Septième sens

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Les Martyrs ne sont pas morts pour rien. Les Saints n'ont pas souffert en vain. Génétiquement programmés pour ressusciter, ils ont accédé à l'immortalité.


Corbeyran Immortels

Les Martyrs ne sont pas morts pour rien. Les Saints n'ont pas souffert en vain. Génétiquement programmés pour ressusciter, ils ont accédé à l'immortalité. Pour chacun d'eux, la souffrance a été le révélateur d'un don, ce qu'il est convenu d'appeler le septième sens. Disséminés aux quatre coins du globe, ils ont la charge de veiller sur le monde. Aujourd'hui, cette harmonie est sur le point d'être rompue... Texte : Editeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Septembre 2012
Statut histoire Série en cours (3 tomes pévus) 2 tomes parus
Dernière parution : Plus de 3 ans
Couverture de la série Septième sens
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

14/09/2012 | pol
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Corbeyran doit scénariser beaucoup trop de séries, si bien qu'il ne sait plus quoi inventer en matière de fantastique, genre où il a livré quelques bonnes séries comme Le Chant des Stryges, Black Stone, Le Territoire ou Le Malvoulant... Ici, après une introduction captivante, le démarrage est long, les choses se mettent en place très doucement, la partie fantastique s'emboite progressivement dans la partie aventuro-policière, mais au final, cette caste de nouveaux saints ne m'a pas passionné plus que ça, le niveau reste correct, la lecture n'est pas ennuyeuse, mais je n'ai pas bondi... Peut-être la faute aux personnages, Corbeyran n'ayant pas su les rendre attirants, et puis le sujet est audacieux et assez gros à avaler. Le dessin de Defali n'est pas mal, je l'avais déjà plus ou moins apprécié sur ses autres séries, ça colle bien au genre, malgré quelques petites imperfections de visages par endroits. Je lirai peut-être le dernier tome, mais ça n'est pas une priorité...

26/04/2016 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je serai un peu moins enthousiaste que pol. Pour le moment, ce premier tome est pas mal. Contrairement à bien d’autres premiers tomes que j'ai lus, il ne sert pas juste à introduire l'histoire. Il y a un développement dans le récit et j'aime ça. Corbeyran a assez de talent pour faire en sorte que j'aie envie de lire la suite, il y a des éléments qui sont pas mal et la narration est bonne. Toutefois, il manque quelque chose pour que je sois vraiment captivé par le récit. De plus, je n'aime pas trop le dessin. Enfin, c'est surtout les personnages que je n'aime pas. Je ne sais pas trop comment l'expliquer, mais tout le long de l'album lorsqu'un personnage faisait un geste ou parlait, je trouvais que cela manquait de naturel. Je ne voyais pas des personnages, mais des mauvais acteurs qui essaient d'être des personnages.

06/12/2012 (modifier)
Par pol
Note: 4/5
L'avatar du posteur pol

Cette nouvelle collaboration entre Corbeyran et Defali démarre sous les meilleures auspices, en tout cas en ce qui concerne le premier tome. L'histoire sera fortement marquée par le fantastique, mais cette dimension est introduite très progressivement dans le récit. En effet celui-ci démarre comme un excellent polar : une femme est retrouvée mutilée mais vivante, tandis que ses 5 compagnons sont tous morts, et dans un sale état. Cette introduction est immédiatement intrigante, et le récit nous propose de découvrir progressivement ce qui s'est passé. C'est prenant, on ne reste pas sur notre faim car on nous donne déjà pas mal de réponses, tout en amenant progressivement des éléments surnaturels. Je ne suis pas toujours enthousiaste lorsque ces 2 genres se mélange, mais là ça passe vraiment bien. L'utilisation d'une "caste" de personnages immortels, sorte de saints des temps modernes, inspirés de personnages historiques, fait prendre une orientation bien différente à l'histoire. Cela ouvre pas mal de portes pour la suite du récit. Espérons que Corbeyran saura continuer de nous surprendre et que l'histoire ne virera pas à un simple combat entre 2 "clans". Le dessin est en accord avec tout ça. Il est calibré pour ce genre d'histoire avec un trait et des cadrages modernes, des décors et des personnages soignés. Pas de surprises de ce coté là, c'est classique mais diablement efficace.

14/09/2012 (modifier)