Ultimate Spider-Man

Note: 3.29/5
(3.29/5 pour 7 avis)

L'histoire moderne de Peter Parker drole et plein d'energie.


Bendis : Torso, Powers, Daredevil & Co Les débuts des Super-Héros célèbres Marvel New York Spider-Man Super-héros Ultimate Marvel Univers des super-héros Marvel

Peter Parker est un adolescent de 15 ans qui mène une vie normale jusqu'au jour ou une araignée génétiquement modifiée va lui transmettre ses caractéristiques. Piqué par une araignée radioactive au cours d'une expérience, le jeune Peter Parker en hérite les caractéristiques. Suite à la mort de son oncle, il décide de consacrer sa vie à combattre le crime sous le costume de...Spiderman ! L'histoire n'est pas terminée.

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2002
Statut histoire Série en cours 12 tomes parus
Dernière parution : Moins de 2 ans
Couverture de la série Ultimate Spider-Man
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

22/07/2002 | Canardo
Modifier


Par Watchful
Note: 4/5

J'ai tout fait pour eviter cet univers, parce que revisiter les origines des super-heros à force, on en a marre. Donc oui, on doit se farcir les origines mais là je ne me suis pas ennuyé, ce qui m'a étonné puisque j'avais l'impression qu'il y avait un grand changement alors que l'histoire est identique à quelques differences près. Après avoir lu les origines on a des bonnes aventures et là on comprend la différence entre Ultimate et l'univers Classique Marvel. La plupart des ennemis ont des apparences differentes un rôle plus ou moins important par rapport à l'Univers Classique, des origines differentes pour certains personnage. Le dessin est magnifique, le meilleur de Bagley après les Spider-man qu'il a fait en 90' à ses débuts (publié dans les Nova 146 et 148 ).

05/08/2011 (modifier)
Par jurin
Note: 3/5

L’histoire est pareille à celle du film, un bon moment de divertissement pas de place pour l’ennui. Le dessin n’est pas génial, un manque de dynamisme et de perspective bien regrettable lorsqu’il s’agit de représenter les acrobaties aériennes de Spider-Man. Mais mon avis est un peu tronqué pour l’instant, car si je possède apparemment une version où la couverture est identique, cette version contient seulement les épisodes de un à sept. Le livre contient donc une seule histoire ! Mais pour un prix de 15 euros.

19/08/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Spider-man a baigné toute mon enfance. La trilogie sortie en film fait également partie de mes préférés. Aussi, j'ai voulu remonter aux sources c'est à dire à la bd car il s'agit d'un de mes personnages de comic fétiches. Là encore, il y a le choix entre les différentes licences à l'image de son confrère Batman. J'ai été attiré tout d'abord par les couvertures magnifiques. Il est dommage que le dessin ne soit pas aussi en relief. Toutefois, c'est pas trop mal avec un véritable dynamisme du trait. Cela donne un look tout à fait moderne avec ces couleurs criardes. C'est intéressant également de tout reprendre depuis le début de l'histoire. Il y a nécessairement des détails qui changent par rapport au film ou au dessin animé. On se laisse à la limite surprendre. L'essentiel est que ce récit garde l'esprit de l'oeuvre originale. J'aime beaucoup cette phrase de Stan Lee qui a été reprise à de multiples reprises par la suite et notamment dans cette version : "De grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités". Les grands de ce monde devraient s'en inspirer !

22/08/2009 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai longtemps repoussé la lecture de "Ultimate Spider-man". Je ne voyais pas l'utilité de lire un Spider-man moderne vu que le 'vieux' est très intéressant. Puis, j'ai appris que le scénariste était celui qui avait fait l'excellent Daredevil - Underboss alors j'ai emprunté quelques tomes à la bibliothèque. Je fus agréablement surpris de voir que la série n'était pas aussi minable que je le pensais. Le début n'est pas très intéressant vu qu'on sait ce qu'il va se passer, mais dès que Spider-Man décide de devenir un justicier en combattant le Caïd, ça devient passionnant. J'ai bien aimé certaines modifications comme les nouvelles origines du Dr Octopus. En revanche, je n'aime pas le nouveau look du Bouffon Vert et de Gwen Stacy. Je n'ai pas non plus aimé voir Kraven le chasseur en vedette de télé-réalité, mais c'est à peu près tout. Pour ce qui est du dessin, je ne l'aime pas trop. C'est le style qu'on retrouve dans les comics modernes et je le trouve sans charme. J'ai l'impression de lire un truc fait à l'ordinateur.

16/06/2008 (modifier)
Par Chelmi
Note: 3/5

"Ultimate Spider-Man". On efface tout et on reprend du début... Comme sur toutes les séries Ultimate Marvel, le scénario de Jemas et Bendis remet tout à plat en interrompant la continuité et en reprenant tout depuis le début, en adaptant et en modernisant l’histoire. Parfait pour les incultes de l’univers Marvel dont je fais partie (même si j’ai déjà lu Marvel Knights Spider-Man). Pour ceux qui ont vu les films, c’est grosso modo dans la même lignée, à quelques différences près et en plus étoffé. Les différentes aventures permettent de faire connaissance avec pas mal de personnages de la série. Je trouve Peter Parker, moins songeur qu'à l'accoutumée, dommage, c’est un de ses traits de caractère que j’apprécie le plus. Les dialogues ne sont pas toujours des plus heureux, trop stéréotypés, et les situations pas toujours bien amenées et un peu cliché. Pas le meilleur Ultimate mais suffisamment divertissant ! Bagley couche sur le papier un dessin très formaté, archétype du comics moderne. Bon, attention, ce n’est pas mauvais, loin de là, mais les illustrations ne brillent pas par leur originalité. Un dessinateur comme Hitch sur Ultimates ou Durseema sur Legacy (pour ne pas se cantonner à l'univers Marvel) font face au même genre de cahier des charges et arrivent à tirer leurs épingles du jeu en apportant un certain cachet personnel qui fait toute la différence. Pour relativiser un peu, j’ai trouvé son homme araignée plutôt sympa avec son côté à la fois frêle et athlétique, dommage que les autres personnages ne soient pas du même tonneau. Pour les couleurs numériques de chez Colorgraphix, c’est là aussi très formaté avec des tons limites criards. Pour résumer, c’est du vrai comics pop-corn qui se lit bien, et qui, avec un peu plus de singularité, pourrait gagner en intérêt.

13/12/2007 (MAJ le 13/12/2007) (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Ayant adoré Ultimates et ayant plutôt bien apprécié Ultimate Fantastic Four, j'étais désireux de connaître le premier des super-héros Marvel à être passé par la case "Ultimate" (pour ceux qui ne savent pas de quoi il s'agit, lisez ici). Mais je ne l'ai finalement fait qu'avec la sortie récente de l'album Marvel Deluxe regroupant l'intégrale des 13 premiers chapitres de la série. Résultat... Je suis un peu déçu... Le dessin de Mark Bagley me plait très moyennement pour commencer. Dans la lignée des comics modernes, il offre des images lisses et informatisées, des personnages au physique de mannequins mais avec de gros pieds un peu étranges en prime... pour plus de dynamisme ? Les décors sont en outre un peu trop économisés, trop souvent tracés à la règle et simplifiés. Aucune âme ou originalité, quoi. En outre, je n'aime pas du tout le design du costume ultimate de Spider-man : de lui avoir agrandi à ce point les yeux rend bien le fait que Peter Parker n'est encore qu'un ado, mais ça le rend aussi assez ridicule. Et puis le fait d'avoir régulièrement des bandes de cases étalées sur des doubles pages au lieu d'être sur la première puis la seconde seulement ensuite, cela m'a plusieurs fois induit en erreur et brisé mon rythme de lecture tandis que je prenais garde à bien lire la bonne case au bon moment. Ca reste très fluide, très dynamique, très lisible, mais ça ne me plait pas plus que ça. Quant au récit, ce que je lui reproche, c'est de finalement s'adresser plus aux adolescents qu'aux lecteurs adultes, à l'inverse d'Ultimates par exemple. La trame est très simple, les dialogues assez immatures, les personnages trop superficiels. La première histoire, par exemple, correspond quasiment au scénario du premier film. Eh bien, j'ai trouvé les relations entre personnages nettement plus réussies et passionnantes dans le film que dans la BD. Pour parler du scénario, justement, la première histoire est sans surprise : vous avez vu le film, vous connaissez l'intrigue. Une différence apparaît cependant dans le traitement du Bouffon Vert qui, justement, ne m'a pas plu du tout : ce n'est plus qu'un gros bourrin mutant, sans cervelle, sans planeur, sans bombes-citrouilles, et sans intérêt. Spider-man se bat contre lui, boum le méchant tombe, voilà la première histoire est finie. La deuxième histoire m'a un peu plus intéressé puisqu'elle met en scène le Caïd, ennemi commun de Spider-man et Daredevil. L'intrigue reste cependant assez simpliste et le scénario pas très passionnant. Spiderman s'infiltre, tombe sur des méchants, se fait un peu battre au début, reprend le dessus, et finit par retrouver ensuite les joies et petits malheurs de sa vie de collégien. Nettement moins mature et original qu'Ultimates, cette vision de Spider-man n'apporte pas grand chose de neuf à mes yeux, ceux de quelqu'un qui connaît assez peu le personnage initial hormis via les films récents.

06/05/2007 (modifier)
Par Canardo
Note: 4/5

J'ai decouvert cette BD après avoir vu le film : hé bien je n'ai pas été deçu ! Tout est bien ficelé et bien mené. Le dessin est purement de style comics (très américain) et se traduit surtout par les couleurs tres "numérisées". Enfin bref je ne suis pas un spécialiste en ce style de BD, mais je mettrai tout de meme un bon 14/20 car l'histoire est bien fidèle a la vraie. Pour ceux qui ont aimé le film...

22/07/2002 (modifier)