Capitaine Sabre

Note: 3/5
(3/5 pour 6 avis)

Les aventures d'un marin baroudeur...


1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale Chine Consensus sur une BD Journal Tintin Marine moderne

Baroudeur dans les mers de Chine, cet anglais est peu conforme à l'image des officiers de Sa Majesté. Pas vraiment rasé de près, la chemise ouverte sur sa poitrine velue, il ne rêve que d'une chose : la paix. Mais les belles aventurières sexy, les malandrins de toutes sortes, et un destin qui a décidé une fois pour toutes qu'il était fait pour le danger, un point c'est tout, ne sont pas vraiment d'accord avec cette vision de la carrière d'un héros de BD.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 1983
Statut histoire Série terminée 7 tomes parus
Couverture de la série Capitaine Sabre
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

15/07/2002 | Steril
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Cette bande d'aventure traditionnelle apparaît dans le journal Tintin en 1980, et s'inscrit dans la tradition des bandes d'aventure exotiques, un peu dans le sillage de Condor, créée à peu près à la même époque, voire même de Corto Maltese, avec cependant une psychologie beaucoup plus abordable. Après s'être fait connaître dans la BD humoristique, Gine abordait la BD réaliste avec cette série qui brassait un univers parfois un peu trouble de contrebande et de personnages louches, dans un décor asiatique des années 30 souvent vu au cinéma. Son dessin n'est pas encore très élaboré dans le domaine réaliste, comme sur sa série Mathieu Lamy qu'il réalisait en même temps ; il faut attendre le tome 3 pour qu'il trouve vraiment son style qui s'affranchit de toute influence. On peut même dire qu'il n'est pas très joli par endroits, surtout sur les visages. A cette époque, le dessin a de petits airs d'Hugo Pratt, d'où une assimilation parfois un peu hâtive. Cette Bd ne me passionnait pas vraiment, j'avais déjà tellement vu ce type de sujet dans les petits formats, que je la lisais distraitement, sans trop de conviction, peu attiré en plus par le dessin ; mais il faut reconnaître que le héros est attachant et qu'on peut se laisser tenter par certaines péripéties. Sympa sans plus.

18/09/2014 (modifier)

Voici une série qu’il est dommage d’oublier, la lecture actuelle résiste très bien au temps. Si le tome 1 laisse beaucoup de mystère et parait parfois un peu facile dans certains phénomènes arrivant fort à propos, la suite range ce capitaine du côté des aventuriers intéressants. Cousin de Corto Maltese, Sabre n’en a pas la veine historique, culturelle et onirique, néanmoins il lui arrive également tout un tas d’aventures passionnantes. Ce qui rend la richesse, n’est pas tant le caractère un peu ours de notre héros, mais bien toute cette panoplie de personnages que le lecteur découvrira. Les civistes du tome 3, la troupe pathétique du tome 4 me semblent deux très belles rencontres qui m’ont marqué. Ces deux tomes sont « vraiment bien » pour reprendre l’expression des lieux, mais tout n’est pas de ce niveau, les autres épisodes, tout en maintenant un bon moment de lecture n’ont pas ce petit plus au niveau des personnages qui les rendent inoubliables. Graphiquement, c’est bon, très bon même parfois, un trait très dynamique parfaitement lisible et mettant en valeur l’aventure par une bonne technique narrative. Les couleurs ne sautent pas aux yeux et restent dans une certaine sobriété, malgré la luminosité des îles ou les sous bois de jungle. On pourra seulement remarquer certains mouvements un peu figés dans de rares cases. La série fait partie à mon sens des très bonnes aventures que l’on prend plaisir à suivre et à lire de nos jours malgré l’âge certain. Le mélange de personnage fonctionne à merveille malgré quelques facilités parfois (le personnage du second libéré en cours de série semble par exemple un peu toujours là au bon moment tout de même dans les premiers tomes). J’encourage donc vivement la lecture et la relecture de ces tomes dont beaucoup d’auteurs ont du s’inspirer par la suite. Les tomes 3 et 4 seuls seraient à

15/12/2011 (modifier)
Par Jugurtha
Note: 3/5

Série d'aventure on ne peut plus classique. Le capitaine Gilbert Sabre est une forte tête bourrue et sympathique qui a l'habitude de naviguer en eaux troubles (ici plutôt du côté des mers de Chine). Ses aventures possèdent parfois un air de déjà vu, mais leur traitement solide et sans prétention leur donne leur saveur. La carte de l'exotisme est jouée à fond, les personnages sont soignés, et surtout la nonchalance du héros ajoutent encore au charme de l'ensemble. Si l'on ajoute encore l'humour souvent présent, que demander de plus ? Le dessin de Gine est à l'image de ses intrigues : parfaitement construit et sans effets inutiles. Son style est élégant et lisible, il y a une grande fluidité dans la mise en page et un grand équilibre dans la construction graphique qui prouvent la maîtrise de l'auteur. Le tout est rehaussé de couleurs rayonnantes rendant bien les ambiances chaudes explorées. Donc une valeur sûre de l'univers des séries d'aventure, qui n'a pas connue le succès qu'elle méritait. Cette oeuvre d'un Christian Gine solo vaut pourtant tout à fait le détour, ne serait-ce que par la maîtrise de l'auteur.

10/06/2007 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

"Capitaine Sabre" amène sa dégaine dans l'hebdo Tintin n° 25, 35ème année, du 17 Juin 1980. Il tire sa dernière bordée dans le même hebdo, n° 49, 43ème année, du 29 Novembre 1988. "Capitaine Sabre" ?... Gilbert -c'est son prénom- est un sujet de Sa Gracieuse Majesté, la reine d'Angleterre. Il vit et roule sa bosse dans les années 30. Ce routier des mers n'aspire qu'à une chose : vivre tranquillement. Seulement voilà : il n'a pas beaucoup de chance, oh que non ! Rapidement il va se trouver aux prises avec de louches malfrats qui vont l'obliger à transporter des marchandises douteuses ou partir à la recherche de trésors. Une série exotique au graphisme réaliste. Digne cousin de Corto Maltese, "Sabre" va faire vivre au lecteur de palpitantes aventures. Ca ne réinvente pas la BD "maritime" mais le trait de Gine ainsi que ses scénarios font mouche. Accrocheur. Une série attachante, au trait souple, qui vous fera passer de bons moments. L'auteur : Christian MARTINEZ -dit GINE- dessinateur-scénariste de nationalité française est né à Oran le 1er Novembre 1947. Outre "Sabre" on lui connaît surtout la série Neige. Et aussi quelques séries humoristiques dans les magazines Les Pieds Nickelés et "Bibi Fricotin" (si ! si !).

31/08/2006 (modifier)
Par Steril
Note: 3/5

Je n'ai malheureusement pas encore lu l'ensemble de la série, mais uniquement les deux premiers albums, récemment trouvés en occasion, attiré par le joli dessin et le nom de l'auteur (qui est également le dessinateur de Finkel et de Neige). Eh bien, c'est une découverte bien sympa que ce Capitaine Sabre... Des aventures exotiques, un peu corto-maltésiennes, sans toutefois atteindre la même perfection, le même mystère et la même poésie. Il n'empêche, Gine tenait là de bons scénars, et des personnages tout à fait intéressants. A (re)-découvrir donc!

15/07/2002 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Peu après Corto, il y eut Sabre, ses aventures au bout du monde, son bateau déglingué, son chapeau dégoulinant, traînant sa désinvolture dans les bas-fonds des ports et des jungles tropicaux... Une redécouverte assez rafraîchissante, malheureusement difficile à retrouver.

15/07/2002 (modifier)