Ainsi va la vie

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 8 avis)

Ainsi va la Vie est un roman graphique élégant, sucré-salé comme la vraie vie, savoureux comme un «kawa» entre potes : même s’il est amer parfois, c’est sans conteste le meilleur.


François, Laurent, Steph, Djed, Sophie et Natacha ont trente ans. Amis depuis la fac, ils se retrouvent pour faire le point sur leur vie et leurs parcours. Complices, ils ont partagé leurs expériences : le boulot, le chômage, la coloc’, les occasions ratées, les réconciliations, les galères, les petits secrets, l’amour, la vie de couple... Au fil de leurs histoires personnelles, les personnages se dévoilent et construisent un puzzle tendre et coloré, où chacun participe à l’harmonie de l’ensemble, unique et indispensable aux autres.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 01 Avril 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Ainsi va la vie
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

13/04/2010 | pol
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

J’ai plutôt bien aimé ce roman graphique. Tout d’abord, il y a ce titre et cette couverture. De prime abord, ça n’a l’air de rien mais au terme de ma lecture, je me suis dit que c’était vraiment bien vu : on est induit en erreur (il ne sera jamais question de montagne russe) et pourtant la couverture est fidèle au contenu. Puis vient l’introduction. Là aussi, Thierry Gloris use d’un petit subterfuge pour nous égarer juste ce qu’il faut. Le récit se construit ensuite sur différents personnages que l’on découvre sur deux périodes. On comprend au fil des planches les liens qui les unissent mais tout cela se met en place très progressivement. La fin exploite la petite astuce de l’introduction pour nous surprendre une dernière fois. C’est le genre de construction que j’apprécie grandement. Au niveau du dessin, c’est pas mal mais ce n’est clairement pas l’atout principal du livre. Certaines expressions de visage sont excessives à mon goût mais ce n’est pas rédhibitoire pour autant. Je trouve même que ce type de trait, très immédiat, convient bien à ce genre de roman graphique. Pas mal du tout, en résumé. Quelques longueurs m’empêchent d’accorder plus qu’un 3/5 mais la construction du récit m’a vraiment bien plu.

10/06/2014 (modifier)
Par Jérem
Note: 4/5

Chouette roman graphique ! D'habitude, je suis souvent déçu par une structure narrative éclatée. Mais là, le scénariste nous tient en haleine pendant toute la BD. Le récit est dense, bien équilibré, alternant avec talent les scènes légères et graves. Les personnages bien que classiques sont réussis, à la fois consistants et réalistes. J'ai également beaucoup apprécié les dessins qui sont de grande qualité. A découvrir, vraiment !

10/12/2012 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Je suis assez mitigé sur cet album. D'une part la construction "fragmentée", un peu comme un miroir brisé, m'a un peu déconcerté au début, il m'a fallu du temps pour recoller les morceaux, connecter les gens d'avant avec ceux de maintenant, etc. D'autre part je n'ai pas réussi à m'attacher auxdits personnages, pourtant Gloris a beaucoup fait pour les rendre crédibles, intéressants, mais... ça n'a pas marché des masses. A côté de ça, j'ai apprécié l'évocation des années 80, certains passages de dialogues, et le graphisme de Denis Charve m'a intéressé ; au début je le trouvais un peu faiblard, mais il gagne en ampleur et en maîtrise au fil des pages. Pas d'enthousiasme particulier, pas de critique négative non plus. Un divertissement qui peut nous amener à réfléchir un peu cependant.

02/08/2012 (modifier)
Par Superjé
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Ce n'était pas vraiment l'album par lequel je voulais entamer l'univers de Thierry Gloris... Pourtant, je serais passé à côté d'un petit chef-d'œuvre. D'abord, le dessin a pas mal de charme. Frédéric Charve possède une très grande maîtrise des proportions. Par contre, il est vrai que j'aime moins (disons que je trouve encore très légèrement immature) certaines expressions de certains visages, ou quelques "insertions" des personnages dans le décors. Mais dans l'ensemble, le trait réaliste et moderne de Charve est vraiment plaisant à regarder et les couleurs de Joëlle Comtois sont elles aussi de grande qualité. J'ai aussi vraiment adoré le scénario. Tout d'abord, je trouve les dialogues géniaux. On se délecte vraiment en les lisant ; ils sont drôles, bourrés de fraicheur, fins et rendent l'histoire prenante. C'est vraiment le gros atout de cette BD. Sinon, j'aime beaucoup le développement de l'intrigue, le déroulement de l'album qui amène au twist final, une chute assez poignante (et la phrase finale est poignante). A savoir que l'album est intelligemment écrit car la narration est désordonnée et que l'histoire prend forme (compréhensible) vers la moitié de l'album. Une belle découverte : un vrai coup de cœur personnel !!!

02/06/2011 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

Avec "Ainsi va la vie", Thierry Gloris confirme son potentiel et sa polyvalence. L'histoire est efficace et maîtrisée. Le puzzle se construit pour le lecteur jusqu'au final que l'on sent quand même venir. Ce n'est pas rédhibitoire car la lecture est prenante et plaisante. Les personnages ont des personnalités prononcées, les interactions sont bien décrites. J'ai aimé le parallèle constant entre le moment présent et le passé à l'époque où les personnages se sont rencontrés. Cette BD est un pur roman graphique demandant de l'intérêt pour autre chose que soi même, un peu d'empathie aide à apprécier les récits de vie. C'est surprenant un dessin couleur pour ce genre de production. Il est très beau et vivant malgré l'utilisation importante de l'outil informatique. La couverture fait penser à une comédie mais il faut s'attendre à un roman graphique où tous les sujets traités ne prêtent pas à rire. "Ainsi va la vie" est une franche réussite, le prix est plus que raisonnable en raison de la grande pagination. Je conseille vivement.

22/09/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Erik

Cette lecture passionnante renvoie incontestablement en arrière à une époque très eighties où Casimir, le Club Dorothée ou encore mon voisin Totoro de Miyazaki étaient dans tous les esprits. C'était une jeunesse bien insouciante qui connaîssait les files d'attente à l'ANPE ou dans le meilleur des cas des jobs difficiles de livreur de pizzas pour se payer les études ou sa co-location. L'auteur va nous montrer le parcours de six amis qui ont désormais passé la trentaine avec une vie beaucoup moins enthousiasmante. Il s'agit d'un véritable retour en arrière sur ces années de nostalgie que nous fait partager un Thierry Gloris au sommet de sa forme et de son art. Il est clair qu'ayant fait partie de cette génération, je me suis totalement retrouvé dans l'un de ses personnages. On n'est d'ailleurs pas tous ressorti indemne de cette période ... Les mauvais souvenirs se ravivent d'autant plus que se rapproche la date anniversaire de la rencontre façon "Place des grands hommes" selon la célèbre chanson de Patrick Bruel. Il est parfois difficile d'affronter la dure et triste réalité. Il faut parfois également se battre contre ses propres démons. Il est d'ailleurs très intéressant de voir le détournement d'un personnage de Miyazaki à savoir le Chat-bus dans un rôle très inquiétant comme une sorte de projection de l'esprit. Peut-être fallait-il passer par là. Peut-être qu'on pourra en ressortir grandi. Ainsi va la vie !

11/09/2010 (modifier)

Difficile vieillissement qui transforme les êtres au gré des aléas terrestres de notre quotidien. Voilà ce que nous racontera cet album faisant la part belle à un groupe d’amis. Jour de retrouvailles, jour que l’on prépare. Des flash back successifs nous mèneront vers la conclusion du récit. La narration s’articule de façon construite jusqu’à la révélation que sera le récit de cette fameuse soirée où tout bascule. Si la construction se révèle plutôt fine, je n’ai jamais accroché au moindre personnage. Tous aussi immatures les uns que les autres, ils m’ont plutôt fait l’effet d’une bande de jeunes inconscients avec leur vécu et leurs repères. L’auteur nous donne des personnages aux caractères marqués, pour certains assez stéréotypés. Cela se suit comme un feuilleton, la narration intelligente par flash back nous évite l’ennui sans pour autant nous captiver. Même dans mes années étudiantes, je n’ai jamais agi ou pensé comme ces héros de papier ni connu des gens qui pourraient ressembler aux personnages. Les successions d’événements m’ont toujours paru prévisibles et très téléguidées avec une once de pseudo morale sous jacente que je n’apprécie guère. Cependant les découpages fluides permettent de suivre le récit jusqu’à un terme certes touchant mais fabriqué de toutes pièces, j’avais vraiment l’impression d’être dans un sitcom genre Hélène et les garçons. Le dessin dynamique et les cadrages font fructifier les atouts du scénario pour former un tout cohérent. La colorisation et les effets narratifs graphiques pertinents permettent au récit de trouver une fluidité dans la discontinuité temporelle. Certes, tout cela fait aussi un peu superficiel et se rapproche du sitcom mais cela se laisse lire car le travail est de qualité. Au final bof, certes il y a un bon rythme, un bon travail graphique mais les propos ne m’ont pas du tout touché tout comme les personnages. Tout cela me parait trop artificiel et entendu. Un peu comme de la tranche de vie tant à la mode « plus belle la vie » avec tout de même ici plus de construction et d’intelligence dans les situations. Voilà exactement un exemple prouvant si besoin était encore que la note seule ne veut pas dire grand chose, j'ai fait pire que ne pas aimer cet album, je le touve sans intérêt, et pourtant le 2 parait meilleur que si je ne l'avais pas aimé... Inutile, hormis pour le travail graphique.

17/05/2010 (modifier)
Par pol
Note: 4/5
L'avatar du posteur pol

Une nouvelle série signée Thierry Gloris qui s’éloigne de sa production habituelle. On est ici assez loin des univers fantastiques tels que Le Codex angélique ou encore Saint-Germain. Cette histoire contemporaine met en scène une ancienne bande de potes, aujourd’hui trentenaires. La vie a suivi son cours et a parfois fait prendre à chacun des chemins un peu différents. Mais aujourd’hui est un jour particulier puisque c’est le jour des retrouvailles… Par de très habiles flashes-back, on découvre le passé de cette bande d’amis : les affinités entres les uns et les autres, l’évolution de leurs relations ou de leurs sentiments. Ces scènes sont en fait bien plus longues que celles dans le présent où chacun semble juste préparer ce jour J. Ces petites coupures nous montrent ce qu’ils sont tous devenus, et ils ont bien changé. Qui aurait parié que le jeune et beau sportif finirait chômeur et dépressif 10 ans plus tard ? L’évolution des personnages est bien traitée et les aventures de cette bande d’amis sont sympathiques à suivre. Il est assez facile de s’identifier à l’un ou l’autre des personnages et les nostalgiques de leurs années fac se retrouveront dans ces histoires de potes et de dragues. Quelques lenteurs se font un peu sentir dans le milieu de l’album, avant de comprendre que toutes ces bribes de souvenirs ne sont pas mises bout à bout par hasard, toutes semblent converger vers une même soirée qui a changé beaucoup de chose. Et puis tel un couperet arrive la conclusion inattendue et émouvante, qui donne tous son sens à ce récit. Un album plein de charme qui amène intelligemment une petite réflexion sur la vie, l’amour, les amis, l’avenir… Un album auquel on repense encore quelques jours après l'avoir refermé.

13/04/2010 (modifier)