Un autre monde

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

Paddy, caïd d'un gang new-yorkais, bascule subitement dans un monde féerique où il est quelqu'un d'autre. Un premier épisode mystérieux, à cheval sur deux genres...


D'un monde à l'autre Paquet

New York, 1987. Paddy Adare, un boxeur raté devenu recouvreur de fonds pour la pègre irlandaise, est assommé, au cours d'une bagarre, par Jack Tierney son ancien patron et ami. Lorsqu'il se réveille, il est au milieu d'un champ, il porte des vêtements qui lui sont étrangers et les traces des blessures que lui a infligées Jack ont disparu. Mais le plus surprenant, c’est qu’en regardant son reflet dans l’eau d’un ruisseau, il découvre un visage qu’il ne connaît pas…

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2006
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Un autre monde © Paquet 2006

22/12/2009 | Erik
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Etrange mélange de styles que cet autre monde, … étrange mais intéressant. Sur une base classique d’univers parallèle, les auteurs bâtissent un récit de piraterie pas tout à fait classique du simple fait des particularités de ce fameux univers parallèle. Et pourtant, références et clins d’œil aux classiques du genre sont nombreux, avec des pirates répondant aux noms de Silver ou de Crochet, d’habiles manieurs d’épée nommés Savinien Cyrano ou encore des exploitants de mines aux noms évocateurs de Midas ou Crésus. J’apprécie ce genre de clins d’œil mais ils ne seraient rien sans une bonne histoire. Et celle-ci s’est avérée prenante. Le mystère est multiple, entre les raisons du passage des personnages principaux d’un monde à l’autre, les luttes de pouvoirs entre pirates ou l’identité des véritables dirigeants de cet univers. Après deux tomes, c’est principalement la thématique de la piraterie qui a été exploitée, d’une manière bien plaisante sans être follement originale. On sent toutefois que le récit peut partir dans n’importe quelle direction, ce qui est plutôt prometteur … … Ah oui, juste un petit détail : le premier tome est sorti en 2006, le deuxième en 2007. Depuis lors, plus rien. Et lorsque l’on sait que l’éditeur s’appelle Paquet … (c'est d'ailleurs la seule raison pour laquelle je déconseille l'achat).

25/05/2010 (modifier)
Par Ems
Note: 2/5

Après la lecture du premier tome. De bout en bout de la lecture, j'ai eu une impression de déjà lu. Le récit est assez rythmé mais il n'est pas captivant. J'ai été surpris par un fait : le dessin est surclassé par la colorisation. Le trait est peu assuré, les visages sont déformés, les proportions sont aléatoires. Il est décevant au regard de la colorisation informatisée qui se démène pour relever le niveau. Sabater y réussit fort bien voir trop bien, créant un contraste bizarre. Cet emprunt ne se convertira pas en achat. J'attends bien plus surtout avec une telle production annuelle. Un tome 2 serait sorti mais la suite ne semble pas avoir suivi le même chemin.... J'ai clairement des doutes sur la continuité de cette série.

25/01/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Un autre monde ressemble étrangement à L'Autre Monde de Magnin quant à son principe. La comparaison s'arrêtera là. Il est dommage que le titre soit étrangement similaire. En l'espèce, il est question d'un homme vivant dans le New-York de la pègre qui bascule dans un monde totalement différent où règne un Empereur qui étend sa domination sur toutes les contrées de type moyenâgeuses. Il pourchasse des hommes ayant un esprit où la mémoire a soudain basculé. Une île pourrait protéger notre héros qui commence un périple dangereux. Un duo qui s'était formé va vite s'achever dans le drame. Le lecteur ne s'y attendait pas, surtout aussi tôt. Et puis, vers la fin du premier tome, il est question d'un autre homme qui va vivre également des péripéties face à la garde inquisitoriale. On nous balance cela comme cela. L'histoire était très intéressante mais il y a des incohérences dans la mise en oeuvre. C'est vrai que le mélange de genres peut apparaître comme déroutant pour le lecteur. Cependant, c'est suffisamment intriguant pour se plonger sur la suite. Je m'aperçois également que le scénariste, Régis Hautière, a fait quelque chose de différent de ce qui tourne autour du monde de l'aviation (Le Dernier Envol, Au-delà des nuages...). C'est intéressant de diversifier ses écrits en touchant à plusieurs genres. On suivra par conséquent l'évolution de cette série malgré un début chaotique.

22/12/2009 (modifier)