Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Nemi

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Nemi, la fille qui venait du froid...


Les Auteurs Nordiques Néo Gothique

Nemi est sexy, gothique, a un caractère bien trempé et un humour acéré. Elle vit en coloc’ avec sa meilleure amie, enchaîne les jobs d’étudiants, fait peur aux enfants, collectionne les mecs et se bourre de chocolat entre deux visites arrosée au pub. Elle a souvent l’impression d’être la seule de son espèce et grandir lui fait un peu peur...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 16 Octobre 2009
Statut histoire Série en cours 3 tomes parus
Dernière parution : Plus de 3 ans
Couverture de la série Nemi
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

20/10/2009 | Spooky
Modifier


Coup de coeur pour cette goth féministe et attachante. Lise Myhre a un sacré coup de crayon et nous livre un personnage au tempérament bien trempé et aux réparties cinglantes. Il est facile de s'identifier à Nemi et le format en strip se dévore à toute vitesse. Du coup, on en redemande !

14/04/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Guillaume.M

Comme beaucoup, j’ai découvert « Nemi » en strips dans les journaux. Je me demandais d’ailleurs quand cette nouvelle venue dans « l’humour en bande de 3 cases » allait débarquer en album. Je crois que j’ai ma réponse ! Le gros point fort de « Nemi » est le dessin. Pour le type strips, le trait est souple, très agréable à regarder et a beaucoup de caractère, comme notre jeune gothique. Les couleurs mettent bien en évidence le graphisme. Le personnage de Nemi lui-même est réussi. Nemi est une sorte de geek-gothique-coureuse-de-mecs assez amusante et qui porte un regard sur notre société que je qualifierais de moderne et bien vu. Bien dessinée, Nemi est attachante. Mon problème, après tant d’éloge, et il est de taille, est l’humour lui-même. Comme l’a évoqué l’ami Spooky, à mon avis, les gags tombent assez souvent à plat. Je ne m’amuse pas plus que ça en lisant cette bande dessinée. Là où un Garfield me laisse toujours un sourire au minimum, Nemi me laisse trop souvent de glace. C’est vraiment dommage quand on voit le soin apporté au dessin et à la psychologie du personnage principal mais c’est ainsi. « Nemi » n’est donc pas selon moi une série à acheter. Vous pourrez tout au plus la découvrir dans vos journaux habituels et ce sera suffisant.

20/10/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

"Nemi" est une série-phénomène qui nous vient de Norvège. On compare son succès à celui de la série Millenium, de Stieg Larsson, qui lui était Suédois. Après avoir été publiée dans de nombreux journaux et tous les pays occidentaux, elle arrive en France. C'est l'histoire d'une jeune fille, qui enchaîne les petits boulots, se pose des questions sur les mecs, se bourre de chocolat entre deux virées au pub. C'est aussi une fille qui se donne des allures gothiques mais rêve de sortir avec Batman ou de se balader dans les Terres du Milieu... Bref un personnage bien dans son époque, qui est perdu entre sa vie compliquée et ses rêves d'enfant ou d'adolescent. C'est très sympa, même si parfois des références, ou plutôt la chute de certains strips tombe un peu à plat. Mais il s'agit d'exceptions, Nemi se positionnant en citoyenne du monde, les situations décrites pouvant se passant dans n'importe quel pays occidental. Le dessin, assez typique des strips ango-saxons, est extrêmement lisible, sans être simpliste cependant. Soulignons le bon travail de la traductrice, qui a su transposer certaines références dans la culture française sans dommages ou presque. A noter que la chanteuse Tori Amos a écrit la préface du premier tome. Universelle, Nemi. Un personnage à découvrir.

20/10/2009 (modifier)