Mathieu Lamy

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Enquêtes classiques en milieu urbain menées par un brillant inspecteur


Mathieu Lamy est un inspecteur chevronné et pragmatique Ses enquêtes sont souvent liées à des crimes mystérieux, et lui permettent de côtoyer des personnages insolites On peut avoir un sentiment de déjà vu, mais l'intérêt réside plus dans les personnages que dans la procédure...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 1983
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série Mathieu Lamy
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

20/06/2014 | Agecanonix
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Cette série d'enquêtes menées dans Paris débute en 1982 dans le mensuel Gomme des éditions Glénat, sous le crayon de Christian Gine sur des scénarios de Didier Convard qui entament ici une collaboration qui se retrouvera sur plusieurs autres créations comme Neige ou Finkel... Gomme fut lancé par Glénat pour un public plus jeune que celui de Circus, mais les séries qui y paraissaient étaient de qualité, telles Brunelle et Colin, Percevan ou Le Chariot de Thespis et même Storm quand il n'y avait plus de place dans Circus. Aussi, "Mathieu Lamy" même si elle est très classique dans le fond, et même si elle n'a rien de transcendant, reste une honnête série policière plutôt méconnue, qui s'annonçait peut-être prometteuse, mais elle s'interrompt avec la disparition du mensuel Gomme en 1983, sans être reprise ailleurs ; elle ne connaît que 2 albums, et je crois qu'un récit publié au moment de la disparition de Gomme, est resté inachevé, donc pas édité. C'était la première série importante de Gine qui avait fait ses classes dans le Journal de Bibi Fricotin, puis le Journal Tintin, son trait réaliste est plaisant, il ne se réclame d'aucun style et finit par trouver son originalité ; disons que c'était un bon apprentissage pour ses séries suivantes. J'ai mis l'option d'achat à tout hasard car ces 2 albums se trouvent assez facilement en occase, à prix abordable. Ne vous attendez pas à de la grande BD, c'est typé années 80 avec les qualités et les défauts que ça comporte, mais ça reste agréable à lire.

20/06/2014 (modifier)