Albert le magnifique

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Comment être un Homme ?


Albert est un employé modèle : ponctuel, productif, discret et sans initiative. Sa vie, réglée comme du papier à musique, bascule le jour où les pilules qu’il prend matin et soir tombent en rupture de stock définitive. Sans elles, il ne va plus pouvoir garder très longtemps le secret qu’il cache depuis des années, son corps va progressivement se transformer. Il tente de camoufler sa mutation inéluctable mais la nature reprend ses droits... Dans un monde parfait où la propagande et la surveillance sont omniprésentes, Albert lutte pour rester conforme.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Janvier 2009
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Albert le magnifique
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

27/09/2010 | Spooky
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Cela aurait pû être un album intéressant si on avait pas viré dans une espèce de fantastique qui ne prend pas. Nous avions un homme qui tente désespéremment de ne pas perdre son travail et d'accepter toutes les compromissions face à son implaccable employeur. Cependant, à force de se dévaluer, il ne devient plus un homme mais un animal sauvage. Nous avons sans doute droit à une espèce d'allégorie sociale sur le monde du travail. Etre un employé ponctuel, productif, discret et sans initiative ne paye pas toujours. Le modèle d'une société écologique en prend également pour son grade. L'auteur a des idées mais c'est encore maladroit dans la façon de les exprimer. Il est dommage de virer à l'absurde sur une aussi bonne idée de départ.

11/06/2011 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Un brin déçu par cet album. Le pitch, l’histoire d’un ours qui est devenu un homme et tente coûte que coûte de le rester, était pas inintéressant, mais le déroulement, hélas, est assez mou, assez rapidement on se sent démotivé pour suivre complètement cette lecture. Le point de départ est assez original, on a un personnage qui veut totalement rentrer dans le moule, complètement asservi et déshumanisé par la société. Mais ça reste plat. De plus une grande partie du récit est réalisé en gaufrier, ce qui bien sûr permet d’instaurer un rythme régulier, mais surtout lasse la plupart des lecteurs. Même si le style de dessin est assez simple, presque caricatural, il n’est pas désagréable et convient bien à un lectorat jeune. C’est vraiment du côté du rythme et de la narration qu’est le hic, dommage…

27/09/2010 (modifier)