Le Fer et le Feu

Note: 3.14/5
(3.14/5 pour 7 avis)

Le Baron Charles de Villemont, homme brutal et autoritaire, épouse par intérêt Mathilde. La jeune femme déteste ce mari cupide et, en arrivant dans sa nouvelle demeure, elle s'aperçoit très vite qu'elle n'est pas la seule à le détester... En ce XIXème siècle, la noblesse se modernise, finance et industrie remplacent l'agriculture, et les vieilles rivalités ressurgissent sous forme d'une guerre commerciale sans merci. De plus, une bande de maraudeurs attaque et torture les notables de la région pour les voler. Une organisation criminelle à laquelle le baron ne semble pas tout à fait étranger.


1816 - 1871 : De la chute du Premier Empire à la Commune Une histoire de famille

Le Baron Charles de Villemont, homme brutal et autoritaire, épouse par intérêt Mathilde. La jeune femme déteste ce mari cupide et, en arrivant dans sa nouvelle demeure, elle s'aperçoit vite qu'elle n'est pas la seule à le détester... Jusqu'où peuvent aller les désirs de vengeance de deux femmes blessées ? Loin, trop loin... Le château de Villemont revêt des atours macabres... Le comte de Charlant et le redoutable Jean-Baptiste Chagnon tiennent Julien pour responsables des meurtres de Villemont et de Samson. Chagnon est bien décidé à lui faire la peau. De leur côté, Clémence et la baronne Mathilde sont en fuite et tentent de rejoindre la demeure du comte de Charlant afin de tirer au clair cette sombre histoire. Quant à la lettre dérobée par Samson, personne ne l'a retrouvée sur sa dépouille, et les protagonistes de cette histoire sont prêts à tout pour mettre la main dessus, car celle-ci éclaircirait bien des zones d'ombres...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1998
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Le Fer et le Feu
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

19/05/2002 | Ryle
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Dès le début, je suis attiré par cette ambiance rurale de France profonde et d'époque XIXème bien restituée, ce joli château campagnard, ces rapports ambivalents entre maîtres et valets, ces relations tendues entre le baron et Mathilde, l'animosité entre 2 cousins...tout ça laisse augurer une belle saga romanesque et familiale au ton tragique digne de certains feuilletons TV. Et suprême délice, ce dessin de Stalner d'une belle fluidité, un style que j'aime beaucoup en BD, et assez proche ici du trait classique à la Juillard. Bref, des éléments réunis pour me faire passer un beau moment de lecture. La suite des autres tomes me donne raison, c'est ce à quoi je m'attendais : affairisme, malversations, coucheries, secrets, complots, meurtres... le tout enveloppé par le jeu des passions qui sont courants dans ce genre de récit ; quand j'vous dis que ça a tout du feuilleton ! Mais je marche parce que même si j'en ai vu beaucoup en BD et surtout en fiction télé, je ne suis pas encore lassé de ce type de sujet, surtout s'il est situé dans un contexte historique. Je crois que c'est la dernière série que les frères Stalner réalisent ensemble avant leur première séparation, ils n'ont pas lésiné en tout, mais il fallait qu'un tel sujet pour aider à vaincre le conventionnel, soit soutenu par un dessin haut de gamme, ce but est atteint amplement ; la luminosité des images est obtenue par de belles couleurs, et les décors sont impeccablement soignés, particulièrement les édifices de pierre (châteaux, forge, village, manoirs, église..). Le lieu de l'action n'est pas défini, mais d'après l'un d'eux dans le tome 4, j'ai cru reconnaître Avallon, jolie petite ville de Bourgogne. Autre détail graphique intéressant : les personnages féminins très opulents sont également bien agréables à regarder (sans doute moins pour une fille). Le seul petit hic, c'est certains rebondissements un peu excessifs, à l'image de ce dénouement dans les ruines du vieux château qui me semble un peu théâtral, mais sinon c'est une très belle série dont la fin est un habile clin d'oeil à La Croix de Cazenac, série suivante de Stalner.

28/04/2014 (modifier)
Par tolllo
Note: 2/5

Une série que je n’aurais pas découverte sans la petite intégrale. Une bonne histoire, des personnages relativement intéressants, une intrigue qui va crescendo et qui arrive à surprendre et, évidemment, un bout de romance voire, des bouts de romances éparses çà et là… J’aime particulièrement les dessins, ils sont bien choyés et font vivre les personnages, cependant les dessins ne suffisent pas. Il m’a manqué quelque chose pour pouvoir m’immerger complètement dans ce récit. Certes il y a là une bonne distraction, une petite (légère) impatience pour savoir qui va trahir qui, où est planqué le « trésor », comment celle-ci va s’en sortir, comment vont-ils réussir à se venger… Rien n’est foncièrement mauvais dans cette histoire, mais elle est réellement classique de chez classique et finalement, seul le dessin m’a fait ouvrir cette série. (10/20)

09/12/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai profité de la dernière intégrale en mini format que nous offrent les éditions Glénat. Cette histoire n'est pas désagréable à la lecture. Elle possède tous les codes qui prévalaient dans les années 80 et 90 pour le meilleur et pour le pire. Il reste encore un petit charme désuet agrémenté par les beaux dessins des frères Stalner. Le graphisme est toujours aussi sublime. La chronique sociale et l'aspect historique s'effacent nettement devant la haine, la jalousie et les histoires d'adultères. On a droit à une série passion dans la veine des feuilletons TV qui passent tous les après-midi pour contenter la fameuse ménagère de moins de 50 ans. Pour ma part, j'ai bien aimé le côté intrigue politico-financière. Le premier tome était pourtant prometteur. Cependant, les personnages changent de caractère presque artificiellement dans le second. Les rebondissements ultérieurs paraissent non crédibles tant les ficelles sont grosses. Au final, cette série ne transcendera pas le genre romanesque. Elle possède par exemple moins de force qu'une autre série similaire comme Les Maîtres de l'Orge. Elle n'en demeure pas moins divertissante. Le final réserve une bonne surprise à ses lecteurs habitués aux productions Stalner. Elle annonce une autre saga d'importance: celle de La Croix de Cazenac que j'ai d'ailleurs beaucoup aimé.

08/11/2009 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

BD plutôt sympa, à commencer par les dessins. Quelle maîtrise dans l'architecture des châteaux et autres vieilles constructions en pierre. Les jolies filles ne sont pas en reste, ce n'est pas désagréable non plus. Il y a ce qu'il faut de mystères pour tenir le lecteur captivé 4 tomes. Plusieurs meurtres, pratiquement autant de suspects que de protagonistes, des enjeux financiers, des héritages potentiels, une lettre énigmatique ultra convoitée, bref de la grosse artillerie pour faire un noeud au cerveau de celui qui voudrait deviner l'issue de la série. Hélas j'ai trouvé que l'histoire manquait de profondeur. On a du mal à voir où celle-ci va nous mener. Son seul intérêt ne réside finalement que dans l'élucidation des mystères précités. Et les motivations des uns et des autres paraissent bien floues tant qu'on ne connaît pas le fin mot de l'histoire. Enfin il y a trop souvent à mon goût des dialogues clichés. Le comte qui engueule ses enfants ou encore le beau gosse qui parle à la jeune fille comme à une pute avant que celle-ci ne succombe à son charme. Je ne me suis pas ennuyé, mais une lecture me suffira.

21/08/2009 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

La grande force de ce récit réside dans son aspect romanesque. Et le trait des frères Stalner y est pour beaucoup. En effet, l’intrigue est extrêmement classique et ne surprendra pas beaucoup de lecteurs. Elle est cependant bien menée et cette « course à la valise » (en l’occurrence, un coffre qui passe de mains en mains sans jamais parvenir dans les bonnes) est, ma fois, bien plaisante à suivre. Les personnages sont attachants et … romanesques (on n’en sort pas). Mais ce qui m’a plu par-dessus tout, ce sont les décors. Il se dégage de ces bâtiments de pierre un charme puissant et … romanesque (bon ! La prochaine fois, je vous laisse compléter les pointillés tout seuls !) De plus, les deux frères excellent dans les personnages féminins, qu’ils parviennent à varier morphologiquement sans pour autant qu’elles perdent en pouvoir de séduction. Et, comble du comble, j’ai même droit à une rousse aux yeux verts (c’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup !) Au final, et malgré le caractère très prévisible de cette … (je vous avais prévenus) aventure, j’ai passé un agréable moment de lecture (un bon 3/5 ou un petit 4/5, en fonction de mon humeur). A découvrir par les amateurs de bande dessinée d’aventure classique.

27/07/2009 (modifier)
Par Jugurtha
Note: 3/5

Un récit dans le plus pur style d'aventure, qui ménage son lot de meurtres, de fuites, de rebondissements, le tout mené jusqu'à un dénouement imprévisible et une fin bien sentie. La France du XIXème siècle est remarquablement restituée pour servir de toile de fond, dans un décor rural, aux dérives des trafiques d'un baron, où gravitent sa jeune épouse, une servante tête brûlée et un ténébreux intendant. Ce trio de personnages se relève muni de caractères intéressants et réserve son lot de surprises, tout comme quelques autres personnages qui servent une intrigue suffisamment complexe pour maintenir l'intérêt sur quatre tomes tout en restant extrêmement lisible. L'action ne manque pas, au cours de folles chevauchées et d'une série de retournements de situations qui donnent un résultat vraiment plaisant et bien mené, très bien écrit et construit, rehaussé d'une pointe de sensualité et de violence bien sentie, qui contribue à son réalisme. Le dessin est élégant et bien documenté, au service d'une mise en page ample et aérée, pleine de souffle, qui donne la part belle aux décors et possède une très grande fraîcheur. Le trait se révèle très efficace dans l'action, et se montre toujours à la hauteur. Les frères Stalner montrent une grande affection pour leurs personnages féminins qui sont aussi bien mis en valeur dans les textes que les dessins, en évitant les lourdeurs. La mise en couleur de Chagnaud est parfaitement adaptée et ajoute à la fraîcheur de l'ensemble. Une série un peu classique, mais très bien menée et bien inspirée, qui captive sans défaillir le lecteur en réservant son lot de surprises, avec une belle galerie de personnages. A découvrir sans hésiter.

19/08/2007 (modifier)
Par Ryle
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ryle

Je ne suis pas un grand fan de bande dessinée historique, et la France du Second Empire n'est vraiment pas mon genre de lecture quotidien :) J'ai découvert la BD par hasard lors d'une séance de dédicace des frêres Stalner et je dois bien dire que je ne regrette pas ! Complots, aventures, intrigues... le mystère du "qui est qui", "qui a tué", "qui est impliqué"... sont vraiment envoutants. On y ajoute un dessin agréable : Celui des frêres Stalner (ensemble pour les premiers, et d'Eric seul pour le dernier) et voilà, cela fait une BD plutôt sympa sans être géniallissime pour autant, mais agréable à relire :) P'tit Jeu : En les lisant, essayez de deviner le rapport entre le titre et le contenu de chacun des albums (surtout le dernier) :)

19/05/2002 (modifier)