Sous notre atmosphère

Note: 3.75/5
(3.75/5 pour 4 avis)

Recueil d'une série d'histoires courtes parus entre 1968 et 1970.


Asahi Sonorama Seinen Tezuka

Que peuvent bien avoir en commun un raciste vétéran du Vietnam, un taulard en cavale, un tortionnaire nazi, une fugueuse amoureuse d’un clochard, un espion industriel ou encore un couple qui ne peut vivre pleinement son amour ? Tous vivent à la surface de la Terre, dans le monde grouillant et insignifiant des hommes, au niveau le plus bas de notre atmosphère. (texte : Editions H)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Novembre 2011
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Sous notre atmosphère
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

11/03/2012 | Spooky
Modifier


Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

Un recueil d'histoires du grand maitre Tezuka. Les histoires sont très bonnes (il n'y en a qu'une que j'ai trouvé moyenne) et sont toutes indépendantes quoique l'on retrouve souvent des thèmes similaires comme l'amour, la rédemption ou encore l'ironie (j'ai souvent trouvé que les fins étaient ironiques). Les histoires ont souvent un coté sombre et je crois que c'est le coté que j'aime le plus chez lui. Il n'a aucun problème à montrer les bons et les mauvais cotés des humains et aucun sujet ne semble tabou et il réussit à parler de sujet grave sans que cela tombe dans la niaiserie ou le n'importe quoi. J'aime aussi le fait que les histoires ont un genre différent ce qui permet une certaine diversité. Le trait de Tezuka est à maturité et il réussit de superbes cases.

02/09/2013 (modifier)
Par cac
Note: 4/5

Sous notre atmosphère est un recueil de nouvelles du maître du manga Tezuka, un peu à l'image de sa série Le Cratère parue chez Tonkam. Chaque histoire est indépendante et ici la thématique qui ressort est la maturité de ces récits. C'est beaucoup moins enfantin que ces premiers travaux et vise à attirer un public plus adulte à l'époque où démarrait le courant du gekiga. Tezuka évoque divers sujets avec finalement assez peu de tabous car on y trouve du sexe, de la violence, sans que ce soit démonstratif on n'est pas dans Dragon Ball, et puis quelques histoires évoquent clairement l'inceste, le viol. Bref ce sont là des thèmes qui peuvent s'avérer délicats mais l'auteur s'en sort bien, sans niaiserie ni mièvrerie. On pourra regretter, format oblige, le côté trop court de ces histoires et certaines chutes un peu moralistes. La multiplicité des histoires fait qu'on ne les garde pas toutes en tête, c'est un livre que je relirai sûrement avec plaisir dans quelques années.

21/11/2012 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Je découvre toujours un peu plus les facettes multiples du talent d’Osamu Tezuka à travers ses diverses œuvres. Après la lecture du naïf Métropolis qui marquait le début de sa carrière, j’ai plutôt été surpris par la qualité intrinsèque de ce titre qui traite de la condition humaine. Il est vrai que ces courtes nouvelles viennent d’être éditées en France alors qu’elles datent de la période 1969-1970 où l’auteur marquait un tournant pour se plonger dans des œuvres plus adultes. Certaines de ces nouvelles ont été prenantes à lire. Elles laissent toujours une impression car les chutes sont fortes avec des effets de surprise comme je les aime. On se remémore facilement la lecture car on a passé un bon moment et cela appelle à une réflexion. Quelque fois, cela vire au fantastique et c’est plus ou moins énigmatique. Bref, il y a une véritable variété des thématiques à travers ces 16 récits. Je dois avouer que c’est à ce jour mon recueil préféré de ce grand maître qui essayait alors un nouveau genre : le gekiga. J’aime ces ambiances un peu sombres. Même le trait généralement très rond me semble résolument plus mâture. Je n’ai pas été un grand fan de l’auteur mais je trouve que ce recueil de nouvelles est un titre de qualité. Fort heureusement, je n’ai pas éprouvé le sentiment qu’il y avait du bon et du moins bon car l’ensemble reste homogène. Bref, chaque récit maintient son rang. L’auteur réussit à nous tenir en haleine jusqu’au bout. C’est honnêtement ce que j’ai lu de mieux et cela risque de plaire à un public plus large qu’habituellement.

26/09/2012 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Ce recueil propose une quinzaine d'histoires écrites entre 1968 et 1970, qui marquent le passage de Tezuka vers un manga plus adulte, vers le seinen, alors que le gekiga commence à monter en puissance chez ses camarades auteurs. Elles reflètent l'histoire du monde qui est en train de changer : les contestations estudiantines, l'Homme sur la Lune, la guerre du Vietnam, etc. Elles contiennent en germe de nombreuses séries que Tezuka réalisera dans les deux décennies suivantes. Changement graphique également, avec un trait plus anguleux, des personnages adultes plus longilignes, etc. Il est difficile de donner un avis global tant les histoires sont diversifiées. Elles sont tout de même assez divertissantes, et permettent d'engager des réflexions sur quelques sujets de société alors brûlants. Elles constituent également une clé d'entrée pour l'oeuvre (immense) de Tezuka. Le recueil comporte en bonus une longue introduction de Xavier Hébert sur l'importance de ces récits. Très intéressant. A lire par curiosité.

11/03/2012 (modifier)