Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Garance

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 6 avis)

Garance marche sur l'eau. C'est un secret. Léopold, son ami de toujours qui, comme tous les ans, vient passer les vacances en bord de mer, ne l'a jamais cru. Un beau conte des auteurs de "Mon arbre".


Albums jeunesse : 6 à 10 ans Il y a 10 ans... La BD au féminin Les Roux !

Garance marche sur l'eau. C'est un secret. Léopold, son ami de toujours qui, comme tous les ans, vient passer les vacances en bord de mer, ne l'a jamais cru. Cet été, décidée à le convaincre, elle lui confie d'où elle tient ce pouvoir : elle l'a hérité de son père, un géant qui vit sur une île. Garance propose qu'ils lui rendent visite et aussitôt ils prennent la mer à bord d'une frêle embarcation...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Septembre 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Garance
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

16/03/2011 | Mac Arthur
Modifier


Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Des mêmes auteurs, j'avais déjà beaucoup apprécié Washita. Je remarque une nette amélioration du trait du dessinateur qui fait cette fois-ci dans la rondeur et une certaine douceur. C'était sans doute beaucoup trop géométrique et angulaire dans la série consacrée aux indiens. Sur ce conte, il semble assez clair dans son approche. Le seul défaut réside dans le fait que cela se lit beaucoup trop vite. On aurait voulu sans doute bénéficier un peu plus de cette douceur de vivre. La mise en scène est quant à elle tout à fait maîtrisée. Que dire également de cette belle couverture ? C'est doux et paisible. La thématique est celle de la disparation d'un être cher. C'est toujours difficile à admettre pour ceux qui restent et qui doivent malgré tout continuer à vivre. Le deuil peut se faire de différentes manières. En l’occurrence, j'ai bien aimé cette façon poétique de traiter ce sujet grave. On évite également de tomber dans le pathologique. Bref, c'est traité non seulement avec grâce au niveau du dessin mais avec finesse au niveau du scénario.

02/05/2019 (modifier)
Par gruizzli
Note: 3/5
L'avatar du posteur gruizzli

De l'auteur, c'est sans doute l'album que j'ai trouvé le plus faible (enfin, de ceux que j'ai lus pour l'instant). La faute réside cette fois-ci dans un scénario qui promet beaucoup mais qui n'a pas convaincu à cause de sa brièveté, malgré les nombreuses bonnes idées. Mais au final, il restera beaucoup de questions et de points flous qu'on aurait aimé voir éclairés. Le dessin est très bon, simple et lisible, même si le dessinateur a cette manie de faire une bouche ouverte énorme à ses personnages lorsqu'ils crient. En vrai, je n'aurais pas grand chose à en dire : c'est bon, mais pas exceptionnel. Le scénario mériterait plus de développement, et il n'y en a pas, ce qui frustre un peu. Mais ça reste agréable et j'ai bien aimé ma lecture.

14/10/2017 (modifier)
Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Voilà un trio d'auteurs qui mène tranquillement mais sûrement sa barque ! J'avais déjà craqué pour Mon arbre, et "Garance" remet le couvert. C'est beau, c'est doux, c'est frais : un peu de poésie réussie dans la production jeunesse ambiante, ça fait pas de mal ! Le dessin de Thomas Labourot colle parfaitement au récit, à la fougue des enfants qu'il retranscrit, et la colorisation toute en douceur renforce encore ce sentiment. L'histoire, toute onirique soit elle, réserve à mon goût plusieurs niveaux de lecture que chaque lecteur appréciera en fonction de son âge. Le seul bémol de cette BD, consiste en sa brièveté. Comme pour Mon arbre d'ailleurs, je trouve que malgré un récit très intéressant et prenant, les auteurs font le choix d'un récit court et concis. Dommage, je pense qu'un peu plus de développement pourrait apporter davantage à leurs histoires et éviter la petite frustration qui pointe lorsqu'on referme cet album après une lecture vite terminée...

01/10/2011 (modifier)
L'avatar du posteur Little Miss Giggles

Comme dans Mon arbre des mêmes auteurs, l'ouvrage est rempli de poésie. Le début respire la joie de vivre et le bonheur insouciant des enfants. Les couleurs pastels et lumineuses de Christian Lerolle ajoutent à cette impression de bien être. Les dessins de Thomas Labourot sont superbes. Quant au scénario de Séverine Gauthier, il laisse la part belle à notre imagination et l'histoire peut s'interpréter de différentes manières, selon l'âge et la sensibilité du lecteur. Troisième BD de Séverine Gauthier que je lis, troisième coup de coeur :) Un conte (beaucoup trop court, seul point négatif) à conseiller à toute la famille.

28/04/2011 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Lu en 5 minutes, cette histoire de 32 pages a un certain charme. Pourtant je ne suis pas totalement convaincu. Il s'agit d'une sorte de conte moderne dans lequel on n'a pas tous les tenants et les aboutissants. Du coup il faut prendre beaucoup de choses pour argent comptant, trop en ce qui me concerne. L'aspect onirique perd de son intérêt par cette trop importante nébuleuse scénaristique. Le dessin est superbe, les cadrages excellents, la colorisation directe toujours juste : pourquoi Thomas Labourot s'est appuyé sur son crayonné et n'a pas procédé à un encrage qui aurait finalisé l'ensemble graphique ? Les auteurs sont à suivre de près mais il faudrait qu'ils se lâchent et produisent un récit plus consistant et abouti à tous points de vue.

28/03/2011 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Voici un bien bel album destiné à un jeune lectorat. Mon seul reproche concerne sa longueur. Il manque, en effet, à ce récit un peu de développement pour totalement me convaincre. C’est d’autant plus regrettable que j’ai vraiment aimé regarder le dessin de Thomas Labouret, que l’écriture de Séverine Gauthier est belle et dépouillée, et que le scénario ne manque pas de poésie. Seulement, voilà : les ellipses présentes à la fin de l’album, si elles permettent de conserver un doute sur les événements survenus, m’ont frustré de quelques conclusions. Reste la place du rêve et de l’interprétation des dernières images par le lecteur. Finalement, chacun imaginera ce qu’il veut, du plus dramatique (option que je privilégie) au plus fantastique. Et, à la réflexion, c’est pas plus mal de laisser au lecteur une part d’interprétation. La lecture devient interactive, le lecteur s’implique dans l’histoire. Voilà qu’en rédigeant cet avis, je me rends compte que ce qui me frustre dans cet album peut aussi être vu comme une force ! Objectivement, entre le pas mal du tout et le franchement bien ! L’album se lit vite, ce qui devrait plaire aux jeunes lecteurs. Mais, par moments, j’aurais préféré un rythme narratif plus lent, plus progressif. Une jolie place est laissée à l’interprétation personnelle, ce qui m’a frustré quelque peu. La poésie est présente. Le dessin est rond et expressif. La colorisation à l’aspect « crayonné » est de celles que j’adore. Bon, j’opte pour le « pas mal » avec coup de cœur. Mais si vous avez de jeunes enfants (entre 6 et 12 ans, je dirais), n’hésitez pas à acquérir l’objet ! Il y a de fortes chances que l’album leur plaise profondément.

16/03/2011 (modifier)