Sasmira

Note: 3.64/5
(3.64/5 pour 50 avis)

Une vieille femme meurt sous un porche dans Paris dans les bras de Stan. En répondant à son étrange supplique, il ne s'imagine pas qu'il embarque pour un extraordinaire voyage sur les traces de la mystérieuse Sasmira...


1900 - 1913 : Du début du XXe siècle aux prémices de la première guerre mondiale Ecole Emile Cohl Photographie Voyages dans le temps

Stan est un gars un peu paumé et rêveur. Un jour alors qu'il se promène dans Paris une vieille femme meurt dans ses bras en lui confiant une bague et une vieille photo des années 1900 avec un groupe de personnes devant un château... Intrigué par le visage d'une femme de la photo Stan décide de retrouver le château. Bertille, sa petite amie, le trouvant bizarre l'espionne et le suit jusqu'au fameux château. Au cours de la nuit il se retrouve projeté 100 ans plus tôt, à l'époque de la photo... Stan retrouve enfin le visage de la femme mystérieuse, Sasmira, mais il doit aussi rechercher la raison de leur voyage dans le temps ainsi qu'un moyen pour retourner, lui et Bertille, à leur époque.

Scénariste
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1997
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Sasmira
Les notes (50)
Cliquez pour lire les avis

27/07/2001 | BiBoul
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

J’aime bien ce paradoxe qui, dans mon esprit, fait que cette série, si elle n’avait pas connu de suite à son premier tome, aurait été classée culte mais qui, maintenant qu’elle a été menée à terme, n’est finalement que moyenne. C’est là toute la force du lecteur qui, sur base d’un postulat de départ donné par un auteur, va s’imaginer une suite grandiose… et d’autant plus grandiose que l’attente sera longue… mais qui finira par être déçu du produit fini tel qu’imaginé par l’auteur. En tous les cas, moi, j’ai adoré le premier tome, beaucoup aimé le deuxième… et trouvé bien fades les deux derniers. Pourquoi cet enthousiasme sur les premiers tomes et ce déclin sur les derniers ? Finalement, pour les mêmes raisons : - Un dessin magnifique, d’une grande finesse pour les deux premiers tomes, auquel va succéder un dessin, certes de qualité, mais très éloigné de la ligne graphique d’origine pour les deux derniers. De plus la colorisation écrase tout le trait dans ces derniers tomes alors qu’elle mettait justement ce trait en valeur dans les deux premiers. - Un scénario vraiment intriguant dans les deux premiers tomes, avec des personnages complexes, ambigus pour certains. Et puis deux derniers tomes qui apportent des réponses… pas en concordance avec mes attentes. C’est trop facile, trop mou, pas assez surprenant pour me convaincre (pourtant, dieu sait si Sasmira m'avait charmé !) Et la fin ouverte du dernier tome achève de me décevoir (on ne sait pas exactement quel sort attend le personnage principal à la fin de ce quatrième tome, comme si les auteurs s’étaient préparé une porte de sortie vers un nouveau cycle). - Un soin quasi maladif dans l’écriture des premiers tomes. Par contre, dans le quatrième tome, on se retrouve avec un solstice d’été prévu pour le… 31 juillet. Ce genre d’erreur, ça donne vraiment le sentiment que les auteurs étaient pressés de terminer leur série et de passer à autre chose. C’est extrêmement décevant à mes yeux alors que justement, ce soin maladif était pour beaucoup dans mon appréciation du début. En résumé, tous les points forts du début sont devenus les points faibles de la fin. Et ma déception n’en est que plus grande. Je suis bien content que la série ait connu une conclusion… mais je ne peux m’empêcher de garder une forme de regret vis-à-vis de cette fascination perdue, de cet enthousiasme finalement avorté né d’un premier tome envoûtant n’ayant longtemps pas connu de suite.

16/01/2019 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

J’avise la série après lecture des trois premiers tomes. C’est-à-dire sans que mon avis ne soit influencé par la très longue coupure entre les différents tomes, qui a semble-t-il – et à juste titre – gêné la plupart des précédents lecteurs. Mais je suis aussi le premier à aviser la série après avoir lu le troisième. Ce qui va aussi modifier quelque peu le point de vue. En effet, le gros point fort de cette série, c’est avant tout le dessin de Vicomte, vraiment très beau. Très fin, ciselé, presque maniéré, il donne dès le départ un chouette habillage à l’histoire. Que ce soit pour les décors, mais aussi les habits début XXème siècle. Et il fait de Bertille une femme plus que séduisante, dégageant un fort parfum d’érotisme – un peu, toute proportion gardée, comme la Coraline de Songes. Hélas, le dessinateur change à partir de ce troisième tome (Vicomte a partagé son travail dès la fin du deuxième tome avec Claude Pelet, mais c’est à peine notable). Et je n’aime pas ce genre de changement en cours de série. Surtout qu’ici on y perd au change ! Si le dessin d’Anaïs Bernabé est sans réel défaut, je le trouve à la fois très différent de celui de Vicomte (au point que les traits de certains personnages ont trop changé par rapport aux originaux) et moins beau (avec une colorisation elle aussi moins réussie, plus aidée par ordinateur semble-t-il) : on n’y retrouve plus le rendu très « dentelle » de Vicomte pour les vêtements, et même Bertille, voire Sasmira m’ont paru moins séduisantes. Pour ce qui est de l’histoire, elle est assez improbable, bien sûr, et pas forcément très originale. Mais le tome introductif se laisse lire très agréablement. Toutefois, le rythme est bien trop lent, cela ronronne, et les passages « égyptiens » qui arrivent ensuite sont eux trop longs. Une partie des deuxième et troisième tomes, s’ils éclairent un peu le mystère originel (sans lever tous les voiles) sont ainsi décevants. Je ne sais pas quand ni comment Vicomte va conclure cette aventure, mais il faudrait qu’il le fasse vite (et je ne parle pas uniquement du rythme de parution, mais aussi du scénario). Et si possible en reprenant lui-même le crayon !

14/04/2018 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Tout d'abord un grand bravo au dessin qui nous offre deux héroïnes que je trouve personnellement magnifiques et qui titillent ma libido de mâle. Hélas cela ne suffit pas pour combler mon appétit de lecteur et je dois dire que si quelques planches laissent supposer que l'intrigue va franchement démarrer, le soufflé retombe bien vite et le récit reprend son rythme nonchalant. Ce n'est pas que cela soit inintéressant mais disons que les choses frisent avec d'autres récits déjà lus et ici ma foi, la surprise n'est plus au rendez-vous. Une dose de Djinn, de la Balade au bout du monde, un soupçon d'Indiana Jones au féminin et un zeste de "Momie". Dommage car en plus le dessin réaliste est très classe et tant au niveau des décors que des personnages les choses sont bougrement bien fichues. Signalons au passage que je fais partie de ceux qui découvrent ce récit sans avoir eu à supporter les quatorze ans d'attente entre les deux tomes, pour l'hypothétique troisième disons que je ne suis pas dans une attente irrépressible mais à l'occasion j'irai jeter un œil. Pas d'option d'achat éventuelle avant la suite.

17/10/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Voici encore une Bd dont je n'arrive pas à saisir l'intérêt et l'engouement de plusieurs lecteurs sur BDT. Honnêtement, je ne vois pas trop ce qu'on lui trouve, c'est un conte fantastique qui manque de saveur et qui ne m'a pas séduit, l'histoire est assez fantaisiste, je n'y ai pas cru ou ne suis pas rentré dedans. Encore une fois, on constate qu'un dessinateur créant sa propre série, a subi l'influence d'une série importante précédente , ici on ne manquera pas d'observer une similitude avec le cycle 1 de Balade au bout du monde à propos de ce retour dans le passé et d'une mystérieuse jeune femme à la beauté troublante.. Pourtant il y a des éléments intéressants, un charme spécial et le décor de la Xaintrie qui est bien choisi... des détails qui m'ont vaguement interpellé.. A ma connaissance, il n'existe pas de commune de Chabus ni de château de Rovanac dans cette petite région jadis dépendante de l'Auvergne, mais aujourd'hui située en Bas-Limousin (Corrèze) au sud de Tulle, dans un périmètre restreint autour des cascades de Gimel, Argentat, le barrage de Chastang et Saint-Privat ; on est dans les vallées de la Maronne et de la Dordogne, une région que j'ai beaucoup arpentée à une époque, car à 15 km d'Argentat, subsiste une des plus fantastiques forteresses qui puisse exister : les Tours de Merle, à laquelle j'ai oeuvré comme bénévole pour une restauration. Ceci dit, des châteaux comme Rovanac, il en existe dans la région entre la frontière cantalienne et la Corrèze, j'ai l'impression que les auteurs se sont inspiré du château d'Ygrande aujourd'hui transformé en hôtel de luxe. Des châteaux abandonnés comme Rovanac, j'en ai vu souvent lors de mes explorations, c'est donc crédible, mais en dépit de ce décor poétique et pastoral, cette Bd m'a quelque peu ennuyé, il y manque une dynamique, il ne se passe pas grand chose d'attrayant, le tout est plutôt lent, et rien ne vient crever la torpeur de la narration. Sans compter une légère mièvrerie par endroits.. Seul le dessin de Laurent Vicomte aurait pu donner de l'intérêt à cette bande, il m'a d'ailleurs plu par son élégance, son raffinement, j'aime la finesse des visages de femmes (surtout Sasmira et Bertille) et aussi la richesse des costumes féminins de l'ancien temps, mais il m'en faut plus. D'autant plus que l'écart entre les 2 albums est considérable, heureusement que je n'ai pas eu à attendre 14 ans, et depuis 2011, il n'y a toujours pas de tome 3, le lecteur est laissé dans une impasse où le mystère s'épaissit sans espoir d'avoir un dénouement...

15/08/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai finalement eu la chance de lire cette série dont le second tome s'est fait attendre durant plusieurs années. Étant donné que la plupart des amateurs de bande dessinée semblaient aimer cette série, je me suis dit que c'était une série qui était au minimum 'pas mal'. Quelle déception durant ma lecture ! Je ne comprends pas trop pourquoi les gens aiment autant le dessin. Je ne dis pas que c'est moche, mais ce n'est pas un style que j'affectionne particulièrement. Il ne me donne pas envie de regarder les cases juste pour le plaisir de regarder le dessin comme c'est le cas avec les dessinateurs que j'aime. Ensuite, le scénario ne m'intéresse pas. Je trouve la narration parfois un peu lourde et les dialogues manquent parfois un peu de naturel. Mais le pire, c'est le rythme qui est très lent. C'est surtout le cas dans le tome 2 où il ne se passe pas grand chose. Je n'ai même pas envie d'attendre le prochain tome. Je me fiche complètement de la fin.

03/12/2012 (modifier)
Par bab
Note: 4/5
L'avatar du posteur bab

C’est une bande dessinée que j’ai découverte à la sortie du second tome. Je n’ai donc pas vu passer les 14 ans entre les deux tomes ! Niveau scénario l’histoire semble intéressante. Je dis bien semble, car au bout de deux tomes, je n’ai pas vraiment l’impression qu’il se soit passé beaucoup de choses. C’est un parti pris parfois d’avoir des histoires avec un rythme lent. Mais si il faut en plus attendre encore 14 ans pour le troisième tome, ça risque de faire long dans tous les sens du terme. Mais le tout reste intriguant et j’ai hâte de découvrir la suite des révélations sur l’intrigante Sasmira. Côté dessin, rien à dire. Il est de très bonne facture avec des décors et des couleurs travaillés. Le tout nous plonge dans l’ambiance de cette histoire où le temps ne semble plus avoir de prise. Vraiment agréable.

05/11/2012 (modifier)
Par dut
Note: 4/5

Mise à jour de l'avis suite à la lecture du 2ème tome Alors à l'époque, j'avais vraiment aimé le 1er tome de Sasmira... Graphiquement d'abord : Vicomte nous offre un dessin plutôt classique mais vraiment réussi, c'est sobre, sans fioritures, réaliste, mais vraiment classe ! Et le scénar, mais quel scénar ! Ou plutôt quelle promesse de scénar ! Il est évident que l'histoire promet, j'adore le côté fantastique avec le voyage dans le temps mélangé à l'histoire au début du XXème siècle, c'est super prometteur... Puis en fait le tome 2 fut devenu une sorte de private joke au fil du temps, si bien que lorsque Kael m'a envoyé un texto pour me dire que le tome 2 de Sasmira était sorti, je me suis demandé s'il ne se foutait pas de ma gueule :D Faut dire, 14 ans c'est long entre 2 tomes quand même ! Donc lecture du tant attendu 2e tome, et mon avis rejoint assez celui d'Alix, c'est toujours sympa, mais ça tourne un peu en rond sans avancer vraiment, il reste beaucoup trop de questions, donc forcement, s'il faut attendre 14 ans encore pour le tome 3, je garde pas le 4/5 hein :) Sinon le dessin du tome 2 est toujours très bon, j'avoue ne pas trop savoir dire quelles planches sont de Vicomte, et quelles planches sont de Pellet... Bref assurément une très bonne BD, mais pitié, pas autant d'attente pour un tome 3 !

04/07/2004 (MAJ le 04/06/2012) (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Je réécris mon avis suite à la lecture du 2eme tome, et ma note reste à 4/5 (mais de justesse !) L’histoire, déjà classique dans le 1er tome (le coup du retour dans le passé, on connaît), tourne carrément au déjà-vu dans ce tome 2, avec son lot de magie égyptienne et de filles dénudées pour faire joli. Cependant il faut avouer que l’intrigue est toujours rondement menée, et que les deux tomes s’avalent sans forcer. Le dessin est magnifique, parfaitement adapté à l’histoire, et retranscrit bien les ambiances des différentes époques. Le changement de dessinateur pour le tome 2 se fait tout en douceur. Reste que ce 2eme tome, sorti 14 ans après le 1er, n’apporte pas beaucoup de réponses. Ma lecture fut agréable, mais je n’en ressors pas plus avancé… attendons donc la suite, prévue pour… quand exactement ? Le nouveau dessinateur nous a récemment avoué dans une interview qu’il ne travaillera sans doute pas sur le tome 3… Rendez-vous dans 14 ans ? Argh !

11/04/2007 (MAJ le 14/02/2012) (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Voilà c'est fait ! Je viens de lire ce fameux "Sasmira" dont tout le monde parle sur les forums de BDthèque. Et je comprends mieux pourquoi cette BD suscite autant d'intérêt auprès des lecteurs. C'est beau et magnifique dans le dessin. C'est parfait au niveau du cadrage et de la colorisation. C'est original dans le scénario. On ne demande qu'une chose : la suite !!! Dommage qu'elle ne viendra jamais et que nous n'en connaissons même pas la raison! Est-ce seulement une marque de respect pour les lecteurs que nous sommes? :?) Il faut dire également que l'auteur n'a jamais été très prolifique. Ces derniers temps, on reparle d'une éventuelle suite mais c'est un peu comme l'arlésienne qui revient épisodiquement pour aussitôt repartir. Ajout du 06/01/2012 à mon avis initial Après plus de 10 ans, la suite est enfin arrivée dans les bacs sans doute sous la pression des lecteurs. L'attente valait-elle le coup ? A mon humble avis, la réponse sera négative. Nous avons droit à un scénario des plus classiques qui n'apportera pas grand chose. C'est dommage car le début était fort prometteur. Il est vrai que le mystère de ce voyage dans le temps semble être levé même s'il demeure encore quelques zones d'ombres. On aura compris qu'il s'agit encore d'une enième malédiction égyptienne. Le dessin reste toujours aussi beau même avec le changement de dessinateur qui a essayé de reproduire le style. Il y a juste l'envie qui manque. Perte d'une étoile au passage... Cette suite s'est faite dans la douleur et cela se ressent. Il reste à espérer qu'il ne faudra pas 14 ans pour la sortie du 3ème tome ! L'achat dans cette optique sera déconseillé.

02/08/2007 (MAJ le 06/01/2012) (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Sasmira est une oeuvre à part dans le paysage bdessiné français. Non seulement pour son exceptionnel premier tome, du point de vue de sa maîtrise graphique et narrative, mais aussi, et cet aspect a presque surpassé ses qualités artistiques, à cause de la longue attente qu'il a générée ; celle-ci a en effet duré plus de 13 ans... Mais l'heure du second tome a sonné, et c'est l'occasion de replonger dans le temps en compagnie de Stan et Bertille. Bertille, l'une des plus belles héroïnes du 9ème art selon moi, bien plus émoustillante que la diaphane et mutique Sasmira qui donne son nom à la série, n'en déplaise à Stanislas... Drôle d'oeuvre que cette histoire d'amour entrelacée dans le présent et le passé ! Les pages de Sasmira dégagent un parfum de suranné, magnifiquement enluminé par le trait élégant de Laurent Vicomte. A la lecture de Sasmira, la langueur et le mystère sont les aspects les plus prégnants, et le second tome ne dément pas cette tendance, même si Claude Pelet a dû reprendre le dessin en cours de route. On ne se rend compte de ce changement que par la suite, lorsque sur certaines scènes on a l'impression de ne pas reconnaître Stan... Bertille, elle, a su garder en grande partie sa sensualité et la finesse de ses courbes. Quant à Sasmira... La vacuité initiale de ses traits laisse au nouveau dessinateur la possibilité de se l'approprier graphiquement, mais on sent Pelet encore indécis, peut-être intimidé face à ce monument en péril... Le dessin est différent, on sent chez Pelet une finesse moindre, peut-être parce qu'il a un style plus graphique que Vicomte. Ce second tome, loin de nous révéler les secrets de Sasmira, nous emmène tout de même plus en profondeur dans le mystère, et nous laisse, encore une fois, sur un joli cliffhanger. Tout ce qu'on peut espérer à Sasmira, ses auteurs et ses admirateurs, c'est que la suite arrive vite.

24/04/2002 (MAJ le 14/12/2011) (modifier)