Survivants - Anomalies quantiques

Note: 3.4/5
(3.4/5 pour 15 avis)

Avec cette nouvelle série Leo poursuit sa visite des mondes fascinants d'Aldébaran. Mais pour la première fois il met en scène d'autres personnages que ceux que nous connaissons déjà.


Auteurs brésiliens Les mondes d'Aldébaran Planet Fantasy Voyages dans le temps

Un groupe de colons partis sur la planète Aldébaran se réveille à bord de leur vaisseau. Ils découvrent alors qu'ils sont les seuls rescapés, un message enregistré du commandant du vaisseau leur annonce en effet la mort de tous les autres passagers ! Ils atterrissent alors sur une planète hostile, perdue dans l'espace, obligés de s'organiser afin de survivre. Ils vont devoir affronter de multiples dangers, notamment la présence de créatures aussi hostiles qu'invisibles. Parmi eux, Manon, une jeune femme, décide de prendre les choses en main et d'explorer cette planète de tous les dangers...

Scénariste
Leo
Dessinateur
Leo
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Janvier 2011
Statut histoire Série terminée 5 tomes parus
Couverture de la série Survivants - Anomalies quantiques
Les notes (15)
Cliquez pour lire les avis

10/01/2011 | pol
Modifier


Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

Je dois avouer que je commence à me lasser… je ne sais pas si c’est parce que je vieillis, mais je trouve que Léo commence à tourner en rond. On retrouve dans « Survivants » tous les éléments qui font la joie des amateurs de la série (monde original, créatures en tout genre, intrigue rondement menée) mais aussi tout ce qui fait hurler les détracteurs, disputes relationnelles en tête. Le début du tome 3 est à ce titre horripilant, on se demande vraiment ce qui passe par la tête de l’auteur. Notons quand même que nous nous retrouvons pour la première fois avec des personnages complètement inédits, même si cela ne change pas grand-chose à la valse des amourettes. Alors c’est sûr, l’histoire se lit facilement… mais je trouve que au bout de 3-4 tomes, elle commence à tourner un rond… les protagonistes se font emprisonner, s’échappent, se refond capturer, s’échappent à nouveau… la fin est sympa, avec ce retour sur Aldébaran, mais je suis quand même resté sur une impression de « tout ça pour ça ». Pas mal, sans plus…

01/11/2014 (MAJ le 22/01/2018) (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Je note un peu plus sévèrement cette série, par rapport aux trois premiers cycles des mondes d’Aldébaran, même si cela se laisse quand même lire facilement. C’est sans doute que la surprise ne joue plus, et qu’une certaine lassitude se fait jour. Plus de Kim ici (même si la fin du cycle laisse entrevoir une suite qui relierait plus formellement ces deux séries et permettrait à Kim et Manon de se rencontrer – et de faire équipe ensemble ?). Le point de départ reprend un certain nombre de clichés de séries américaines récentes, à savoir un groupe de personnes qui ne se connaissent généralement pas, coupées du monde et isolées dans un univers plus ou moins hostile qu’elles découvrent. Il s’agit donc d’une douzaine de personnes, rescapées de l’expédition qui devait se rendre à Aldébaran (signalée comme disparue dès le premier tome d’ « Aldébaran ») Comme pour les albums des Mondes d’Aldébaran, c’est une jeune femme qui va par sa personnalité prendre le leadership du groupe (même si tous ne sont pas d’accord). Il faut reconnaître à Leo cette qualité de ne pas créer que de faibles femmes sous la protection de mâles fiers – même si les autres femmes du groupe ont un peu ce défaut… Si Manon se révèle le maillon fort du groupe, sa personnalité est plus réservée que celle de Kim (mais Leo retombe dans son travers avec les nombreux dialogues un peu mièvres autour du sex appeal de la donzelle). Pour le reste, Leo développe là aussi une faune et une flore originale. Mais la faune est ici plus menaçante dans sa globalité, menace accentuée par la violence exercée par certains groupes extra-terrestres échoués sur cette planète suite aux « anomalies quantiques » (que Leo développe de manière pseudo scientifique). C’est l’une des grandes nouveautés ici : il y a de nombreux peuples extra-terrestres. Mais je n’ai pas trop aimé leur représentation (la plupart du temps vaguement humanoïdes) et leurs interventions (parfois artificielles, juste pour relancer la tension de l’intrigue). Autre différence avec les autres cycles : ici, pas de débat ou de volonté de coloniser une planète, mais juste l’envie de la quitter, de se sauver de ce « piège ». Un cycle qui se laisse lire, mais que j’ai quand même trouvé un peu moins bon que les précédents (surtout d’Aldébaran et Bételgeuse). A voir si et comment Leo va poursuivre ces aventures, en liant les deux univers (peut-être est-il temps de conclure ?).

24/11/2017 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

C'est franchement un très bon premier album qui nous plonge tout de suite au coeur de cette intrigue. Pour un début en la matière, c'est parfaitement réussi avec une présentation du groupe efficace. On sait que Léo a rarement déçu ses lecteurs. Je pense que la suite sera une grande montée en puissance. Cela m'a d'ailleurs rappelé la série Lost par bien des aspects. J'ai pris réellement du plaisir à lire cette nouvelle aventure que je conseille vivement à ceux qui ont aimé les mondes d'Aldébaran. J'aurais cependant quatre bémols à formuler en ma qualité de fan mais disposant d'un avis éclairé : Il y a peu de flores et de faunes vraiment extraordinaires alors que nous sommes sur une planète étrangère. Pour l'instant, cela ressemble trop à la terre de l'époque des dinosaures. C'est pourtant la marque de fabrique de notre auteur de science-fiction préféré. Où sont donc passé ces animaux étranges et inquiétants? Par ailleurs, on sait qu'on va mettre l'accent sur une héroïne sachant bien manier les armes à savoir la belle Manon. C'est un peu le pendant de Kim mais version blonde platine tout de même ! Cependant, je trouve que l'accent est plutôt mis sur Max et Alex qui est également le narrateur. Cela me rappelle que Marc tenait également le haut de l'affiche dans Aldébaran avant d'être détrôné par l'agaçante et pulpeuse Kim. Je suis également surpris par la tournure de certains évènements. Quand on rencontre des extraterrestres aussi charmants, je ne comprends pas que ces derniers ne font pas de l'accompagnement jusqu'au bout pour mener à une destination car visiblement, ils en avaient les moyens techniques ! Il n'y a aucune explication donnée par l'auteur alors que cela saute pourtant aux yeux. Pour ma part, je n'irais jamais me balader dans une jungle hostile au risque de ne plus être un survivant mais un mourant en sursis. Mais bon, dans l'ensemble, le récit est plutôt bien construit. Enfin, l'auteur ne se creuse plus les méninges pour nous donner un sous-titre par album de depuis sa série Antarès. C'est dommage d'intituler avec sobriété "épisode 1". En conclusion, une très bonne série à découvrir grâce au talent de conteur de l'auteur qui nous surprendra toujours! Après lecture de l'épisode 2 : Ce tome est surprenant à plus d'un titre. On assiste enfin à l'émergence de Manon comme la meneuse du groupe de rescapés. Il y aura également une réelle surprise de taille qui va changer toutes les données du récit. C'est plutôt audacieux car complètement inattendu au détour d'une case. On aura également droit à des réponses à certains des mystères laissées en suspend dans le premier tome. Cette nouvelle série sur les mondes d'Aldébaran mérite franchement le détour. Après lecture de l'épisode 3 : C'est un tome de transition où l'action a pratiquement disparu sauf dans les dernières pages pour relancer l'intrigue sur les mystères d'anomalies quantiques. On termine sur un gros cliffhanger qui nous donne envie de connaître la suite du style combien d'années ont encore passé ? Je me suis cru dans un soap movie pour jeune ado du genre Hélène et les garçons. Cela frise parfois l'indigestion ou le pathétique. Je ne comprends pas cette orientation prise alors que c'est justement ce que les lecteurs reprochent à l'auteur. Le groupe se retrouve et c'est le moment des règlements de comptes amoureux. Cependant, la fin fait directement le lien avec les mondes d'Aldébaran. Cela gagne sans aucun doute en profondeur. Bref, en dépit de tout, cela reste passionnant à suivre. Après lecture de l'épisode 4 : Encore un épisode où il ne se passe pas grand chose malgré l'irruption d'une violence qui pour l'instant était absente des autres épisodes. Pour autant, c'est toujours passionnant à suivre. Il y a certes de nouvelles aventures mais cela devient un peu répétitif. La spécificité de ce tome vient de la réapparition de la Mantrice qui rappelle les débuts de la série Aldébaran. C'est sympathique avec tout ce bestiaire exotique mais il manque la nouveauté et les innovations. Après lecture de l'épisode 5 : C'est vrai que cela commençait à s'essouffler un peu et c'est bien que cela se termine par de grandes explications venues de l'espace. Cela a le mérite de combiner les différentes séries du monde d'Aldébaran dans une certaine cohérence. Il n'y aura pas l'élan tant attendu. Les facilités pourront déconcerter pas mal de lecteurs. Tout tombe du ciel ! Cette fin laisse quand même présager d'autres aventures avec notre nouvelle héroïne. Note Dessin: 4/5 - Note scénario: 3.5/5 - Note Globale: 3.75/5

10/02/2011 (MAJ le 03/05/2017) (modifier)
Par pol
Note: 4/5
L'avatar du posteur pol

Après 5 tomes Pourquoi changer une recette qui fonctionne ? Cette série reprend tous les ingrédients qui font le succès des séries de Léo. Et ça continue de marcher ! Nous visitons une nouvelle planète à la faune étrange et au bestiaires fascinant et souvent hostile. Le petit groupe d'humains fraichement débarqués sur cette planète va l'apprendre à ses dépends. Le premier tome reste très introductif mais les premiers mystères sont déjà là pour nous mettre l'eau à la bouche. Et puis les relations entre les personnages sont soignées. En effet tous les membres de ce petit groupe n'ont pas la même vision de la marche à suivre pour survivre. Les premières tensions et les rivalités font déjà leur apparition et pimentent de façon intéressante ce premier tome. Coté dessin, c'est du Léo pas de surprise. En conclusion un tome qui se lit d'une traite et pose des bases intéressantes qui appellent à plus de mystères pour la suite. Les fans des mondes d'Aldébaran devraient apprécier. Et au final, du Léo pur jus. Y'a pas à dire, les relations amoureuses entre les personnages sont dignes d'un mauvais épisode d'AB production, les visages des personnages sont toujours autant figés, leurs sourires piquent les yeux... Mais voilà Léo a toujours autant de talent pour imaginer des histoires à suspense et des mondes qui regorgent de mystères. Du coup on se prend quand même au jeu ! Le bestiaire animalier est peut être un peu moins fouillé et moins présent que dans les autres séries des mondes d'Aldébaran, mais ici Léo apporte une nouvelle dimension temporelle aux surprises de cette planète. Et ça marche bien, ça apporte ce qu'il faut de piment à l'histoire. Et même si celle ci n'a pas hyper avancée en 3 tomes, on a une BD de divertissement bien efficace dont j'ai toujours autant envie de connaitre la suite. Je dirais que c'est quand même moins passionnant qu'Aldébaran , mais mieux qu'Antarès. Un bon moment de lecture, avec un final qui permet de faire le lien avec Aldebaran / Betelgeuse / Antares, et qui annonce probablement un nouveau cycle. Je serais curieux de lire les aventures communes de Manon et Kim.

10/01/2011 (MAJ le 22/03/2017) (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

J'ai une affection particulière pour les bouquins de Leo, c'est donc avec une grande curiosité que je me suis plongé dans cette nouvelle série qui s'inscrit dans les Mondes d'Aldebaran. J'ai vu que la série divisait, pour moi elle reste assez dans la ligne de ce qu'a fait Leo dans cet univers, avec quelques différences cependant. Ici nous sommes dans l'esprit d'un jeune homme, et non plus à la suite d'une héroïne, même s'il y a plusieurs jeunes filles présentes. Le mode de narration est donc différent, je suis curieux de voir comment l'auteur se place dans cette nouvelle configuration. Différence aussi, les héroïnes ne se déshabillent plus à tort et à travers, c'est un retour à la normale appréciable. Nous avons encore un groupe de personnes un peu échouées sur une planète inconnue, mais Leo arrive aux origines de son univers, cette série se plaçant comme une prequel d'Aldébaran. Pour tous celles et ceux qui connaissent celui-ci, ça peut être intéressant. J'ai relevé quelques remarques sur l'indigence du scénario de ce premier tome, les comportements à la limite de l'aberration de certains personnages. Je ne serai pas aussi lapidaire, je remarque qu'en effet les jeunes gens préfèrent se scinder en deux groupes alors qu'ils sont sur une planète inconnue, donc potentiellement hostile. Rappelons toutefois que nombre de films américains mettant en scène des adolescents ou de jeunes adultes sont truffés de situations de ce type, en gros entre 14 et 21 ans, on est tous des écervelés. :) La suite sur les deuxième et troisième tome propose un bond dans le temps, et quelques informations sont distillées au sujet des anomalies quantiques. La fin du tome 3 fait un gros rapprochement avec la série originelle, et du coup cela relance grandement l'intérêt... Vite, il me faut la suite.

01/03/2011 (MAJ le 28/08/2016) (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Je ne sais pas comment l'auteur parvient à captiver autant ses lecteurs, car si on y regarde de plus près, on s'aperçoit qu'il ne renouvelle pas ses thèmes, il utilise toujours la même recette, c'est l'exploration d'un écosystème à peu près semblable à ceux de la Terre par un groupe humain, et qui a pour seule différence d'être peuplé de créatures étranges. Malgré ça, Léo tout en insistant sur l'aspect humaniste, place ses personnages, ici totalement différents des autres cycles des Mondes d'Aldébaran , pratiquement dans les mêmes situations, mais il sait se rendre imaginatif dans ses idées et sa narration toujours prenante qui ne donne pas envie de décrocher, parce qu'il connaît bien les mécanismes de son univers toujours inventif. Les décors de jungle, ça m'a toujours plu, et dès le tome 1, Léo distille toujours autant de mystère et de trucs étranges dans une atmosphère flippante qui met bien en place les éléments. Sa nouvelle héroïne Manon, se révèle aussi combative et déterminée que Kim Keller ; le tome 3 se dirige vers une direction différente avec les anomalies quantiques, pour se terminer par un de ces cliffhangers de folie auxquels Léo nous a habitué. Les pages de garde avec leurs news et les fausses interviewes placent une sorte de réalité à laquelle on croit, ça a le don de faire vrai et ça participe au bon fonctionnement de cette série parallèle aux cycles précédents, qui je l'espère de tout coeur n'a pas fini d'étonner le lecteur, car Léo sait relancer l'intrigue et préparer les surprises des albums à venir. Moi, je ne suis pas comme beaucoup de posteurs qui reprochent à ses séries tel ou tel défaut graphique, ou telle ou telle situation ridicule ou risible entre personnages, je laisse tout ça de côté pour ne voir qu'une bonne histoire avant tout, bien menée et agréable à lire. Pour l'instant, c'est le cas ; je n'ai jamais été déçu par aucune série de Léo, et je suis certain de ne pas l'être à la fin de celle-ci.

15/12/2014 (modifier)
Par yannzeman
Note: 4/5

Il s'agit du 3ème épisode de cette série, située dans l'univers fabuleux Aldébaran. Mais cela a peu d'importance, cet avis pourrait porter sur un autre épisode, ou une autre série de Léo. J'ai longtemps refusé de lire sa production, qui me semblait trop à l'opposé de ce que j'aime en science-fiction. Et puis, un (beau) jour, j'ai franchi le pas, et je ne l'ai pas regretté. Qu'est-ce que cela fait du bien !!!! La grande force de l'auteur, c'est d'imaginer des mondes VRAIMENT différents de tout ce que l'on connait ; les lois de la nature sont différentes, les animaux sont différents, à tel point qu'il vaut mieux parler de créatures, car certaines sont plus intelligentes que les humains. Plongez avec confiance dans la lecture des mondes d'Aldébaran, sans idée préconçue, et laissez-vous embarqués, vous ne le regretterez pas. Après, oui, le 3ème tome de "Survivants" a un côté soap plus prononcé, mais ce n'est pas gratuit ; quand vous changez d'espace-temps en quelques secondes, tout ce qui reste, c'est les gens qui vous accompagnent et les sentiments qui vous animent en les retrouvant... ou pas.

27/09/2014 (modifier)
Par stocke
Note: 4/5

Voici une aventure bien sympathique que je découvre dans survivants. Une aventure qui a tout d'abord un goût d'exploration/survie dans les deux premiers tomes puisqu'on y suit un petit groupe de personnes échouées par erreur sur une planète inconnue. Les voici donc au milieu d'une jungle hostile, avec pour seul abri leur petite navette en panne et des ressources en nourritures et armes très limitées. On découvrira ainsi les environs en même temps que les personnages, ceux-ci ayant chacun leur personnalité propre comme on le remarquera au cours des discussions. Au niveau du dessin, il ne faut pas s'attendre à découvrir un décor digne de science-fiction. Cela ressemble plutôt à une jungle ordinaire, dans laquelle se côtoient quelques animaux parfois étranges, mais rien de bien surprenant. Dans le troisième tome, on quitte l'aspect survie/exploration pour retrouvés nos survivants entrain d'enquêter sur les étranges événements que sont les anomalies quantiques et leurs graves conséquences. Malheureusement on n'aura pas beaucoup de réponses dans ce troisième tome, mais plutôt de nouvelles questions, ce qui promet une suite intéressante 3.5/5

20/09/2014 (modifier)
Par Pasukare
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pasukare

Pas mal, sans plus. On prend les mêmes et on recommence ? Pas tout à fait, les personnages sont différents et complètement isolés cette fois, et on n'a pas encore eu droit aux dirigeants sectaires, donc on peut dire qu'il y a du changement par rapports aux 3 autres séries des mondes d'Aldébaran. En revanche, je trouve que les personnalités sont toujours un peu caricaturales et simples, chaque personnage incarnant un état d'esprit, comme si un échantillon de 10 personnes prises au hasard pouvait être aussi représentatif des travers de l'humanité. En dehors de ça, j'ai quand même globalement apprécié ma lecture (dessins, couleurs, faune, flore, quelques mystères à éclaircir), sauf à la toute fin du tome car (et j'espère avoir une explication crédible dans les tomes à venir) je ne comprends absolument pas pourquoi les autochtones agissent de la sorte avec nos survivants, à part pour servir de prétexte à une expédition périlleuse dans la jungle locale, expédition à faire évidemment durer sur 2 ou 3 tomes, alors que tout pourrait être bouclé en 2 pages. La dernière impression est malheureusement celle qui reste, je ne suis pour l'instant pas très convaincue, mais je laisse le bénéfice du doute en attendant la suite. En tant que collectionneuse compulsive, je suivrai quand même la série. Après lecture du T2 Étrangement, ce T2 commence par une sortie de jungle bouclée en 2 pages et une interrogation des membres du groupe sur les raisons pour lesquelles les autochtones les ont laissés traverser cette dernière plutôt que de les emmener avec eux, à croire que Leo a lu mon avis avant de se mettre à la tâche ;) Ce tome deux garde son lot de bêtes bizarres (qui à force finissent par ne plus émerveiller le lecteur) et de scènes fan service aux dialogues artificiels ("ah, John, comme tu as un corps beau (croa croa)" <- libre reformulation de ma part, j'avoue.... un "T'es super bien fichu" serait déjà plus réaliste...). Deux choses sortent cependant de la routine : < spoiler > le fait que les vaisseaux spatiaux semblent mystérieusement tous s'échouer quand ils passent à proximité de cette planète (ça ne vous rappelle pas Les Naufragés d'Ythaq ça ?) et le saut dans le temps qu'effectuent 4 de nos protagonistes < fin du spoiler >. Il y a quelques facilités autour de cet épisode, mais je suis curieuse d'avoir les explications au prochain tome. Un petit "pas mal" pour ce tome, du coup je remonte l'ensemble d'un point, en guise d'encouragements. Après lecture du T3 : bonne impression d'ensemble pour ce T3 qui continue sur la voie des anomalies quantiques et qui fait echo à la série Aldébaran. Il y a toujours quelques dialogues ou postures un peu artificielles à mon goût mais dans l'ensemble, cette série me plait finalement bien, malgré quelques défauts évoqués plus haut. Je remets du coup un avis positif pour l'achat.

17/01/2011 (MAJ le 13/09/2014) (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Je ne suis pas un grand fan de l'oeuvre de Léo à qui je reproche son dessin très désuet et raide et une certaine naïveté et facilité dans ses scénarios, sans parler du côté aguicheur de ses femmes si souvent seins nus. Mais j'apprécie malgré tout la liberté et l'envergure de ses récits de science-fiction ainsi que le côté mystère qu'il sait y attiser à chaque fois. Aussi est-ce avec curiosité mais un peu d'appréhension que j'ai lu cette série qui est une sorte de spin-off de sa saga des Mondes d'Aldébaran. Et j'ai été plutôt agréablement surpris. Pas tellement par le premier tome qui est très classique dans le genre groupe de naufragés avec leurs personnalités parfois caricaturales (notamment celui qui se fait détester d'entrée par le lecteur), leurs relations difficiles et la découverte de l'environnement dangereux qui les entoure. Hormis la rencontre de fin d'album, ce tome ne sort pas tellement des sentiers battus même s'il se lit bien. Par contre, le second tome élargit le cadre du récit et y apporte une vraie originalité. On réalise que contrairement au titre de la série, ce n'est plus une histoire de survivants naufragés mais bien un récit de Planet-Fantasy qui se met en place avec une société étonnante et des phénomènes mystérieux bien particuliers, faisant là encore preuve de la liberté que Leo n'hésite pas à prendre quand il veut faire de la science-fiction audacieuse tout en restant relativement crédible. C'est intéressant et je suis curieux de lire la suite.

31/03/2014 (modifier)