En Mer (Set to Sea)

Note: 3.65/5
(3.65/5 pour 17 avis)

Dans un endroit que l'on imagine être l'Amérique ou l'Angleterre du 17e siècle, un colosse, poète sans le sous en manque d'inspiration, écume les bars d'un port. Kidnappé pour servir de matelot dans un navire en route pour Hong-Kong, il se frotte à la dure réalité de la vie en mer.


Cà et Là Fantagraphics Books Les prix lecteurs BDTheque 2011 Vieux gréements

Dans un endroit que l'on imagine être l'Amérique ou l'Angleterre du 17e siècle, un colosse, poète sans le sous en manque d'inspiration, écume les bars d'un port. Kidnappé pour servir de matelot dans un navire en route pour Hong-Kong, il se frotte à la dure réalité de la vie en mer.

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Août 2011
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série En Mer
Les notes (17)
Cliquez pour lire les avis

24/08/2011 | Miranda
Modifier


Par gruizzli
Note: 4/5
L'avatar du posteur gruizzli

Je rejoins les avis enthousiastes en m'étonnant moi-même, mais je suis encore sous le coup de cette Bd et du charme indéniable qui s'en dégage. Il est difficile d'en parler sans en dire trop, tant elle est courte et rapidement lue, mais c'est le genre de BD à l'ambiance et au charme difficiles à expliquer. Le format m'a beaucoup surpris, le fait d'avoir une seule case par page (certes, la page est petite) et l'absence ou presque de dialogues tout du long, donne une lecture rapide, fluide et pourtant plaisante. J'ai eu l'impression de naviguer avec le personnage sur les mers, et de découvrir la raison de cette phrase, au final diablement vraie pour un marin : découvrir qu'il aurait pu vivre sans jamais connaître cette joie d'être en mer. C'est bien amené, et pour une lecture aussi courte c'est saisissant de voir à quel point il a su insuffler une ambiance jusqu'à ce final, caractériser un personnage pourtant presque muet et livrer une histoire qui laisse de telles impressions. Une part de sérénité, de calme, de douceur. En aussi peu de choses, c'est du talent !

08/11/2019 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une lecture sympathique, mais je ne vois pas en quoi c'est un récit formidable. Le dessin est vraiment bon et je l'aime bien. Le format est original quoiqu'au final cela nuit peut-être au scénario. J'ai trouvé l'histoire bonne, mais à cause de son format d'une case par page j'ai trouvé que cela se lisait très vite (j'ai du finir ça en 5 minutes voire même moins) et que le récit possédait une bonne idée de départ qui méritait d'être plus approfondie. La fin semble un peu abrupte. Au final, c'est un bon divertissement et c'est un peu touchant, mais ça ne m'a pas trop marqué.

23/04/2018 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

En effet il s'agit d'un petit bijou cette BD... J'ai d'abord été happé par le dessin, singulier, grotesque, presque incongru dans ce style d'histoire... Mais on disait la même chose de Renaud Dillies... Mais c'est un tel régal... La poésie est présente aussi, bien sur, dans l'histoire, aussi simple que contemplative. Difficile de s'étendre sur un récit somme toute assez court, avec une seule case par planches, mais le résultat est la, et c'est vraiment chouette.

14/09/2012 (modifier)
Par bab
Note: 4/5
L'avatar du posteur bab

Un petit ovni dans ma bibliothèque. Le format est original, même si le concept n’est pas étranger. C’est petit dans la main, on a l’impression de souvent tourner les pages (ce qui n’est pas qu’une impression en fait !) et ça en est presque frustrant. Parce que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette bd. Et ce sentiment de tourner sans cesse les pages, nous amène inéluctablement et rapidement vers la fin, alors qu’on est bien là, à suivre les aventures de ce gros bonhomme imposant cherchant son inspiration de poète et découvrant la vie en mer. Chaque page est très soignée et les dessins sont clairs et complets à la fois. C’est vraiment très agréable à lire, et même si ce n’est pas le scénario du siècle, c’est plein de zénitude et il se dégage un certain apaisement au cours de la lecture. C’est simple et c’est beau. Presque trop court, mais c’est peut-être ça aussi qui fait le charme à cette bd.

12/07/2012 (modifier)

Un petit bijou, ce récit. Le concept d'une case par page est génial. Du coup l'auteur apporte un grand soin à chaque case, à son équilibre, au message qu'elle soutient. Les dessins, avec un trait fin, sont magnifiques. Quel bonheur à regarder ! L'histoire, somme toute simple, se laisse lire sans déplaisir avec des moments de réflexion, de joie et de tristesse.

04/06/2012 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Comme il y a des bds sous cotées, il y en a manifestement qui sont surcotées. Celle-ci en fait partie à mon humble avis. En mer se lit en 10 minutes maximum car le format est petit et les dessins en noir et blanc sont assez minimalistes. On croirait presque tenir en main une bd pour des enfants de moins de 3 ans. C’est sans doute l’effet de ce format petit et carré avec un dessin sur chaque page qui renforce cette impression. Pour la forme, on a déjà vu mieux ! Sur le fond, on va avoir droit à un gros malabar un peu bon à rien qui va se révéler au contact de la vie en mer. Il suffira d’un petit somme sur le port pour être embarqué dans l’aventure. L’action consistera en une prise de conscience de sa force pendant un abordage de pirates. Le reste ne sera que des scènes contemplatives sur la beauté de la mer et de la vie marine le tout saupoudré avec un zeste de poésie. Ce n’est pas un album qui va me marquer. Cependant, j’avoue que la lecture procure une certaine quiétude dans le parcours d’un homme qui a su trouver sa voie…

01/06/2012 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Un petit 3/5 en ce qui me concerne. L'album est, c'est vrai, original. Première surprise le format plus petit qu'un manga. Du coup on se retrouve avec un album qui se lit extrêmement vite avec une seule case par page. Le dessin est plutôt agréable et le personnage principal est attachant. Un gros malabar qui cherche à écrire de la poésie. Quel contraste. Il va devenir marin malgré lui et, lorsque l'embarcation est attaquée par des pirates, ses réactions sont bien retranscrites et renforcent encore la sympathie qu'on a pour lui. Mais c'est tout ce que je retiendrai de cet album. Car sinon il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent. L’histoire à proprement parler n'est pas marquante, d'ailleurs une seule lecture me semble largement suffisante. Agréable, mais vite lu et bientôt vite oublié.

22/03/2012 (modifier)
Par Jetjet
Note: 3/5
L'avatar du posteur Jetjet

Très joli petit recueil d’illustrations sur le quotidien d’un poète improvisé marin, ce petit bouquin n’a qu’un seul véritable défaut : il se lit très voire trop rapidement. A raison d’une case en noir et blanc par page sur un tout petit format admirablement réalisé, il semblerait que l’auteur dont c’est la première œuvre ici même a écrit et réalisé cette histoire en 5 ans. Faudrait il prendre son temps afin de savourer de jolis dessins rétros avec un colosse embarqué malgré lui sur un bateau ? Oui et non, la lecture est agréable, plus violente qu’il n’y parait avec un abordage de pirates dont les conséquences vont influencer définitivement sa vie et également son inspiration… Les quelques bulles laissent place à des silences en mer, à des tâches ingrates et répétitives. Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une métaphore du passage à l’âge adulte avec toutes les responsabilités que cela peut incomber dans un milieu aussi beau qu’inhospitalier : la mer… La seconde partie est ainsi la plus réussie et le plus gros reproche à l’encontre de cette œuvre est qu’elle est trop brève pour s’y attacher réellement. Quelque part c’est sûrement le souhait de l’auteur. Malgré tout ce n’est pas aussi touchant et bouleversant que j’aurais aimé le ressentir et même si la fin convenue reste jolie, elle arrive bien bien trop vite (la répétition est voulue) à mon humble goût. Néanmoins la réalisation éditoriale est exemplaire, un tout petit bouquin bleu et doré avec un papier précieux rappelant le carnet de notre poète… Selon la sensibilité de chacun on peut complètement passer au dessus de cette œuvre pas forcément essentielle ou s’en satisfaire et la relire au gré des humeurs, il s’agit peut-être des cinq plus calmes minutes d’une journée pour une vie complète et ça reste le compagnon idéal pour s’endormir les yeux dans les étoiles. Voici la bd la plus inutile et futile depuis Va et Vient d’Emmanuel Guibert mais également attachante et attractive, elle peut davantage plaire qu'exaspérer donc après tout pourquoi pas ?

22/03/2012 (modifier)
Par Superjé
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Une BD géniale. J'adore les récits qui prennent cadre dans un décors de marine, et de pirates, mais qui ne se concentrent pas forcément dessus (les exemples sont nombreux, et ça va de mes lectures de Jules Vernes à Isaac le pirate, L'Homme bonsaï, Canoë Bay ou encore "Les Aventures oubliées du Baron de Münchhausen"). Ici, comme dans la plupart des œuvres citées précédemment, le dessin est en plus magnifique. Oui, ce dessin qui mélange plusieurs influences comics (le comics indé underground à la Crumb, les cartoons comme Popeye et les premiers Disney et on sent aussi l'influence de Jeff Smith) est réellement magnifique. Chaque case est remplie d'une multitude de traits (mais pas non plus chargée en détails), de hachures et d'ombrages. Le trait est d'une précision et d'une finesse rares (même un élément anatomiquement parlant aussi insignifiant que les ongles est soigné) avec des décors magnifiques et de gros personnages mignons et rigolos, même si ce sont de virils pirates... Le scénario est certes simple, mais d'une justesse et d'une beauté rare. L'ambiance poétique à souhait (malgré quelques scènes d'action) et la fin de l'album très contemplative vous happe entièrement et on passe un petit moment de pur bonheur avec ce petit livre (à l'édition dorée très réussie d'ailleurs). Une des meilleures BD de l'année passée à la chute très réussie... Un énorme coup de cœur.

28/02/2012 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Etrange petit objet que celui-ci ! Ce qui marque en premier, c’est le format plus que réduit. Puis on feuillète la chose et on se rend compte qu’il n’y a qu’une case par planche. Voilà un format qui nous sort de la routine ! Mais cet album ne se résume pas à un exercice de style. Le récit en lui-même est des plus agréables avec un marin poète en guise de héros. L’auteur joue sur les contrastes en dotant ce mastodonte d’une sensibilité tout en fragilité. L’histoire en elle-même n’est pas très originale mais illustre avec à-propos le principe qui veut que l’on ne parle bien que de ce que l’on vit. Je reprocherais juste le côté insistant de la narration. Un peu plus de finesse aurait été bienvenue pour nous amener à cette conclusion. Mais pour cela, il aurait fallu un nombre de planche bien plus élevé. En effet, si le découpage avait été traditionnel avec une moyenne de 9 cases par planches, cet album aurait compté… 15 planches. Et ça, c’est quand même très court. Le dessin est expressif, rond et tout en contraste grâce à un noir et blanc de bon aloi. J’ai aimé m’attarder sur certaines cases pour l’harmonie qui se dégage de leur composition. Pas mal du tout mais un peu court et simpliste pour que j’accorde un « franchement bien ». En ce qui concerne l’achat, j’ai d’abord hésité puis je me suis dit que c’est le genre d’objet que l’on se plait à montrer à ses amis car c’est une vraie curiosité. Alors, oui pour l’achat !

06/02/2012 (modifier)