Souvenirs d'un Elficologue

Note: 2.78/5
(2.78/5 pour 9 avis)

Des meurtres étranges, des créatures féériques avec pour toile de fond le Mont Saint-Michel.


Le Mont Saint-Michel Mythologie celtique Photographie Soleil Celtic

Paul Laforêt, parisien, est élevé dans le culte de la raison et du progrès scientifi que. Il n'a qu'une obsession : prouver que la nouvelle invention dont il s'est entiché - la photographie - va le rendre riche. Il se propose donc de suivre un reporter au Mont-St-Michel pour le premier « reportage photographique » de l'Histoire. Sur les épreuves argentiques qu'il développe, de curieuses formes féeriques apparaissent... D'abord des tâches étranges, puis des silhouettes, puis des feys ! Croyant à un canular, notre héros va se laisser entraîner par ses images floues sur les anciens sentiers qui mènent à Faërie... Au même moment, une série de meurtres sanglants et très énigmatiques plongent le Mont- Saint-Michel et ses environs dans la peur. Les assassinats sont spectaculaires et les rares témoins décrivent le coupable comme une « bête infernale ». Et si le petit peuple cherchait à alerter Paul sur le grand malheur qui se prépare ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 11 Mars 2009
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Souvenirs d'un Elficologue
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

11/03/2009 | Miranda
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Mon grand intérêt pour ce monument exceptionnel qu'est le Mont Saint-Michel m'a décidé (grâce aussi à une couverture de tome 1 attractive) à lire cette Bd ; c'est comme un véritable culte ou une passion que je voue au Mont depuis très longtemps, je suis littéralement fasciné par cette "merveille de l'Occident" comme on le surnomme, et cette attirance se traduit par des visites fréquentes, la dernière remontant à mars 2014, et je compte bien y retourner très bientôt. Mars est une époque propice car le Mont n'est pas envahi de touristes comme en été, et il n'y fait pas aussi froid qu'en janvier. Un beau soleil hivernal peut rendre le Mont très photogénique avec les ruelles du bourg, ses maisons anciennes, ses escaliers, son chemin de ronde, et bien-sûr les salles de l'abbaye et l'église abbatiale. Aussi, découvrir le Mont tel qu'il pouvait être au Second Empire alors qu'il servait à la fonction carcérale, était pour moi très intéressant, et les auteurs parviennent à bien rendre cette honteuse fonction ; sa flèche avec la statue dorée de l'archange n'existait pas, la toiture du clocher était différente, seul un télégraphe Chappe culminait à la place. La documentation sur la disposition des ruelles et des remparts est très juste, Bordier ayant réussi une bonne restitution et de splendides images du Mont. J'avais bien aimé son dessin sur Elfes, il ne pouvait donc que me convenir. Le scénario est un peu fourre-tout, surtout au début, avec un fantastique assez plaisant, ça touche un peu à tous les genres, ces petits elfes me semblant un peu simplistes ; bref c'est un peu poussif. De plus, le Mont est situé en Normandie, et ici, c'est traité sans cesse sur un mode breton (même si la Bretagne est voisine), je trouve ce parti-pris un peu agaçant. Mais en fin de compte, ce récit féerique finit par procurer un bon moment de lecture, et rien que l'idée de prendre pour décor et lieu de l'action, un monument de cette envergure, est déjà en soi d'un intérêt certain.

07/02/2015 (modifier)

Mis à jour après tome 2 Avis sur tome 1 De prime abord, la couverture est soignée, l’édition bien travaillée, du beau matériel donc. Côté dessin la ligne est précise, les personnages bien marqués, mais quelle est donc cette couleur ? La colorisation luit. Tout a l’air de briller, d’être clinquant, même les univers glauques et les cadavres ont l’air d’avoir été cirés. Les rares planches ou les elfes apparaissent sont laides osons le dire. Bref je n’accroche pas du tout au côté clinquant de couleurs que je trouve souvent criardes. Passons au scénario maintenant, ce premier tome est une mise en situation des personnages, on les découvre, on découvre le mont St Michel transformé en prison, et on découvre l’espèce d’horrible monstre qui est dedans. Parallèlement sur le matériel photo de l’elficologue des personnages apparaissent, il semble que les créatures elfiques l’aient choisi pour faire quelque chose : encore un Elu ! En plus il lui pousse des ailes c’est assez ridicule, mais rêve il ? Les ficelles classiques des contes sont utilisées pour ce scénario. Avec d’un côté les forces du mal qui vont se trouver dans le gros monstre cannibale de St Michel et certainement du côté du bien ce sympathique garçon. Honnêtement je n’ai pas l’impression que l’histoire ait débuté sur ce tome, tout parait artificiel (les couleurs ?), le scenario est bancal on ne saisit pas ces personnages qui ne font que passer… Il y a plein de mystères et ça en devient brouillon. Pour être complet je n’ai même pas envie de lire la suite alors l’acheter ! Ça dépendra uniquement des albums à venir. On verra si ce début n’était qu’une mise en situation poussive mais nécessaire ou bien le prélude d’une série brouillonne. Tout n’est pas à jeter, les personnages sont sympa, le dessin honnête, le dialogue pas mauvais, le scénario part dans tous les sens mais n’est pas vide. La suite permettra de se faire un avis Tome 2 Mieux, nettement mieux même... La colorisation qui m'avait fait horreur au premier opus me parait moins superficielle. Graphiquement la précision toujours de rigueur maintient une cohésion. Le scénario part enfin, un grand ménage dans les personnages a permis d'en retenir quelques uns et d'enfin avoir envie d'en suivre quelques uns. Bon les caractères sont encore un peu taillés à la serpe, parce que par exemple le coup du [je ne veux pas être votre héros] de ma part de l'élu çà sent un peu du déjà vu. Chaque personnage porte une part encore un peu brute, mais honnêtement ce tome réconcilie avec la série. Intrigue correcte, joli travail graphique épuré d'effets informatiques trop présents, cela devient pas mal. Il faudra en revanche que cela sorte un peu du classique pour la suite pour évoluer.

31/03/2009 (MAJ le 09/11/2010) (modifier)
Par Seb94
Note: 3/5

Un agréable premier tome qui nous entraîne à la découverte du Mont Saint-Michel sous le second empire. A cette époque le Mont Saint-Michel est une prison. On découvre ce lieu magique par l’intermédiaire d’un journaliste et d’un jeune photographe venant de Paris pour réaliser un reportage. La description du Mont Saint-Michel à cette époque, ainsi que la vie de ses habitants sont très intéressants et semblent assez réalistes. Le récit par contre, fait très vite place à différentes intrigues et s’oriente clairement vers une histoire de fantasy. Le mélange entre réalité et monde magique fonctionne bien et pour ma part je suis très vite rentré dans l’histoire. Les personnages s’avèrent assez intéressants et quelques pointes d’humour parsèment le récit. Il est certain que pour l’heure cette histoire n’a rien de révolutionnaire, mais ce tome d’introduction plante bien le décor et me donne vraiment envie de découvrir la suite, en espérant que l’intrigue sortira un peu des sentiers battus. Enfin, le dessin est de grande qualité, les planches sont vraiment très belles et la couleur est selon moins en parfaite adéquation avec l’ensemble. A noter également, la très belle couverture, qui donne vraiment envie de feuilleter cet ouvrage.

18/08/2009 (MAJ le 24/08/2009) (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Comme beaucoup de gens, je dirais qu'au niveau visuel, c'est un bel objet. Le dessin de Bordier est très bon, il ne souffre pas de défauts particuliers, si ce n'est des visages un chouia déformés sur certaines cases. Mais je chipote. Je chipote parce que c'est l'histoire qui me pose un peu problème. Comme l'impression d'avoir déjà lu ça. Une créature immémoriale qui tue ses hôtes, un étranger qui se retrouve "élu"... Il n'y a pas grand-chose d'original dans tout ça. On va dire que la suite apportera sans doute des réponses à certaines questions, mais j'ai l'impression de les connaître déjà...

12/05/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Il y a beaucoup de choses que j'ai appréciées dans cette BD. Son dessin tout d'abord car il est de belle qualité, soigné, vivant et joliment colorisé. Son décor celtique ensuite (même si "le Couesnon dans sa folie mît le Mont en Normandie"). Son époque, visiblement durant le second Empire, ce qui m'a permis au passage d'apprendre qu'à l'époque l'archange du Mont était remplacé par un sémaphore. Son intrigue à base de fantastique qui sait garder une certaine légèreté malgré un "méchant" assez effrayant. Et pour finir, une intrigue dense qui en donne pour son argent avec des albums, en tout cas un premier tome, où il se passe énormément de choses sans qu'on s'y ennuie un instant. Malgré ces bons points, je ne suis pas encore totalement sous le charme. L'ambiance peine en effet un peu à s'instaurer. Elle mélange les genres, avec un intrigue sombre autour de la dangereuse créature qui hante les lieux et le pénitencier, une intrigue plus héroïque et parfois humoristique avec les deux personnages principaux, journaliste et photographe, et une intrigue de light fantasy avec des elfes-fées au style un peu enfantin. Tout cela ne permet pas de se focaliser sur une atmosphère précise me permettant d'être transporté par le récit. Mais je suis intéressé et je lirai la suite avec plaisir.

05/05/2009 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

Je n’ai pas été convaincu pour le coup. Ni séduit par les dessins, ni par le récit, ma lecture m’a laissé de marbre. Le dessin n’est pas mauvais en soi bien qu’il soit perfectible notamment dans la posture des personnages. C’est surtout sa mise en couleur que je trouve inappropriée. Côté scénario, malgré des dialogues travaillés, certaines incohérences du début m’ont empêché de rentrer dans l’histoire (j’ai rarement vu un orphelin toucher un héritage au point de devenir rentier pour en citer un exemple). Le récit d’enquête de terrain vire bien vite au fantastique. Mais, jusqu’à présent, je n’ai rien lu de bien captivant. Bien sûr, ce n’est qu’un premier tome et la suite pourrait se révéler autrement plus intéressante. A voir mais sans moi . . .

16/04/2009 (modifier)
Par kalish
Note: 4/5

On commence à avoir l’habitude des scénarios tarabiscotés du sieur Gloris donc je n’ai pas été étonné de voir que l’histoire partait dans tous les sens dès le premier tome. On suit un photographe à qui il va arriver pleins de trucs, au Mont Saint-Michel où il va arriver pleins de trucs. Venant d’un autre scénariste, j’aurais trouvé ça trop rapide mais venant de celui de Saint-Germain et de Le Codex angélique, j’accepte en espérant que ça servira une histoire alambiquée mais rapide. Pour l’instant, ça semble être le cas même si il est possible que ce soit une bête histoire d'élu, ce qui serait franchement décevant. Le dessin est dans un style que j’apprécie. L’artiste semble un peu jeune mais c’est vraiment agréable. La colorisation est un peu criarde mais ça ne m’a pas dérangé autant que d’autres. La quatrième étoile qui vient se greffer aux trois que mériterait ce démarrage, c’est pour avoir eu le plaisir de retrouver de parfaites reproduction des rues et des lieus du Mont Saint-Michel, site que j’apprécie toujours autant tant qu’on fait abstraction de la machine à touristes et à fric qu’il est devenu. C’est dans le genre d’ambiance qui habite cette bd que j’aimerais retrouver ce lieu plein d’histoire et de magie.

16/04/2009 (modifier)
Par scuineld
Note: 3/5

A l'annonce de ce nouveau Thierry Gloris, je me précipitai chez mon libraire afin d'en faire l'acquisition. Et j'en revins, les mains vides. Le feuilletage de l'album m'avait en effet refroidi: les couleurs et les dessins étaient bien trop "soleillisé" pour moi... Durant plusieurs jours, je tournai et retournai le dilemme dans ma tête: achat ou pas. Pour finalement craquer... Et j'avoue ne pas le regretter. Au fur et à mesure de la lecture, le dessin trouva grâce à mes yeux : il était beaucoup moins "format soleil" que prévu... Je l'ai même trouvé plus que plaisant dans le dessin des bâtiments tout en courbe ou dans les expressions de certains personnages. Et se fut plus ou moins pareils pour les couleurs, même si, trop informatiques à mes yeux... Et l'histoire, me direz-vous ? C'est quand même pour ça que j'avais acheté l'album. Et bien, c'est comme les autres histoires de Thierry : je suis conquis, même si cet album est d'un abord plus "facile" que ses autres séries... Au final, cela donne donc une bonne BD qui se lit facilement et qui devrait plaire aux lecteurs de la collection "celtic" mais aussi à d'autres, grâce à la "Gloris touch"...

21/03/2009 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

Un nouveau Thierry Gloris, je ne pouvais pas manquer ça. Hélas… oui hélas, la colorisation m'a totalement rebutée, - sans dire qu'elle est laide et j'ai vu mille fois pire dans la laideur certes, - mais ici elle est en désaccord parfait avec le sujet. Artificielle, informatisée, beaucoup trop sombre, dans un univers où la magie, les elfes et les monstres prennent une large place, sans oublier le Mont Saint-Michel, c'est vraiment décevant. Le dessin est quant à lui assez bon et bien détaillé, avec des personnages expressifs, mais j'en reviens à ces couleurs qui manquent d'âme et de lumière… dommage. A cause de ces couleurs glacées, - je ne me lasserai pas de le répéter - j'ai eu du mal à entrer dans le récit, qui bien qu'assez conventionnel se laisse lire avec plaisir, d'autant plus que pour un premier tome il est assez conséquent en évènements. Un agréable mélange d'Histoire de la photographie, avec un Paul Laforêt qui va faire le premier reportage photographique ; la prison du Mont Saint-Michel qui est très bien rendue, et un monde de fantasy où un monstre demande son lot de sacrifiés. Tome 2 C'est la première fois que je décroche d'une œuvre de cet auteur, d'ailleurs je n'en garde pas beaucoup de souvenirs de cette suite qui n'a pas su retenir mon attention, par ailleurs je ne lirai pas la suite qui ne me tente pas. Il n'y a pas vraiment de surprise dans le scénario, ou tout au moins ça ne m'a pas interpellée, et les personnages ont fini par me laisser indifférente. Bref, je passe sur ce coup-ci.

11/03/2009 (modifier)