Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les Abandonnés (The abandoned)

Note: 1.5/5
(1.5/5 pour 2 avis)

Mystérieusement changés en zombies, les adultes n'ont plus qu'une idée en tête: déchirer la chair des vivants.


Zombies !!!!!! [USA] - Dixie, le Sud-Est des USA

Floride, avant l'ouragan. Rylie est bénévole au grand coeur le jour et rockeuse déjantée la nuit, et elle ne compte que des amis dans sa petite ville. Lorsque Naomi s'installe dans le coin, il y a de l'amour dans l'air. Après l'ouragan, tout dérape... Mystérieusement changés en zombies, les adultes n'ont plus qu'une idée en tête: déchirer la chair des vivants. Pour survivre, accablées par la chaleur du Sud, Rylie et Naomi devront se frayer un chemin dans les vastes marécages de l'adolescence...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Février 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Abandonnés
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

04/02/2010 | Miranda
Modifier


Par Tetsuo
Note: 2/5

Enorme déception ! Bien que l'auteur respecte les codes du genre zombie, bien qu'il distille quelques idées intéressantes, l'ensemble n'est vraiment pas à la hauteur. Tout tourne autour des sentiments de ces grands adolescents englués dans leur sentiment, leur amour, leur amitié... alors que des bouffeurs de chairs humaines se baladent dehors ! C'est à peine si les personnages cherchent réellement à s'en sortir... bref c'est mou comme un bout de bras fraichement arraché. Je trouve les personnages mal construits, notre héroïne punkette aurait fait un superbe point d'accroche, mais non elle reste basique. Les autres protagonistes sont inexistants et sans personnalité. Leurs discussions restent sans intérêt, tournant toujours autour de leur amour, truc-machin a rompu avec machin-truc ; ouais je vais sortir avec bidule. *Spoiler* Alors faut m'expliquer 2 choses. Pourquoi d'une part, les survivants ne cherchent-ils pas un endroit vraiment sécurisé ou avec de la bouffe à proximité, plutôt que de s'enfermer dans ce petit appartement ? Et d'autre part, pourquoi ils ne virent pas purement et simplement le mec qui s'est transformé en zombie au début ? L'héroïne le DIT, bordel, qu'il va se transformer en zombie, virez-le m****. *Fin spoiler* un brin énervé. Le dessin n'est ni bon ni mauvais. Certaines utilisations de couleurs sont judicieuses, les cheveux de Rylie lui donnent un aspect coooool. J'ai trouvé que les corps n'étaient pas toujours bien proportionnés, ni bien réalisés. On assiste à du Roméro revisité sous forme adolescent et amour homosexuel-lesbien. Quitte à se lancer dans l'écriture de récit zombie, autant essayer de faire quelque chose d'original ou de percutant.

04/02/2010 (modifier)
Par Miranda
Note: 1/5
L'avatar du posteur Miranda

Les abandonnés porte bien son nom, le scénario a été laissé sur le bord de la route, pauvre bête ! J'aime bien les bêtes je serai donc gentille. Pour vous mettre dans le contexte je vous résume l'histoire : un groupe de jeunes se retrouve enfermé dans une maison entourée de zombies, waouh ça décoiffe ! Pour commencer je dirai que c'est une lecture pour adolescents, le début de l'histoire se déroule dans la légèreté et l'insouciance, voire même une inconscience totale du danger, les personnages sont quasiment plus préoccupés par leurs petits besoins corporels et sentimentaux que par la mort qui rôde autour d'eux. Au fil des pages la tension monte mais très lentement, trop lentement, du coup on est jamais stressé, sauf peut-être un peu sur la fin où elle monte d'un cran. Les six dernières planches offrent une chute de meilleur niveau que le reste où l'on peut enfin sentir un grand désarroi et une grande colère prendre place. Par ailleurs on ne saura jamais pourquoi les gens se sont transformés en zombies, l'auteur veut sans doute garder le secret pour lui tout seul. Un petit mot sur les amours homosexuelles qui sont gentillettes et tout juste naissantes, ne vous attendez pas à la moindre petite scène émoustillante car la seule petite culotte qui se baisse c'est pour faire pipi. Graphiquement c'est assez réussi, les couleurs rouge, noire et marron-gris ressortent à merveille et conviennent parfaitement à ce style de récit. Le lettrage est très petit mais comme l'intérêt des conversations est très limité cela ne pose aucun problème. La fin reste très légèrement ouverte mais on peut facilement imaginer les évènements à venir. C'est gore juste ce qu'il faut pour une bd du genre, sans excès. Vraiment ce comics n'a aucun intérêt scénaristique, seul le visuel et le prix modique s'en sortent honorablement.

04/02/2010 (modifier)