Lawrence d'Arabie

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Le destin d'un capitaine britannique qui sera connu sous le nom de Lawrence d'Arabie...


1914 - 1918 : La Première Guerre Mondiale Emmanuel Proust Éditions Proche et Moyen-Orient

Juin 1916, première guerre mondiale, un jeune capitaine anglais va entrer dans la légende et bouleverser le destin du Moyen-Orient. Celui qui se nomme, pour l’instant, Thomas Edward Lawrence prépare la grande insurrection arabe contre les Turc. Cette stratégie gêne les services secrets français qui cherchent à l’éliminer… Ce grand récit d’espionnage du scénariste Tarek (« Sir Arthur Benton ») revient sur la légende de Lawrence d’Arabie : archétype de l’aventurier mystérieux pour l’Occident, devenu un mythe grâce au film hollywoodien de David Lean et l’interprétation de Peter O’Toole.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2007
Statut histoire Série abandonnée (prévue en 3 tomes à l'origine) 2 tomes parus
Couverture de la série Lawrence d'Arabie
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

26/07/2009 | iannick
Modifier


Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

Lawrence d’Arabie ? Je n’y connais que le film du même nom, c’est tout. En fait, ce que j’ai du mal à comprendre, c’est pourquoi cet homme est devenu une légende… même Winston Churchill (le fameux premier ministre britannique) en fait éloge en disant de lui : « Nous ne verrons jamais son égal. Son nom survivra dans l’Histoire. Il survivra dans les légendes d’Arabie ». En lisant ça, je me suis dis que j’allais passer un excellent moment de lecture avec ces deux premiers tomes de cette série… Le récit démarre assez brusquement… Le capitaine Thomas Edward Lawrence est en plein négociation avec ses supérieurs britanniques. La situation géopolitique (assez complexe) dans cette partie du monde à cette époque y est très bien expliquée. Apparemment, le scénariste a pris le parti de laisser tomber la jeunesse et la manière dont Thomas Edward Lawrence va devenir le personnage clé pour les négociations entre les anglo-saxons et les arabes. Je trouve cela dommage de ne pas savoir davantage sur Lawrence d’Arabie dont j’ai énormément de mal à m’attacher à cet homme. Par contre, je reconnais que le « jeu » entre les espions britanniques et français est passionnant et que les intérêts de ces états pour la mainmise sur cette région du globe terrestre me sont apparus très compréhensibles (d’autant plus que la Turquie était alliée à l’Allemagne). Historiquement, le lecteur y découvrira donc un récit très solide et un bon supplément éducatif pour les annalistes en herbe. Le gros défaut de cette série est, à mon avis, son dessin… et pourtant, j’aime bien le trait épais, le graphisme d’Alexis Horellou ! En fait, je trouve vraiment dommage que l’auteur n’ait pas facilité davantage la représentation de ses personnages ! Bon dieu, qu’il est difficile de ne pas savoir tout de suite qui est qui dans cette bd ! Et puis, pourquoi d’Alexis Horellou n’y a pas utilisé des tons moins sombres ! Franchement, cette mise en couleurs ne m’a pas semblé très représentative de la beauté de ces pays. Certes, l’époque se déroulait pendant la première guerre mondiale et que le Moyen-Orient n’était pas un modèle de paix (déjà !) comme région mais était-il vraiment judicieux d’y mettre une atmosphère très lourde dans cette histoire ? Toutefois, il est intéressant de constater que l’auteur semble avoir voulu adopter à tout prix un style proche d’Emmanuel Guibert de la série Le Photographe… En tant que lecteur fan de récits historiques, j’ai été très intéressé par cette biographie de Lawrence d’Arabie et par la situation géopolitique du Moyen-Orient à cette époque. Cependant, je trouve regrettable que l’on ne sache pas ce que ce capitaine britannique fut avant d’être un homme respecté par les arabes et que le trait d’Alexis Horellou ne nous permet pas de reconnaître tout de suite les principaux protagonistes. Bref, pour l’instant, j’ai du mal à comprendre pourquoi Lawrence d’Arabie est devenu une légende…

26/07/2009 (modifier)