Spyware

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

OTAKU est l’histoire d’un écrivain célèbre qui découvre, dans une librairie, son nouveau roman. Or, il ne l’a pas écrit. Mais tout prouve le contraire.


Edition participative Romanciers et Monde littéraire

OTAKU est l’histoire d’un écrivain célèbre qui découvre, dans une librairie, son nouveau roman. Or, il ne l’a pas écrit. Mais tout prouve le contraire. Des mails ont été échangés avec l’éditeur et l’illustrateur. Le texte du livre se trouve dans les fichiers de son disque dur. Le contrat a été signé numériquement. Et son ordinateur commence à lui envoyer des messages étranges... qui disparaissent une fois lus. Pire : il réagit à chacun de ses actes, comme s’il était espionné en permanence. Est-il en train de devenir fou ? Ou son ordinateur et internet sont-ils les outils d’une manipulation perverse ? Et si oui, qui en est l’auteur ? Et pourquoi ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 26 Juin 2013
Statut histoire Série en cours 2 tomes parus
Dernière parution : Plus de 3 ans
Couverture de la série Spyware
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

12/07/2013 | Dogue-Son
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

J'aime bien ce concept d'édinautes qui font confiance à de jeunes talents pour produire de la bd. Des titres comme Il Pennello ou encore récemment Joseph Carey Merrick m'ont bien tapé à l'oeil. Spyware Otaku met en garde contre les dangers des nouvelles technologies notamment lié à l'internet. Il est clair qu'un pirate informatique pourra contrôler entièrement votre vie dans ses moindres détails ce qui est effrayant. L'espionnage est d'ailleurs un thème actuellement à la mode. C'est la mésaventure qui arrive à un écrivain lors de la sortie d'un roman qu'il n'a pas réalisé et qui est pourtant signé de sa main. La faiblesse provient du dessin qui ne sera pas top mais sans être totalement hideux. Par exemple, on va comprendre que plus tard que notre héros a des origines cambodgiennes. On sent qu'il y a encore des progrès à réaliser de ce côté là. Pour le reste, cela se laisse lire agréablement mais cela manque de consistance. Au final, l'intérêt décroît.

30/06/2014 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Ce premier tome de Spyware nous raconte une histoire somme toute assez classique. Celle d'un écrivain qui trouve un jour, un de ses bouquins en vente. Sans qu'il n'ait aucun souvenir d'en avoir écrit la moindre ligne. Et tous les signes démontrant un basculement dans la folie sont bien là, corroborés par le copain psy et la petite amie qui prend ses distances. Didier Quella-Guyot construit intelligemment son intrigue, en ajoutant par petites doses des éléments permettant de croire à l'une des thèses... ou pas. Le premier tome se termine sur un beau cliffhanger, amenant le récit sur d'autres territoires. Aux pinceaux, Jean-Claude Bauer se montre sérieux et appliqué, cependant sa technique est encore à parfaire, car des erreurs de morphologie et un trait un peu trop charbonneux par moments indiquent un certain manque de maturité. Un album qui se classe dans une moyenne honorable du genre.

14/07/2013 (modifier)
Par Dogue-Son
Note: 4/5

Le scénario est captivant dès l'entame et distille les infos au compte-goutte sans jamais que l'intérêt ne faiblisse. Une grande maîtrise qui met au supplice dans l'attente du tome 2. Le dessin est de style réaliste mais au trait rendu brut par son caractère assez épais et la présence de nombreux traits annexes. La colorisation est impeccable et participe correctement à ce style particulier mais finalement agréable. Au final, un album bien conçu et réalisé.

12/07/2013 (modifier)