Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Panthers in the hole

Note: 4/5
(4/5 pour 3 avis)

Activistes et membres des Black Panthers, Robert Hillary King, Albert Woodfox et Herman Wallace se sont engagés pour la défense de leurs droits humains au sein même de leur centre de détention dit d’Angola, en Louisiane.


Amnesty International Documentaires La Boite à Bulles Les petits éditeurs indépendants Prisons Racisme, fascisme Une histoire de famille [USA] - Dixie, le Sud-Est des USA

Activistes et membres des Black Panthers, Robert Hillary King, Albert Woodfox et Herman Wallace se sont engagés pour la défense de leurs droits humains au sein même de leur centre de détention dit d’Angola, en Louisiane. Placés à l’isolement en 1972 après avoir été – a priori – injustement accusés du meurtre d'un gardien du pénitencier, le plus "chanceux" des trois, Robert King a été libéré en 2001. Herman Wallace aura, lui, peu profité de sa liberté puisqu’il est décédé le 4 octobre 2013, soit 3 jours à peine après sa remise en liberté. Quant à Albert Woodfox, il reste encore détenu… Inspiré entre autres par le témoignage direct de Robert King (que les auteurs ont rencontré), Panthers in the hole reprend l'histoire de ces hommes pour en faire un récit poignant sur la ségrégation raciale aux États-Unis et sur l’inhumanité des conditions d’incarcération imposées à nombre de détenus, aux États-Unis… et ailleurs dans le monde. Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Mai 2014
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Panthers in the hole
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

14/05/2014 | Alix
Modifier


Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Une lecture assez tétanisante que celle-ci. Oh bien sûr, je n'ai pas attendu cet album pour savoir que les prisons américaines regorgeaient de personnes innocentes pour certaines, accusées et condamnées à tort pour d'autres. Mais nous avons là une, ou plutôt trois histoires symptomatiques, qui illustrent bien l'basurdité du système pénal américain. Alors pour le coup, il s'agit de trois personnes de couleur, qui plus est activistes des Black Panthers, mais le récit n'appuie pas vraiment sur ces faits, bien que l'atmosphère raciste du sud des Etats-Unis soit en partie à l'origine des ennuis de nos trois condamnés. Le récit réussit ce tour de force de rester sobre, d'éviter la passion et l'aveuglement. les deux auteurs ont su garder la tête froide, et traiter le sujet avec le recul nécessaire. Du coup on se retrouve avec une histoire qui, bien qu'expressément dramatique, se refuse à verser dans le pathos, se montrant factuelle autant que possible. Et rappelons que si la Louisiane n' pas aboli la peine de mort, le sort de ces hommes aurait aussi pu être tout autre... Je suis un peu plus dubitatif sur le dessin. Réalisé en niveaux de noir, il réussit à installer des ambiances très agréables, malgré le peu de possibilités qu'offre le milieu carcéral décrit dans l'histoire. Mais il y a parfois un peu de laisser-aller sur des morphologies, ce qui indique un niveau amateur par endroits. Mais l'ensemble est tout de même plutôt réussi, et permet de donner une belle note à ce one-shot qui comporte en outre de nombreux bonus récapitulant les faits et ce qui les entoiure, comme le soutien unique qui entoure dles "Trois d'Angola".

01/06/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

3.5 Un bon documentaire sur le sort de trois noirs américains membres des Black Panthers qui se sont retrouvés en prison durant des années. C'est très intéressant et j'aime comment les auteurs ne les montrent pas comme des petits anges qui n'ont rien fait de mal. Le personnage principal, Robert King, était un délinquant, mais il a fait de la prison pour des crimes qu'il n'avait pas commis (il dit lui même qu'il ne sait pas fait prendre pour ce qu'il a fait et qu'on le condamne pour ce qu'il n'a pas fait!) et cela ne justifie pas de passés des années dans des conditions horribles et la société n'a pas fait grand chose pour le remettre dans le droit chemin. Il y a beaucoup de texte et cela ne m'a pas dérangé sauf que je trouve que cela manque un peu d'émotion. Je savais que ce que vivent ses gens est injustes, mais la narration ne me donnait pas envie de pleurer. Le dessin est plutôt bon.

03/03/2015 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Cet ouvrage est diablement intéressant, et nous raconte le calvaire de 3 militants au sein du parti des Black Panther, emprisonnés pour attaques à main armée. Mais voilà, les faits sont flous, les preuves sont fragiles voire fabriquées, et surtout les conditions d’emprisonnement terribles. Les « 3 d’Angola » vont militer pendant toute leur vie pour l’amélioration des conditions de vie pénitentiaires, et attirer l’attention du monde entier sur leur cause (dont celle d'Amnesty International, coéditeur de cet album). Le ton est bien évidement engagé, et les auteurs se sont clairement documentés (voir mini dossier en fin d’album). La réalisation est réussie. Ce genre d’exercice documentaire est toujours un peu casse gueule, mais les auteurs évitent les pièges habituels, même si certaines planches sont un poil chargées textuellement, et la narration trop factuelle et académique (cela manque d’émotion tout ça !). La réalisation graphique, elle, est superbe (voir planches dans la galerie). Un album engagé et passionnant, qui vous donnera envie d’en savoir plus sur le sujet.

14/05/2014 (modifier)