Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

CRS = Détresse

Note: 2.33/5
(2.33/5 pour 15 avis)

Eugène Lacrymo aime son métier. Il lui arrive de courser les manifestants jusque sur leur lit d'hôpital, et s'il donne une carte de séjour à un immigré, ce n'est que dans un cauchemar dû à l'abus de chipolatas. Le reste du temps, il empile les bavures.


Cauvin Drôles de métiers ! Policier, mais drôle

Eugène Lacrymo a 25 ans de métier, c'est-à-dire qu'entre autres castagnes glorieuses, il a fait 68 et en conçoit une certaine nostalgie. Au moins, les choses étaient claires : il y avait les gauchistes et les anars. Maintenant, le panel s'est élargi. Remarquez, ça lui permet de faire des comparaisons : par exemple, sur le plan coriacité, les métallurgistes ne valent pas les sidérurgistes lorrains. Mai 68, ce n'est pas seulement les manifs, c'est son mariage avec Simone - 25 ans de fidélité - et la conception, entre deux barricades, d'un fiston baptisé Gédéon.

Scénaristes
Dessinateur
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1993
Statut histoire Strips - gags 13 tomes parus
Couverture de la série CRS = Détresse

14/06/2002 | Kael
Modifier


L'avatar du posteur PseudoRandom75

Mouais « CRS = détresse » semble être une vieille série d’après les divers avis postés sur le site. Ma grand-mère que j’aime beaucoup m’avait acheté trois tomes de cette série, achetés en vide-grenier. Je les ai tous lus et ça va, ça passe, pas extraordinaire, pas mauvais, c’est sans plus, mais voilà ça se lit quand on s’ennuie et c’est parfait pour les WC ou une salle d’attente. Les gags sont assez inégaux, certains sont bons, drôles et d’autres sont clichés et sans saveurs. Car oui les personnages sont assez mauvais et pas du tout originaux, l’enfant cliché, le savant cliché, la femme cliché tout le monde est cliché là dedans, quel dommage ! Le personnage principal est d’un plat, c’est très médiocre ! Le dessin est par contre plutôt beau, perso j’aime bien ! C’est classique mais ça rend bien avec le genre. Une série sans plus, ça passe mais n’achetez pas ça au prix neuf.

03/03/2021 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Il est vrai que personnellement je n'aime pas trop ce corps de métier, qui est pourtant indispensable pour assurer l'ordre dans un pays. Or, il s'agit d'une bd sur cette honorable profession. Les intéressés seront peut-être preneurs de ce titre humoristique s'ils ont le sens de l'humour. Pour autant, les gags ne m'ont pas fait rire car c'est sans grande originalité dans la chute. Cela manque très souvent de finesse. Par ailleurs, les couleurs piquent un peu les yeux sans vouloir consulter un ophtalmologue. Ce récit peut certes divertir une certaine population de Bédéphiles, mais reste dispensable pour le plus grand nombre. La note est dure mais il n'est pas sérieux d'aller au delà.

19/07/2020 (modifier)
Par js
Note: 3/5

Encore une BD sur une profession. C'est vrai que le métier de CRS est un sujet original pour une BD car on ne parle pas beaucoup d'eux au final. Les gags se laissent lire, l'effet de surprise est garanti et les sourires sont de la partie. Mais bon, la redondance des gags ennuie un peu (même si certains restent bien marrants après avoir été revisités plusieurs fois). Le dessin grossier n'a rien de particulier, il demeure agréable et les couleurs sont correctes. Une BD plutôt drôle et surprenante au début. A découvrir, pas forcément à acheter.

29/08/2011 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Je gardais un bon souvenir d'enfance de cette série et je voulais savoir avec mes yeux d'adulte si c'était vraiment aussi nul que les autres posteurs l'écrivaient. J'ai donc emprunté quelques albums à la bibliothèque sans grande conviction. Surprise, en lisant un album j'ai commencé à sourire et j'ai ri à quelques gags. Je pensais donc que j'avais trouvé une série humoristique sympathique. Malheureusement, j'ai commencé à de plus en plus m'ennuyer aux tomes suivants. L'univers des CRS devient vite lassant car il est tout de même très limité. Les personnages sont stéréotypés et je n'aime pas quand un manifestant s'en prend à Eugène lorsqu'il est en civil. Il ne peut pas avoir un peu de repos ? Empruntez un tome de temps à autres si vous en avez envie, mais ce n'est clairement pas une lecture indispensable.

28/06/2010 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Oui, bon, c’est de la grosse caricature facile, avec un CRS plutôt con et qui ne pense qu’à se servir de sa matraque, un inventeur gaffeur, une mère au foyer qui a les pieds bien sur terre, et un gamin post-68 aux cheveux longs et aux idées courtes. Oui, les chutes sont très prévisibles et la redondance est de mise. Oui, le gag récurent de la chipolata est archi-nul. Mais dans la catégorie vide-cerveau, cette série fonctionne plutôt bien. Mon indulgence vis-à-vis de cette série provient essentiellement du fait que j’aime le trait de Achdé, un trait franco-belge humoristique très classique et dynamique. Rien que pour ce trait, j’aurais été capable de dire « pas mal », si autant d’albums n’avaient été commis. De plus, le gag récurent de la chipolata ne me fait absolument pas rire, ni même sourire. Alors, oui, objectivement, c’est « bof » … mais j’aime bien le trait de Achdé !

23/09/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Note : 1.5/5 Ce que je n'aime franchement pas dans cette série, c'est : - d'une part la façon dont les CRS sont résumés à une obstination unique : "taper avec sa matraque". La grosse caricature facile où les auteurs s'attaquent à une cible facile puisque finalement qui va soutenir les CRS dans le monde de la BD et de ses lecteurs ? - d'autre part parce que chaque planche (ou presque) de chaque album de cette série pourtant largement pourvue en nombre de tomes est basée sur toujours exactement le même gag : "les CRS, ils ne pensent à rien d'autre qu'à taper" ! C'est lourd, c'est répétitif, c'est bassement caricatural, c'est pas drôle. Alors je ne mets pas 1/5 car j'avoue avoir légèrement souri une ou deux fois, et aussi parce que je trouve les personnages moins énervants par leur simple existence que dans L'Agent 212 par exemple, mais ce n'en est pas loin quand même à mes yeux.

19/04/2004 (MAJ le 28/10/2007) (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 2/5

1968... ses révoltes estudiantines et prolétariennes... Il s'appelle Lacrymo. Eugène Lacrymo. Il est sous-officier dans une compagnie de CRS. Son job ?... ben... à l'aide de sa matraque, pourfendre n'importe quel type de manifestants... Un chouette métier qu'il aime vraiment bien et qu'il applique avec un réel plaisir !... Ben, tant mieux pour lui ! Les histoires sont formées de gags en une ou plusieurs planches. Les scénarios ?... c'est quand même bien vu ; Achdé nous croque la vie quotidienne d'un mec qui exerce un métier par fort aimé. Amusant, car tous ses intervenants, qu'ils soient "bons" ou "mauvais", sont quand même de bien braves gars. Maintenant, comme pour Les Profs, "les femmes en blancs" et autres "psy" le ton devient répétitif -je n'ai pas écrit lassant- après une dizaine d'albums. Plus d'effet de surprise éventuel. Ca se lit (vite) mais on n'en retient pas grand chose. Allez : 2,5/5.

02/09/2007 (modifier)
Par Nijal
Note: 2/5

Bof, bof, bof, bof, bof, bof, bof... Ca vole pas bien haut tout ça. Encore une BD qui surfe sur la mode des métiers, tels Les Profs, "les psys"... certaines sont bien fichues, d'autres carrément marrantes, mais pas celle-là. Pourquoi? me direz-vous. Eh bien les raisons sont obscures et complexes. Voici en effet le fil conducteur de cette série: les CRS vont taper du manifestant, et... c'est tout. Sûr qu'avec quelque chose d'aussi mince, on passe rapidement dans le n'importe quoi: j'ai même vu un gag où le CRS, après une manifestation de sorcières, revient changé en grenouille. Faut-il en rire ou en pleurer? Je préfère personnellement refermer directement l'album. Je ne suis pas contre le fait de tourner en parodie, sinon (c'est le cas ici) en ridicule une profession, mais il faut que cela reste correct! Certes tous les gags ne sont pas tous du même niveau que celui précédemment cité, certains font même sourire, mais globalement... c'est pas terrible quoi. En plus les tomes sortent à une vitesse trop ahurissante pour que la qualité des gags puisse être de première mise crédible. A lire donc, si vous avez du temps à perdre, et si vous êtes un inconditionnel des BDs à gags...

02/07/2005 (modifier)
Par Chelmi
Note: 3/5
L'avatar du posteur Chelmi

Autant le dire tout de suite, "CRS = Détresse", ce n'est pas un chef d’œuvre, mais ça me fait bien marrer. Le dessin de Achdé est très classique comme souvent avec ce genre de BDs Humoristiques à gags. Mais il colle parfaitement avec les sketches et l’humour bon enfant. Le scénario à gag (Achdé / Erroc / Cauvin) est drôle mais attention ceux qui n’aiment que la finesse s’abstenir. En revanche, les histoires ont tendances à se répéter (c’est d’ailleurs souvent le cas avec les séries à sketches). Les changements de scénaristes ont un peu atténué ce problème mais ce n’est pas non plus une grande révolution. Niveau couleur (Cruz / Lunven), c’est plutôt moyen, ce n’est pas moche, on va dire que c’est très conventionnel à l’image de beaucoup d’album de ce genre. Pour l’achat je dis oui, si vous êtes clients de BDs à gags.

10/05/2005 (modifier)
Par Tony Ross
Note: 3/5

Achdé est drôle. C'est un fait. Il est drôle, il me fait tout le temps marrer et du coup je l'aime bien. Voici sa série phare et hop je me marre. Comment être objectif après ça? Plus sérieusement, j'aime beaucoup cette série (ne serait-ce que pour le titre des albums). C'est drôle, attachant, bien dessiné, bref... sans grande surprise. Sans surprise?! La bonne farce! Voilà t'y pas que comme si de rien n'était, monsieur Achdé passe les rènes du scénario à monsieur Raoul Cauvin. Etonnant non? RAOUL CAUVIN!!! Le génialissime auteur de "Cédric", "L'agent 212", "Les femmes en blanc", j'en passe et des meilleurs. La série passe alors de sympa à ultra sympa. Certes, Cauvin ne se surpasse pas (bien que toute sa finesse et son talent soient comme toujours au rendez-vous), mais il donne une nouvelle dimension à cette série qui a donc encore de belles années devant elle. Je ne lui mets pas 4/5 car elle n'arrive tout de même pas au niveau atteint avec "Cédric" par exemple, mais c'est de l'excellent 3/5. Pour Raoul Hip Hip Hip...

23/07/2003 (modifier)