La Crème de Crumb

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

Comme son titre l’annonce haut et fort, La Crème de Crumb se propose de réunir en un volume compact la quintessence d’une œuvre polymorphe s’étalant sur plus d’un demi-siècle de création. Ouvrage destiné aux néophytes autant qu’aux amateurs, il recueille les pages emblématiques d’une carrière foisonnante et présente au lecteur une grande quantité de documents rares ou inédits. On y retrouvera un Crumb toujours en verve, qui tire à boulet rouge sur ce qui l’horripile et décortique avec sagacité ce qui l’obsède.


Comix

Comme son titre l’annonce haut et fort, La Crème de Crumb se propose de réunir en un volume compact la quintessence d’une œuvre polymorphe s’étalant sur plus d’un demi-siècle de création. Ouvrage destiné aux néophytes autant qu’aux amateurs, il recueille les pages emblématiques d’une carrière foisonnante et présente au lecteur une grande quantité de documents rares ou inédits. On y retrouvera un Crumb toujours en verve, qui tire à boulet rouge sur ce qui l’horripile et décortique avec sagacité ce qui l’obsède. Et les sujets ne manquent pas : humains, animaux, incarnations de l’auteur et ectoplasmes divers défilent pour évoquer le sexe et la religion, le monde moderne et ses mirages, la sacro-sainte famille et ses hypocrisies, l’idéal et le mythe des sixties, la musique et la nostalgie qui s’y attache… La Crème de Crumb permet de découvrir l’évolution d’un style qui n’a cessé de se réinventer au fil des décennies. Piochant dans les carnets de croquis de jeunesse de l’auteur, suivant l’inspiration grotesque et délirante des années psychédéliques jusqu’à la métamorphose réaliste des années 1980, le sommaire composé pour cet ouvrage couvre toutes les périodes de l’œuvre et s’appuie pour une large part sur les originaux. Le livre est complété par une interview-fleuve inédite en français dans laquelle Crumb revient sur ses influences, son histoire familiale et son parcours exceptionnel. Coffre aux trésors, portrait de l’artiste, digest éclairé, La Crème de Crumb est le livre indispensable à tous ceux qui aiment l’auteur de Mister Snoid ou veulent le découvrir.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2012
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Crème de Crumb
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

24/07/2012 | cac
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai finalement découvert une œuvre humoristique de Crumb. Cette compilation de ce qui est apparemment le meilleur de la production de Crumb commence avec une interview de Robert Crumb que j'ai trouvée intéressante quoique je ne suis pas toujours d'accord avec lui (j'aime bien Ralph Bakshi et je ne pense pas qu'il soit un nul sans talent). Ensuite, on a droit à plusieurs histoires qui sont censées être ses meilleures. Comme je ne connais pas sa production, je ne sais pas si c'est vrai, mais en tout cas, globalement, j'ai trouvé ça pas mal. Ca ne me fait pas rire aux éclats et parfois c'est un peu trop dégueu pour moi (je pense à certains passages de l'histoire avec le Bigfoot notamment), mais j'ai souvent souri et la vision du monde de Crumb est intéressante (c'est pour ça que l'histoire où il parle de sa relation avec les femmes est une des meilleures à mon avis). Un truc qui m'a ennuyé c'est que les histoires ne sont pas toujours en ordre chronologique et je trouve cela dommage parce que je trouve que voir l'évolution du style de Crumb est un des points forts de l'album. J'aime voir comment un auteur peut évoluer et faire des trucs complètement diffèrents. Pour ce qui est du dessin de Crumb, je suis un peu divisé. D'un cote, je trouve que parfois c'est dégueu, mais c'est tellement dégueu qu’au final cela devient fascinant. Et puis après quelques pages je me suis vite habitué et je n'ai pas eu de problème avec ce style très particulier En tout cas, ce tome me donne envie de connaitre les autres œuvres de l'auteur comme Fritz the Cat ou Mr. Natural.

05/12/2012 (modifier)
Par cac
Note: 5/5

La crème de Crumb (tiens quand j'écris le titre à l'instant, j'ai des idées salaces, je n'avais pas pensé au double sens) se veut le condensé et le concentré même du meilleur jus de la production de Robert Crumb considéré comme la tête de pont de la veine underground du comics américain des années 1960-70. Publié à l'occasion d'une exposition consacrée au sieur Crumb au musée d'art moderne de Paris - que j'invite tout un chacun à aller voir jusqu'au mois d'août, cette compilation contient de très bonnes histoires de différentes longueurs. Elles sont assez crues pour certaines et pour cela à réserver à un public averti. On y trouve par exemple des histoires d'inceste dans une famille, une histoire avec un bébé géant qui ne tête pas que le lait de sa mère ou encore les aventures de Whiteman l'archétype de l'américain moyen au look de Clark Kent qui se fait enlever par une femme big foot. On y retrouve aussi quelques histoires autour de la passion de l'auteur qu'est la musique blues du début du XXème siècle. Pour ma part qui avait déjà lu plusieurs des publications des éditions Cornelius auparavant avec un format un peu plus grand dans la collection Solange, j'ai été agréablement surpris de ne pas trop retomber sur des histoires que j'avais déjà lu. Bien sûr j'en connaissais certaines mais cette brique permet d'appréhender l'étendue de l'oeuvre de Crumb et de découvrir ses personnages tels Fritz the cat, Mr Natural ou Snoïd. A cela s'ajoute une longue interview de plusieurs dizaines de pages qui ouvre le recueil. Il s'agit d'une interview faite en 1986 mais qui révèle bien toute la psychologie du bonhomme. Il y parle de pleins de sujets comme de ses débuts, de ses déboires financiers et juridiques notamment de l'affaire autour de "Keep on trucking", de ses mariages mais également des expériences avec le LSD et ses effets sur son oeuvre. Bref on sent dans ses histoires transpirer toutes les angoisses de l'auteur dans une société américaine qui ne lui correspond pas, la frustration aussi notamment vis-à-vis des femmes bien charpentées qu'il affectionne, et il rend cela magnifiquement bien. Ajoutez à cela un dessin qui quoi qu'en dise Crumb sur le fait de camoufler ses imperfections par un habile système de hachures, personnellement je trouve superbe. Il y a toujours quelques histoires qui me laissent de marbre dans le lot, mais ce livre me paraît être le meilleur publié jusqu'ici en France. Pour un néophyte, je conseillerai de commencer par celui-là d'autant que son prix est raisonnable par rapport à la quantité. Avis à ceux qui veulent découvrir l'auteur, et aux autres qui connaissent déjà mais peut-être pas tout.

24/07/2012 (modifier)