy et de porno, voilà qui est peu commun. Avec "Orgies barbares", Erich Hartmann m'a ramené d'une certaine façon quelques années en arrière, du temps de mes longues nuit Donjons&dragonnesques à pourfendre bestes & autres malandrins. A cela près que ce n'est point à coups de vits qu'on se la collait ! Car ici, on est plutôt chez Donjons&Tabou, alors forcément, les règles sont quelque peu différentes... Nous partons à l'assaut d'histoires courtes où les protagonistes, qu'ils soient sorciers, chevaliers, apprenties, démons ou hommes de foi, ont du côtoyer les dragons d'un peu près car ils ont tous un peu le feu au cul. Le sexe s'avère ici l'arme la plus redoutable pour parvenir à leurs fins ! J'ai bien aimé le fait de retrouver certains personnages dans différentes de ces histoires ce qui donne un petit côté "feuilleton" intéressant à la série. Ajoutez à cela une touche d'humour assez efficace, et ces fabliaux d'érotic fantasy se laissent plutôt bien lire. Surtout que le dessin de Erich Hartmann dans une veine assez classique et réaliste fonctionne très bien. Ses mises en pages relativement classiques elles aussi sont plutôt efficaces et nous donnent une narration fluide. Après, il est clair qu'au bout de cinq tomes les histoires commencent un petit peu à se ressembler et que l'effet de surprises des premiers tomes s'estompe. Il n'en reste pas moins que certains de ces récits sortent du lot et que nos lubriques héros et héroïnes se retrouvent parfois dans des situations cocasses qu'une bonne partie de jambe en l'air résoudra inévitablement :) Alors, si vous aimez ce genre et que l'heroic fantasy est également un genre qui vous plait, cette série est faite pour vous !

12/09/2014 (MAJ le 18/05/2018) (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

En voyant ce titre, je n'ai pu m'empêcher d'esquisser un sourire ironique, parce que c'est un titre à la Marc Dorcel tel qu'on en voyait sur les K7 vidéo des films pornos des années 80, le mot orgie étant très utilisé à cette époque. Mais soyons sérieux... Je préfère de loin les sujets érotiques qui se situent dans un contexte historique ou ancien, c'est bien plus excitant et imaginatif que les sempiternelles histoires de cul dans un décor urbain de notre époque, avec les attributs traditionnels bas résille, guêpière ou porte-jarretelles et autres tenues de ville... Ici, des aventurières de style Xena en peaux de bête, c'est joli à regarder, même si le cliché de la fille nue sous sa cape qui ne craint pas le froid, ça prête à rire, alors que les hommes sont engoncés sous des cuirasses ou des pourpoints épais... quels frileux ces mecs ! L'heroic fantasy à la sauce érotique, c'est pas mal et même très bien, le décor est très peu utilisé en BD érotique. Surtout que l'originalité de cette Bd est d'avoir 3 héroïnes délurées qui vivent chacune de leur côté une sexualité débridée avec un tas de costauds lubriques ou de belles garces bien pourvues. L'univers est bien développé, offrant un potentiel assez riche de situations pimentées, même si le ton est parfois naïf dans les dialogues. Le dessinateur exploite parfaitement ce filon d'ambiance façon Conan, à l'aide d'un dessin plaisant et appliqué, avec une dose réjouissante de second degré. Ces aventures qui comportent des passages très excitants, amplifiés par ce contexte barbare, sont donc très agréables à suivre, je les recommande...

25/09/2014 (modifier)