Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Cratère

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 6 avis)

Recueil de nouvelles fantastiques et SF


Akita Shoten Seinen Tezuka Tonkam

Osamu Tezuka, grand mangaka qui a fait des oeuvres aussi longues qu'originales et intéressantes, se livre ici à l'exercice de la nouvelle. Les deux volumes de cette série regroupent chacun neuf nouvelles d'une trentaine de pages, à thèmes résolument (quoique pas exclusivement) fantastiques. Parmi celles-ci, l'histoire d'un garçon qui lorsqu'il s'évanouit devient un autre homme, vit une autre vie, l'histoire de trois extraterrestres venus étudier les terriens, qui décident de se déguiser en gangsters, alors même que trois bandits sont activement recherchés par la police, le tragique destin d'un aviateur un peu froussard, abattu par l'ennemi, réchappé par miracle, mais que tout le monde croit mort, et qui est érigé en héros national, etc.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2000
Statut histoire Histoires courtes (terminée) 2 tomes parus
Couverture de la série Le Cratère
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

14/05/2003 | ThePatrick
Modifier


Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu une série d'Osamu Tezuka totalement inédite pour moi. Il faut dire que le pauvre a droit à de moins en moins de séries traduites. D'ailleurs, cette série a été traduite il y a une dizaine d'années et il y a longtemps que je voulais la lire. Je ne suis pas déçu. Bien sûr, parmi les histoires il y a une qualité inégale, mais globalement j'ai bien aimé. Les thèmes abordés sont nombreux et je ne sais jamais ce qui va se passer tant Tezuka sait surprendre. J'aime particulièrement l'histoire du soldat que les gens croient mort et qui est utilisé comme martyr dans la propagande militaire. Plusieurs histoires reposent sur une fin totalement surprenante à la manière de la série télé "la Quatrième Dimension". Sauf que contrairement à d'autres histoires du même genre qui perdent de leur saveur après qu'on sait la fin, je crois que je vais encore avoir du plaisir à la relecture car Tezuka est un maître du découpage et certains moments sont tout simplement brillants comme lorsqu'un type est prisonnier d'une crevasse et doit attendre les secours. J'ai pratiquement senti sa souffrance face à l'attente et au soleil.

23/11/2011 (modifier)
Par cac
Note: 4/5

J'ai réussi à me procurer le premier tome de cette série. Tezuka signe ici quelques nouvelles ayant pour dénominateur commun le genre fantastique ; qui remonte le temps grâce à une rivière souterraine, qui se retrouve dans le corps d'un autre etc. Je dois avouer qu'il y a beaucoup d'idées et c'est souvent très original. Les nouvelles n'ont pas de lien entre elles sauf un personnage appelé Ryuchi avec une longue mèche de cheveux (je me demande s'il n'apparait pas dans Phénix - L'oiseau de feu d'ailleurs). Mais le personnage n'a rien à voir d'une histoire à l'autre. Il est peut-être là par facilité, cela évite de dessiner un nouveau héros par nouvelle. Tezuka se met aussi beaucoup en scène. On a l'habitude de le voir dans ses autres mangas, mais c'est souvent un clin d'œil dans le coin d'une case. Ici il devient par exemple un écrivain que des bandits prennent en otage, l'auteur se représente avec des têtes à mourir de rire. L'humour aussi bien dans les situations que dans le dessin est de mise. Bref sans être incontournable, un très bon travail de Tezuka qui reste malheureusement difficile à se procurer en librairie.

04/04/2010 (modifier)
Par okilebo
Note: 2/5

Tesuka nous immerge, ici, dans une ambiance qui m'e fait un peu penser de la série TV La Quatrième Dimension. Teintées de S-F et de fantastique, l'auteur nous présente 19 histoires qui malheureusement, ne sont pas toujours convaincante. La pire de toutes est pour moi "Le plus grand de tous les voleurs". Oui, le sac à avenir qui est attaché dans le bas de votre dos m'a laissé un peu perplexe. C'est vrai que ce manga n'est pas désagréable à lire mais les différentes histoires présentée, ici,ne sont pas très attachantes. Aussi vite lu, aussi vite oublié !

30/12/2005 (modifier)

A priori peu fan des dessins de Tezuka (faut dire que 200 pages d'Astro, ça saoule vite), j'ai pourtant tenté de lire cet auteur dont on dit qu'il a inventé le genre, ce qui n'est pas rien. J'ai donc tenté l'aventure avec "Le Cratère". Surprise, j'ai été entraînée très vite dans les histoires : moi qui aime le genre "nouvelles", j'ai été servie. Du point de vue des scénarii, les histoires sont souvent très bien construites, c'est rare pour des nouvelles en BD, elles sont parfois brutales, abruptes, elles ont souvent une morale, mais celles qui n'en ont pas sont d'égale qualité. Peut-être un bon début si l'on souhaite découvrir l'auteur. En effet, une nouvelle a cet avantage : si elle ne nous plaît pas, on peut la zapper et passer à la suivante (essayez un peu de faire ça avec Phénix !).

16/12/2003 (modifier)
Par ArzaK
Note: 4/5

J’ai dévoré les deux tomes de cette série. Elle présente des nouvelles qui n’ont qu’une seule chose en commun, le personnage principal de chaque histoire s’appelle toujours Ryuichi (prénom très courant au Japon). Je suis tout d’abord impressionné par la densité de ces nouvelles. Chaque histoire ne dure que 30 pages, mais cela suffit à Tezuka pour raconter à chaque fois une intrigue avec un début et une fin et des personnages consistants. Son savoir-faire narratif est impressionnant. Comme le dit ThePat, certaines histoires sont un brin trop courtes, on aurait voulu en savoir plus, et assister à d’autres développements. Mais une bonne part d’entre elles frise le génial. Ce qui étonne également, c’est l’étrange mélange auquel on assiste dans pratiquement chaque histoire : il y a ce côté naïf, inhérent au trait de Tezuka et en même temps l’auteur japonais n’hésite pas à aborder des thèmes très sérieux et d’inclure des scènes réellement violentes dans ses histoires. On traite souvent Tezuka de « Hergé Japonais ». Il est vrai que son statut d’auteur culte au Japon autorise ce parallèle. Mais force est de remarquer que Tezuka, à l’inverse d’Hergé, ne se contente pas d’offrir du simple divertissement, ses histoires ont toujours une dimension morale assez forte et parfois même une réelle portée métaphysique. J’adore le style graphique de Tezuka, il est si trompeur avec ses apparences enfantines. Mais quelle mise en scène, quel découpage, on frise la perfection ! Certaines scènes sont tout bonnement incroyables. C’est un style d’une très grande efficacité. A découvrir à tout prix ! (D'ailleurs ces receuils ne sont vraiment pas cher...étant donné leur épaisseur, plus de 300 pages : il faut deux bonnes heures pour lire chaque tome...)

20/05/2003 (modifier)

On retrouve indéniablement ici le style très particulier de Tezuka. Il n'hésite en effet pas un seul moment à faire dans le cruel, voire dans l'horrible, tout en étant profondément humaniste, tout cela sur fond de fantastique prononcé. Le cadre général est parfois un peu étrange, Tezuka se mettant parfois en scène lui-même comme un personnage (alors qu'un autre eut tout aussi bien fait l'affaire) dans des situations parfois très gores où il se fait massacrer. De plus, le personnage principal des nouvelles s'appelle presque toujours Ryuichi, ce qui donne l'impression de suivre un héros, alors qu'il s'agit à chaque fois d'un autre personnage... Ces nouvelles sont dans l'ensemble plutôt moyennes. Certaines sont excellentes ("Mort pour la patrie", très ironique, par exemple), d'autres pas terribles, donnant l'impression d'avoir été faites "pour avoir été faites"... Elles me rappellent assez fortement le style d'Asimov dans ces recueils de nouvelles fantastiques autres que les robots : une petite histoire qui arrive en posant quelques hypothèses, sans réelle explication, et dont on suit le développement et la conclusion, ici souvent tragiques. Pas de réelle place pour l'optimisme dans ce recueil donc, à mon avis nettement moins indispensable que "Le phénix", où les histoires sont développées de façon proprement incroyable et dans un style unique. Bref, je trouve que Tezuka brille bien plus dans les histoires longues que dans les nouvelles. Cela dit, ce recueil reste intéressant et original, mais si vous découvrez Tezuka, ne commencez peut-être pas par "Le cratère"... Concernant le dessin, on retrouve le style très particulier de Tezuka, de prime abord (très) rebutant, mais à la lecture, croyez-le ou pas, on en vient à l'apprécier, si, si ! :)

14/05/2003 (modifier)