Les Enquêtes d'Andrew Barrymore

Note: 3.08/5
(3.08/5 pour 13 avis)

Les enquêtes d'un jeune shérif-adjoint fraîchement débarqué dans un Far West encore très rustique.


Académie des Beaux-Arts de Tournai Le western (pour de rire) Les Roux !

Ah... la quiétude du village d'Old Creek Town... Luxe, calme et volupté... A se demander si le shérif a réellement besoin d'un assistant - un détective tout droit venu de San Francisco, qui plus est ! Hasard ou coïncidence, à peine Andrew Barrymore a-t-il posé le pied dans cette charmante bourgade que ses cellules grises vont être mises à contribution. L'épicier Cunningham est retrouvé mort, et tout semble accuser Barry, le forgeron. La justice du Far West ne s'encombre pas de petits détails, mais Barrymore sait bien que c'est souvent dans ces derniers que se trouve la vérité...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 27 Août 2010
Statut histoire Une histoire par tome (série terminée) 3 tomes parus
Couverture de la série Les Enquêtes d'Andrew Barrymore
Les notes (13)
Cliquez pour lire les avis

06/09/2010 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

A priori, ce genre de western policier aurait pu ou aurait dû m'intéresser pour ses à-côtés sherlockholmsiens et quelques petits détails amusants ; mais je suis loin d'être convaincu. Les personnages de détectives dans le style de Holmes, avec leur arsenal moderne de système d'empreintes et leurs déductions, ne sont pas nouveaux dans le Far West, mais je trouve celui-ci sans grand intérêt. Certaines situations sont grotesques, et surtout les enquêtes sont conventionnelles et pas du tout captivantes, tout est brouillon. Il n'y a rien vraiment qui m'ait transporté dans cette série, même l'humour y est peu efficace et peu original. Le concept est donc mal exploité et me laisse indifférent, comme le dessin que je trouve sans charme, trop stylisé par endroits. Dommage... et pourtant je me montre indulgent dès qu'un western se pointe à l'horizon BD, mais là non, je ne peux pas, même en me forçant...

01/08/2014 (modifier)
Par fab11
Note: 4/5

Comme le posteur précédent, j'ai apprécié cette série et je suis déçu qu'elle s'arrête au bout de trois tomes seulement. Je ne connaissais pas ce duo d'auteurs , je me suis donc lancé dans cette série sans à priori et j'avoue qu'ils ont réussi à m'y intéresser .Cette sympathique série dont les tomes sont indépendants (mais ils vaut mieux les lire dans l'ordre car des allusions au tome précédent apparaissent et dans le tome trois c'est un personnage clé du tome un qui refait son apparition) est une agréable surprise. L'histoire est assez simple, c'est un jeune shérif adjoint qui se retrouve envoyé dans un petite ville du Far West où il ne se passe pas grand-chose , mais voilà finalement notre jeune enquêteur va avoir du pain sur la planche, car les meurtres vont faire leur apparition dans cette charmante bourgade . Ce personnage me fait penser à Sherlock Holmes car il a un sens de l'observation au dessus de la normale et il réussit à comprendre le pourquoi du comment très rapidement (un peu trop rapidement peut-être). Les autres personnages de cette série sont également intéressants et on s'attache rapidement à eux. Les intrigues sont assez simples , mais à mon avis elles sortent de la norme . Je ne me suis pas ennuyé une seconde durant ma lecture et c'est sans doute pour cela qu'elle m'a autant plu. Le dessin , même si ce n'est pas celui que je préfère, m'a paru très agréable et surtout bien adapté au récit. Alors les amateurs d'enquêtes policières seront ravis en lisant celles d'Andrew Barrymore car elles sont plaisantes et c'est bien dommage qu'elles s'arrêtent au bout de trois tomes car j'aurais aimé continuer à lire les aventures de ce sympathique rouquin.

18/01/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

1er acte : Et bien, en voilà une chouette surprise ! La couverture ne paie pas de mine, même si j’aime cette présentation à l’ancienne (ben oui, on ne se refait pas). Et puis, avec un titre pareil, on se doute de ce sur quoi on va tomber. Et, effectivement, pas de surprise à ce niveau, on a bien droit à une enquête policière dans un univers de far-west. La recette n’est pas des plus originales avec cet adjoint « qui vient de la ville » et qui débarque à Plouc-town (enfin, Old Creek Town, dans le cas présent), petit village dont les personnes influentes sont immédiatement identifiables. D’un autre côté, c’est le genre d’univers que j’apprécie et pour peu que les personnages soient sympathiques, que l’enquête soit originale et joliment menée avec fausses pistes à la clé, qu’il y ait de l’humour, que la galerie des personnages soit intelligemment diversifiée, je me laisse alors facilement convaincre. Je suis convaincu. Ce qui est évident au début, et parait même trop facile, devient en cours d’enquête matière à suspicion. L’humour est continuellement présent sans que l’on puisse parler de gags. La galerie des personnages est très variée (et très classique, les auteurs allant jusqu’à intégrer dans l’histoire un jeune gamin futé qui vient au secours du héros). Et puis, surtout, ce scénario ne cesse de rebondir. Je me méfiais quelque peu du dessin … et puis, non, ce trait moderne, nerveux mais pas trop, usant de la hachure tout en gardant un style clair a même plutôt tendance à me plaire. Un bon premier album, prometteur. Reste à espérer que les auteurs continueront à faire montre d’autant de dynamisme et d’originalité pour que la suite s’avère toujours aussi intéressante. 2ème acte : Décidément, j’aime bien cette série ! Après un premier tome qui m’avait plu par son ton et séduit par son art d’accommoder l’adage selon lequel « il ne faut pas se fier aux apparences », ce deuxième opus est parvenu, à nouveau, à me plaire et à me surprendre. Le ton est toujours aussi bonhomme. Les personnages sont sympathiques et même les méchants ne sont pas foncièrement mauvais. Si vous cherchez une série cynique ou caustique, passez votre chemin. Andrew Barrymore a un petit côté Jérome K Jérome Bloche qui me plait. L’humour a beau être gentil et conventionnel, il est néanmoins présent et, dans ce deuxième tome, une petite fleur m’aura bien fait rire ! L’album est riche. On est loin de la planche à trois cases sans textes mais il n’y a pas surabondance de textes non plus. C’est le parfait équilibre pour moi. Les auteurs sèment quelques indices qui nous permettent de jouer à l’apprenti détective et qui leur permettent… de nous envoyer sur de fausses pistes. Surtout, et j’espère que cette qualité perdurera, il y a dans ces deux enquêtes une manière de jouer sur les évidences qui rafraichit le genre policier. J’en suis à un point tel qu’avec cette série je n’ose me fier aux apparences de peur d’avoir raison… ou pas. 3ème acte : Ce troisième tome, contrairement aux précédents n’offre une enquête qu’en guise de prétexte. En effet, les auteurs profitent surtout de ces planches pour nous révéler une partie du passé d’Andrew. L’ensemble est toujours agréable à lire avec de petites touches d’humour à gauche et à droite et un héros touchant dans sa fragilité (décidemment, la comparaison avec Jerôme K Jérôme Bloche ne cesse de se confirmer). C’eut été un tome transitionnel parfait… si la série avait continué. Malheureusement, faute de succès, ce troisième tome est le dernier. N’empêche ! Je pense encore souvent relire ces trois tomes tant je me suis attaché aux multiples personnages présents, tant j’ai apprécié l’absence de manichéisme (aucun acteur n’est tout blanc ou tout noir), tant le trait de Roderic Valambois a su me séduire.

06/09/2010 (MAJ le 04/09/2012) (modifier)
Par Jérem
Note: 2/5

Je n’ai pas été emballé par la lecture des deux premiers tomes. Sans être mauvaise, la série est moyenne dans tous les domaines. Les dessins sont trop conventionnels, les personnages sont sympathiques mais sans beaucoup de profondeur, les intrigues policières se tiennent mais ne sont pas passionnantes. Bref, c’est une lecture dispensable.

17/07/2012 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Je ne serai pas le plus fervent supporter de cette bd qui se situe tout juste dans la moyenne. Je n'ai pas trouvé beaucoup d'attrait aussi bien dans le dessin trop classique que dans le scénario à rebondissement. Il faut dire que je ne suis déjà pas adepte des bd moisies: celle-ci n'avait pourtant aucune raison de l'être au vu de l'année récente de parution. C'est franchement un peu gentillet et trop conventionnel. Cela pourra plaire à un jeune lectorat. Pour autant, je dois dire que la solution au meurtre du second tome paraissait évidente pour peu que l'on regarde bien tous les détails. J'aime également le cadre du western pour mener des enquêtes policières. C'est dommage de ne pas avoir suffisament dosé l'intrigue qui part dans tous les sens en multipliant les fausses pistes. Et enfin, c'est sans comparaison avec l'excellent Lincoln que l'on préfèrera très nettement.

12/11/2011 (modifier)

Avis après 2 tomes Tome 1 Jolie surprise une fois de plus détectée grâce à ce site pour cette rentrée. Le western drôle, même s’il a fait peau neuve depuis Lincoln, reste un genre peu traité. De fait lier western, enquête et humour revêt un intérêt particulier. Graphiquement, le style se rapproche d’une ligne claire modernisée. Le trait des personnages très sommaire les rend très stylisés dans un environnement plus richement rendu, mais le tout se fait avec un trait moins sûr que pour de la ligne claire vieille école. Ce rendu donne au lecteur une impression de vieilli sympathique parfaitement adapté à ce style western. La colorisation neutre mais efficace trouve un ton juste. Anecdotiquement, je dirai que le trait ressemble au générique de la cultissime série les mystères de l’ouest. Le scénario ciselé avec soin prend racine dans un village conforme à nos images d’Épinal. Tout y est : les gueules, les saloon, l’institutrice, le shérif, les pistolets et les meurtres… Mais par une finesse bienvenue, noter scénariste évite les écueils d’une facilité de poncifs pour proposer un opus particulièrement réussi. Notre binoclard à lunette n’est pas si manche et sans aller dans le super déducteur va résoudre une bien délicate énigme tout en nous faisant rire sur le chemin. Evidemment les personnages ne dégagent pas une profondeur inouïe, mais ils sont tous touchant et crédibles, ce qui apporte une vraie fraîcheur dans l’environnement décrit. L’album se lit avec délectation, l'humour et la maladresse du héros forment un joli duo que je serai ravi de retrouver. Un premier opus réussi à lire absolument ! MAJ Tome 2 Voici une série qui conserve le niveau du 1, chapeau çà n’arrive plus souvent… Ce nouveau tome nous emmènera dans un univers toujours drôle avec des personnages de plus en plus attachants. L’intrigue ne coule pas de source et si l’on se prend au jeu au fur et à mesure la chute n’est pas la raison d’être de l’album. Le lecteur se plait à suivre l’enquête et ses méandres. Graphiquement, toujours aussi solide, ce tome 2 lance la série sur de bons rails !

20/09/2010 (MAJ le 23/06/2011) (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Tiens… un western. Chic. Chic aussi que cette série. Elle possède une sorte de « goût étrange venu d’ailleurs » pas désagréable du tout. Que du contraire. Les scénarios sont un peu convenus, mais j’ai bien aimé –comme héros- cette sorte de « pied tendre » qui va découvrir l’Ouest à sa façon. Et cet Ouest, c’est aussi « mon » Ouest, avec ses villes poussiéreuses ou non, les « bons » et les « mauvais », les saloons, les entraîneuses, le shérif et une panoplie de personnages autres qui « font » cette sorte d’imagerie d’Epinal que chacun porte en soi. Mais c’est le style graphique qui m’a intéressé. Une sorte de mélange de Derib et Wasterlain, mais au style déjà bien personnel et attachant. Valambois « tient » bien ses personnages et en a créé une belle galerie. Je n’oublie pas décors et arrière-plans qui « sentent » ces temps d’alors ; un graphisme appliqué qui « emplit » bien les cases. Une série qui est une sorte de «nouveau » western ?… Oui dans sa conception graphique, son découpage, son style de narration. Ce n’est pas mauvais du tout, que du contraire, et j’en attends la suite.

21/06/2011 (modifier)
L'avatar du posteur Little Miss Giggles

Une enquête bien ficelée, du suspense (même si on peut deviner le coupable assez rapidement, l'auteur a l'art de nous faire douter), un peu d'humour (mention spéciale à Juanita la petite fleur), des personnages principaux attachants et sympathiques, tout ça réunis fait que j'ai passé un bon moment en lisant cette série. Le duo Andrew Barrymore (enquêteur à l'allure un peu british) et Jim Patherson (type même du shérif de western amoureux de l'institutrice) fonctionne à merveille. L'ensemble, avec ses couleurs un peu ternes, a un petit côté vieillot mais pas du tout dérangeant à mes yeux. Le fait que l'enquête soit clôturée à la fin de chaque tome est un plus également. Une bonne série dont je me réjouis de lire la suite !

08/06/2011 (modifier)
Par Seb94
Note: 2/5

Sympathique, mais ça ne casse pas des briques. Dans le genre western comique, cette histoire n’arrive pas à la cheville de Lincoln. Le scénario et les personnages sont trop gentillets, les séquences qui se veulent amusantes ne sont pas très efficaces, au mieux elles m’ont arraché un léger rictus qui pourrait passer pour un sourire. Le cheminement de l’enquête et sa conclusion ne sont pas non plus très captivants, l’histoire se laisse lire, mais l’enthousiasme fait défaut. Enfin, les dessins sont corrects, par contre la colorisation n’est pas une grande réussite. Bof, voilà qui résume bien mon sentiment.

12/02/2011 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

Bof… je me suis ennuyée. Tout d’abord l’histoire a du mal à démarrer et lorsqu’elle démarre enfin je n’ai pas trouvé le scénario intéressant, trop bon enfant, le suspense n’est pas haletant, quant à l’humour il ne m’a pas touchée. J’ai vite saturé et j’ai lu cette histoire dans une certaine indifférence, j’ai même sauté 5 ou 6 pages et je suis allée directement à la fin pour connaître la chute ; chute facile à trouver en plus, avec un : « voici comment ce sont déroulés les faits » plutôt conventionnel et vieillot comme façon d’amener les choses. Je n’ai pas non plus trouvé les personnages attachants ou drôles, le tout est trop gentillet et trop simple, j’arrête, je radote, je me répète, en fait je n’ai pas grand-chose à dire. Par ailleurs, ce qui ne m’a pas aidé à entrer dans l’histoire c’est le graphisme. Les couleurs sont un peu moisies, on dirait qu’elles sortent tout droit d’une bd d’il y a trente ans. Les cheveux jaunes du gamin font fuir, ainsi que certaines autres couleurs très psychédéliques et le trait est un peu hésitant. De plus le papier mat n’arrange rien et donne à l’ensemble un air encore plus vieux.

23/09/2010 (modifier)