Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Jenny Finn

Note: 1.67/5
(1.67/5 pour 3 avis)

Le nouveau Jack l'éventreur dans la peau d'une gamine à tendance poisson...


Boom! Studios Oni Press

Qui est Jenny Finn ? Enfant ou démon ? Jo, ouvrier aux abattoirs, est atiré par le mystère entourant la jeune fille qui sème la mort et la destruction dans les bas-fonds de Londres... Parviendra-t-il à la sauver de son inéluctable destin ?

Scénaristes
Dessinateurs
Coloriste
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Novembre 2009
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Jenny Finn
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

18/11/2009 | Miranda
Modifier


Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Désolé, désolé mais que le dessin est moche. Je sais que tous les goûts sont respectables, mais franchement il y a là un énorme problème de proportions, non seulement les visages sont hideux mais dignes d'un dessin de quelqu'un qui aurait pris des trucs avant d'empoigner son crayon. Et puis il y a Mr Mignola au scénario, un gars plutôt encensé, mais là il devait être en panne d'inspiration. Et que je te prends une petite dose de Lovecraft, quelques trouvailles du côté du spiritisme, une héroïne, la pauvrette, se prostitue, tout cela dans une période victorienne propice, normalement, à des ambiances bien sombres et bien glauques. À aucun moment ça ne prend, au final ça se lit pas mal mais le résultat avec une fin limite risible fait que cette BD devrait faire partie des oubliables. Je ne remercie pas mon excellent camarade Paco qui sur ce coup-là aurait pu éviter de me prêter ce truc.

29/05/2020 (modifier)
Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Jenny Finn ne m’a guère convaincu, ni le graphisme, ni le scénario. On suit un homme qui décide d’aider une jeune fille en proie à la prostitution dans un milieu assez glauque. Cela ressemble à l’Angleterre victorienne des bas-fonds où Jack l’éventreur sévissait. Il est question également d’un tueur en série de prostitués pour débarrasser le monde de l’infamie. Il faut d’abord dire que les dialogues sonnent complètement faux. J’ai rarement vu cela. En même temps, l’excuse sera la traduction de l’œuvre originale. Mais bon, ce n’est pas le seul défaut. Le récit n’est jamais parvenu à me faire intéresser au sort de cette pauvre Jenny tant les situations présentées étaient loufoques. Le dessin en noir et blanc se donne un style ambitieux qui ne parvient pas à sauver cette œuvre du naufrage programmé.

18/08/2016 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

Ce one shot est aussi beau qu'il est indigeste. C'est un mélange de genres pas très réussi : une grosse dose de Jack l'éventreur, une dose de christianisme et de son éternel sauveur, une méga dose de poissonet façon Pirate des caraïbes, une dosette de Jules Verne, une dosette de spiritisme, une dosette d'innocence, secouez, mélangez et servez. C'est vraiment trop décalé, à croire que les auteurs ont pondu cet ouvrage après avoir dépouillé les flics de leur plus grosse prise de stupéfiants ! Deux étoiles car malgré tout j'ai eu la curiosité de savoir comment cela finirait, et le tout étant servi par un joli dessin noir et blanc au trait fin et très détaillé qui a facilité la lecture. Petit bémol sur le dernier chapitre dont le graphisme devient subitement grossier ! Changement de dessinateur, ils ont voulu faire bosser un copain ! Sinon le classement dans la collection Atmosphères, c'est la classe ! Foutrement bien trouvé ! L'ambiance macabre et bizarre est fort réussie ! J'ajoute pour finir que la petite centaine de planches se lit finalement très vite.

18/11/2009 (modifier)