Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les forums / Sillage

Par Doña Hermine Le 09/10/2007 - 13:35 (Modifier)

>>pol avait écrit: >>>>Ro avait écrit: >>>>>>Spooky avait écrit: >>>>>>une interview de Philippe Buchet.. >>>> >>>>Sur ta boite mail ? >>>>Tu nous files ton mot de passe ? ;) >> >>mdr..... SourireSourire Ouais Rire Quand je pense qu'il est toujours en train de me traiter de quiche, 'ferait bien de ... modérer ses propos, le Spooky Sourire


Par pol Le 09/10/2007 - 13:31 (Modifier)
pol

>>Ro avait écrit: >>>>Spooky avait écrit: >>>>une interview de Philippe Buchet.. >> >>Sur ta boite mail ? >>Tu nous files ton mot de passe ? ;) mdr..... SourireSourire


Par Ro Le 09/10/2007 - 12:23 (Modifier)
Ro

>>Spooky avait écrit: >>une interview de Philippe Buchet.. Sur ta boite mail ? Tu nous files ton mot de passe ? ;)


Par Spooky Le 09/10/2007 - 12:22 (Modifier)
Par biglolo Le 04/10/2006 - 10:08 (Modifier)

>>Oui je pense que cela vient de leurs structures narratives. Un album de Sillage doit permettre de résoudre l'intrigue en 48 pages, les informations sur les instances politiques du convoi sont distillées de manière très épisodique. De plus, les ellipses entre chaque albums sont assez "violentes". On a l'impression qu'on a raté 4 ou 5 épisodes. Exemple entre le tome 3 et 4, Nävis est parfaitement intégrée en tant qu'agent et s'est fait plein de "potes". Ces manques ne le sont plus dès que tu lis les Chroniques de Sillage ou le Collectionneur. Je trouve au contraire que les auteurs ont fait quelque chose de très intelligent : ceux qui aime l'action peuvent lire les épisodes sans chercher à en apprendre plus sur l'héroïne, par contre, ceux qui aime le personnage peuvent en apprendre plus avec ces séries annexes. Les auteurs ont aussi réussi à aborder des sujets très sérieux et graves de notre société (transposés dans les mœurs des extra-terrestres) tout en gardant de l'humour et de l'action. Et puis j'adore cette héroïne qui sait se défendre mais qui en prend plein la gueule... c'est très touchant. On sent qu'elle sort grandie de ses déconvenues, même si au point où elle en est, elle doit avoir une sacrée facture chez son psy ;) Quant au tome 9 de Sillage : il est superbe. Rondement mené, même si on sent dès le début (cf la couverture) que Nävis va encore perdre des plumes.


Par JAMES RED Le 30/09/2006 - 15:27 (Modifier)

>>ArzaK avait écrit: >>>>JAMES RED avait écrit: >>>>C'est vrai, d'ailleurs je ne donnerais mon avis sur la série que lorsqu'il y aura eu au moins trois albums. Par contre, le tome 1 m'a quand même bluffé. Je ne crois pas que j'ai eu la même impression avec Sillage 1. >> >>je comprends ce que tu veux dire, les séries ont beaucoup de points communs, c'est sûr, mais Sillage est résolument tourné plus vers l'action, alors que le background politique est très developpé dans Orbital et cela dès le premier tome... Oui je pense que cela vient de leurs structures narratives. Un album de Sillage doit permettre de résoudre l'intrigue en 48 pages, les informations sur les instances politiques du convoi sont distillées de manière très épisodique. De plus, les ellipses entre chaque albums sont assez "violentes". On a l'impression qu'on a raté 4 ou 5 épisodes. Exemple entre le tome 3 et 4, Nävis est parfaitement intégrée en tant qu'agent et s'est fait plein de "potes". Avec Orbital, les auteurs prennent leur temps et nous exposent précisément les spécificités politiques de cet univers. Mais la série fonctionne par cycle, c'est une autre démarche.


Par ArzaK Le 30/09/2006 - 15:17 (Modifier)

>>JAMES RED avait écrit: >>C'est vrai, d'ailleurs je ne donnerais mon avis sur la série que lorsqu'il y aura eu au moins trois albums. Par contre, le tome 1 m'a quand même bluffé. Je ne crois pas que j'ai eu la même impression avec Sillage 1. je comprends ce que tu veux dire, les séries ont beaucoup de points communs, c'est sûr, mais Sillage est résolument tourné plus vers l'action, alors que le background politique est très developpé dans Orbital et cela dès le premier tome...


Par JAMES RED Le 30/09/2006 - 14:12 (Modifier)

>>ArzaK avait écrit: >>>>JAMES RED avait écrit: >>>>Enfin, j'ai l'impression qu'une série comme Orbital qui surfe sur le même public a un scénario beaucoup plus adulte et plus élaboré que Sillage. >> >>C'est un peu tôt pour juger Orbital sur cette question, non? C'est vrai, d'ailleurs je ne donnerais mon avis sur la série que lorsqu'il y aura eu au moins trois albums. Par contre, le tome 1 m'a quand même bluffé. Je ne crois pas que j'ai eu la même impression avec Sillage 1.


Par ArzaK Le 30/09/2006 - 13:49 (Modifier)

>>JAMES RED avait écrit: >>Enfin, j'ai l'impression qu'une série comme Orbital qui surfe sur le même public a un scénario beaucoup plus adulte et plus élaboré que Sillage. C'est un peu tôt pour juger Orbital sur cette question, non?


Par Chelmi Le 30/09/2006 - 12:02 (Modifier)

Pour moi le tome 8 était pas si mal, c'est virage dans la série, un album charnière qui change la donne sur la façon de voir les choses pour Navïs. Je trouve d'ailleurs que ça se ressent déjà dans cet excellent tome 9.


Par JAMES RED Le 30/09/2006 - 11:47 (Modifier)

Je viens de lire le tome 9 et je dois dire que j'ai bien aimé, par rapport au tome 8. Au 9ème album, ne pourrait-on pas faire un point sur la série ? Je trouve que cette série a alterné le bon et le moins bon. Je sais que Morvan envisage 15 à 20 albums. Finalement, on en apprend peu sur le personnage de Navis. Les auteurs ont parfois tendance à ne pas assez développer leur univers. Le fait que les histoires se terminent à chaque album, laisse peu de place pour développer l'épaisseur de leurs personnages et la conclusion semble parfois précipitée. Enfin, j'ai l'impression qu'une série comme Orbital qui surfe sur le même public a un scénario beaucoup plus adulte et plus élaboré que Sillage.