Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Alexandre - L'épopée

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Un péplum épique et grandiose sur le plus grand des stratèges


Au temps de la Grèce Antique David Chauvel

Alors que le roi Philippe II de Macédoine vient de mourir, le jeune prince Alexandre s’apprête à lui succéder. Les vétérans Karanos et Méléagre, deux amis de longue date, assistent de loin au couronnement. Méléagre a pour charge de veiller sur Pyrrhus et Eurydice, les héritiers d’un héros de la bataille de Chéronée qui, bien qu’ils aient perdu leurs titres de noblesse, semblent avoir les faveurs d’Alexandre. Sans compter que de nombreux autres individus gravitent dans l’entourage du nouveau souverain : sa mère Olympias, son précepteur Aristote et son médecin Philippe… Entre assassinats, complots, jeux d’alliance divers, manipulations et stratégies guerrières, chacun va tenter de tirer son épingle du jeu en accompagnant celui qui fera de son petit royaume de Macédoine l’un des plus vastes empires que le monde ait connus.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Mai 2014
Statut histoire Série abandonnée (abandon par le dessinateur) 1 tome paru
Couverture de la série Alexandre - L'épopée
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

31/05/2014 | pol
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai déjà trouvé ce tome en occasion, c'est dire si certains lecteurs se débarrassent vite de leurs Bd. D'abord, j'ai cru que c'était une adaptation du film d'Oliver Stone, mais en fait non, c'est bien l'épopée d'un des plus grands stratèges et homme d'Etat de l'Antiquité, et à voir tel que c'est conté, ça risque d'être aussi long que pour Arthur où David Chauvel avait entrepris de conter la saga complète ; ça peut donc prendre aussi plusieurs albums ici avant d'arriver au bout, car on voit bien que Chauvel fait preuve du même sérieux, et comme les conquêtes et la courte vie d'Alexandre sont riches et émaillées d'exploits, ça peut devenir une belle série épique. Pour l'instant, sur ce qu'on voit, ça promet en effet, et la narration prend son temps, ça n'avance pas vite. Là-dessus se greffe une intrigue annexe avec la prostituée et le soldat qui risque de retarder un peu l'avancée du récit. Je connais assez bien les étapes principales de la progression d'Alexandre : il réussit à abattre la puissance perse grâce à une série de victoires et l'habileté de grands généraux comme Parménion, Séleucos ou Eumène... Puis c'est la fondation d'Alexandrie en Egypte, l'amusant épisode du Noeud Gordien lorsque Alexandre s'empare d'une grande partie de l'Asie Mineure et de Babylone, avant d'aller défier le roi Poros dans le bassin de l'Indus. Son dessein était noble : il avait conçu son empire comme un Etat pluri-ethnique où les différents peuples, les diverses religions et cultures coexisteraient sur un pied d'égalité. Mais cette conception rencontra des oppositions dans les rangs macédoniens. Après sa mort, les Diadoques, ses lieutenants se partagèrent l'empire dans le sang. Si tout ceci est montré, en plus des fourberies de sa mère Olympias, ça risque d'être une grande série, surtout que le dessin est de toute beauté ; comme pour Troie, ce genre de trait fin correspond exactement à ce type de Bd, dommage que les lettrages soient un peu trop petits. D'autre part, je trouve que les noms des personnages de Pyrrhus et d'Eurydice qui sont fictifs, auraient pu être évités, car ils prêtent à confusion avec les noms identiques de vrais personnages qui n'ont rien à voir dans l'épopée d'Alexandre (Pyrrhus fut un très grand chef de guerre, et Eurydice fut dans la Mythologie, le grand amour d'Orphée). Enfin, le lexique est bienvenu, et surtout la carte permettant de situer les lieux de l'action. Pour l'instant, je réserve ma note, mais si ça prend la tournure que j'ai évoquée, ça peut monter sans problème..

14/02/2015 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

On a ici un récit historique qui mêle fiction et Histoire avec un grand H. Je ne connais pas spécialement l'histoire d'Alexandre et c'est avec curiosité que j'ai attaqué cette lecture. L'immersion dans le contexte est immédiate, bien aidé il est vrai par un visuel des plus agréables et une introduction efficace. Par contre malgré le lexique de fin d'album il y a quand même une bonne dose de termes grecs dont on aurait pu se passer sans trop nuire aux dialogues. Le récit essaye de ne pas être rébarbatif en ne restant pas centré sur l'aspect historique. Il y arrive plutôt bien, en ajoutant une bonne couche de complots, de manipulations et de jeux de pouvoir. Cela amène une petite touche de romance nécessaire. Cela dit le suspens n'est pas insoutenable et cela reste même plutôt classique. Sur l'aspect historique, malgré les premières batailles auxquelles on assiste, on ne sent pas encore la force et la grandeur d'Alexandre. Graphiquement, c'est vraiment superbe. Le trait réaliste du dessinateur est parfaitement adapté pour ce genre de récit : les nombreux personnages sont bien identifiables, les scènes de combats ne sont pas du tout confuses, les décors de la Grèce Antique sont très réussis et les jeunes femmes très belles. Pour ne rien gâcher, en plus d'être donc très lisible, le dessin est vraiment agréable, j'aime beaucoup ce style.

31/05/2014 (modifier)