Le Fils du Grimacier

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Une terrible malédiction s'est abattue sur une famille depuis des générations, le dernier des héritiers pourra-t-il la vaincre ?


Jumeaux, jumelles

Joachim Kiessling de Wurton est le dernier descendant d'une famille victime d'une singulière malédiction. Depuis le Moyen Age, la famille assiste régulièrement à la naissance d'un garçon et d'une fille : deux jumeaux qui plus tard deviendront mari et femme, et engendreront à leur tour des jumeaux. Il en était ainsi depuis des générations et le domaine familial commençait à se délabrer, quand Joachim Kiessling décide de mettre fin à cette malédiction.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 1995
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Fils du Grimacier © Vents d'Ouest 1995

26/05/2009 | Miranda
Modifier


Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

Encore une superbe production de Sorel, mais dont le style assez particulier est parfois dur à déchiffrer, en présence de ce one shot cela devient plus abordable. La couverture est magnifique, c'est surtout elle qui m'a fait investir dans cette bd assez chèrement cotée. Les couleurs sont plus nuancées qu'à son habitude, des beiges, des rouges, des verts, des jaunes, le tout très bien accordé. Les contrastes aussi sont plus marqués, les personnages se détachent parfaitement des décors. Quant au scénario de Gallié il n'est peut-être pas original dans le fond, mais plutôt traité de façon originale, des jumeaux qui deviendront mari et femme et qui engendreront à leur tour des jumeaux. Cette famille depuis des générations semble résignée à subir cette malédiction, jusqu'au dernier des héritiers qui fera tout pour qu'elle s'arrête, d'ailleurs n'est-ce pas un signe ? La naissance des jumeaux est rompue, lui n'aura de sa sœur qu'un seul fils… La fin de l'histoire est excellente et la narration intéressante. Même si elle se lit relativement vite, les belles planches de Sorel nous ralentissent l'allure.

26/05/2009 (modifier)