Elfes

Note: 3.29/5
(3.29/5 pour 14 avis)

Les Elfes bleus d’Ennlya, une petite ville portuaire du Nordrenn, ont tous été massacrés ! Entre enquête et initiation, cette histoire nous mène dans un monde de faux-semblants, de rêves et de désillusions !


Auteurs espagnols Christophe Arleston Corbeyran Couleur de peau : bleu Ecole Jean Trubert Lanfeust Mag Les Terres d'Arran Soleil Celtic

Les Elfes bleus d’Ennlya, une petite ville portuaire du Nordrenn, ont tous été massacrés ! L’Elfe bleue Lanawyn et Turin, un homme réputé, enquêtent alors que toutes les pistes mènent vers un clan d’Yrlanais, ces Hommes du nord qui haïssent les Elfes. Dans la cité île Elsemur, Vaalan une jeune Elfe bleue passe l’épreuve de l’eau des sens. La mère prophétesse voit son avenir proche, un avenir lié au crystal sacré. « Celui qui contrôle le crystal, contrôle l’océan. » Cette annonce fait grand bruit et il se murmure que Vaalann pourrait être le messie que les Elfes bleus attendent depuis plusieurs générations...

Scénaristes
Dessinateurs
Coloristes
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 27 Février 2013
Statut histoire Une histoire par tome 25 tomes parus
Couverture de la série Elfes
Les notes (14)
Cliquez pour lire les avis

01/03/2013 | iannick
Modifier


Par Puma
Note: 3/5

Bonne série mettant en scène successivement et de tome en tome, 5 groupes d'elfes distincts. Graphisme convainquant dans l'ensemble avec des petites variations propre à chaque dessinateur /coloriste, avec parfois des mises en couleur sublimes. Scénarios avec des hauts et des bas et parfois se répétant et manquant de rebondissement à l'un ou l'autre album (principalement avec les goules ...). Mais dans l'ensemble, cela reste très agréable à lire, et excellemment bien ficelé malgré les quelques faiblesses passagères au fil des albums. Certains opus sont aussi des réussites absolues dont on aurait tort de se priver. Enfin, une très belle présentation homogène de la série.

19/08/2018 (modifier)
Par Feynhec
Note: 4/5

Une série que je trouve particulièrement réussie, notamment du point de vue des différentes atmosphères créées au fil des tomes. On retrouve également un fil conducteur tout au long de la série, dont auteurs et dessinateurs changent régulièrement!! Certes, quelques tomes sont moins bien que d'autres, mais cela reste très bon dans l'ensemble Je recommande vivement la lecture!

19/06/2018 (modifier)
Par Kanibal
Note: 4/5

Pour tout dire j'ai entamé cette série avec pas mal d'appréhensions, mais au fil des tomes ma lecture s'est trouvé fort savoureuse, les 2 premiers tomes étaient plutôt anecdotiques. Avec le 3ème volume "Elfes Blanc, Cœur Noir" là le récit est déjà plus accrocheur, mais l'entrée en matière se fait avec le volume 6 "La Mission des Elfes bleus" où vraiment il y a un basculement dans les faits, le danger est imminent et la trame se poursuit sur plusieurs volumes pour malheureusement perdre en intensité avec le tome 17, c'est pour cela que je ne mettrais pas 5 étoiles, les tomes 1/2/4/18/19 sont les points faibles de cette saga. Pour ce qui est du coté graphique je n'ai trouvé aucun des dessinateurs transcendants à part la belle variété de paysages, forêts verdoyantes, villes chatoyantes etc...

31/05/2018 (modifier)

"Du travail de pro". Cette formule publicitaire utilisée jadis par une célèbre marque à consonance teutonne de perceuse-viseuse et autres outils de bricolage me semble bien correspondre à cette série d'héroïc-fantasy classique et classieuse d'inspiration tolkieniste. Rien d'étonnant, sans doute, vu qu'elle a été conçue au départ par Jean-Luc Istin, un scénariste que j'ai toujours considéré comme un pro qui raconte "proprement" des histoires classiques et classieuses, bien construites, montrant une bonne connaissance des sujets abordés (principalement les mythes et légendes) et sachant s'entourer de dessinateurs talentueux dans la veine réaliste et... comment dire... classique et classieuse. Les couvertures elles-mêmes, belles, élégantes, racées, sont parfaitement à l'image du contenu des albums. Bref, Elfes est une série tirée au cordeau, où rien ne dépasse des limites éditoriales (pré)établies ou si peu. C'est ce qui en fait à la fois sa qualité (et sa cohérence) et son défaut (et ses limites). Amateurs d'extravagances, de surprises, d'iconoclasme, de twists qui tuent (voir de démythification) passez votre chemin et allez plutôt voir du côté de ces séries de fantasy d'un atypisme parfois déconcertant tels que Zorn & Dirna, Spoogue, Alzéor Mondraggo ou encore Servitude. En revanche, si vous appréciez l'héroïc-fantasy traditionnelle, sérieuse et de bonne qualité, tant sur le plan scénaristique que graphique, confectionnée avec le soin et la méticulosité d'artisans ayant de la bouteille même si elle sort toujours un peu du même tonneau (en chêne), je pense que vous lirez avec plaisir et assiduité (à défaut de réelle passion) les aventures de ces cinq peuples elfiques. Le programme dévoile toute la gamme d'intrigues, rapports sociaux conflictuels entre peuples (elfes de diverses races mais aussi elfes et humains), ambitions personnelles, trahisons, conflits d'intérêts, destins contrariés ou brisés, et même la promesse d'un conflit d'envergure avec la menace que fait peser sur le monde d'Arran (et par conséquent tous les peuples) l'elfe noire Lah'ssa qui sert de fil conducteur à plusieurs tomes à partir de la saison 2. Outre la bonne qualité d'ensemble (forcément inégale selon les tomes), on appréciera la grande variété de sujets, de personnages, d'environnements, d'ambiances (verdoyante et contemplative chez les sylvains, poétique et spectaculaire chez les bleus, mystérieuse et spirituelle chez les blancs, sombre et torturée chez les noirs, violente et discriminatoire chez les semi-elfes, horrifique et guerrière dans l'intrigue concernant Lah'ssa). On se retrouve ainsi avec une constellation attractive et bigarrées de one-shots à lire selon les envies mais dont le lecteur suffisament addict pour lire toute la série remarquera les liens existant entre certains tomes avec le retour de certains protagonnistes, de lieux ou d'événements. En comparaison de certaines séries à suivre qui n'en finissent pas de rallonger/délayer la sauce dans un trop grande nombre de tomes et de rebondissements qui finissent vraiment par lasser et vider le portefeuille, Elfes propose une alternative - à l'instar d'autres séries-concepts - qui évite ainsi au lecteur de se sentir enchaîné par un principe feuilletonesque abusif. Elfes ou la confirmation que c'est souvent dans les vieux chaudrons qu'on fait... pas forcément les plus grands veloutés mais en tout cas les bons pots-au-feu à déguster devant le feu de cheminée. Tomes particulièrement conseillés après lectures des 10 premiers tomes : 2, 3, 6, 8, 9, 10

17/12/2017 (modifier)
Par Judoc
Note: 3/5

A ce stade de la découverte (j'ai lu les 4 premiers tomes) j'estime que c'est une belle série avec de bons dessins et des scénarios bien pensés mais où le format one-shot de chaque album rend la succession des évènements bien trop rapide (ce qui limite l'empathie et rend compliqué l'attachement aux personnages). Dommage car l'univers est d'une richesse exceptionnelle. Ce n'est pas la série du siècle mais c'est quand même foutrement bien fichu et très plaisant.

01/11/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 J'ai lu les 5 premiers tomes et je ne compte pas trop lire la suite. Il y a des auteurs différents à chaque tome et globalement je n'ai pas trouvé que la qualité était inégale, mais c'est peut-être parce que j'avais la même sensation durant la lecture de ces différents tomes : l'indifférence. En fait, même si je trouve que cet univers n'est pas dénué d'intérêt, je n'ai jamais réussi à trouver un seul de ces tomes passionnant à lire. Il faut dire que la fantasy n'est pas mon genre préféré. Ça fait passer le temps, mais il n'y a rien de mémorable. Les personnages me laissent indifférent. La seule chose que j'ai vraiment aimée, c'est que la plupart du temps la narration est fluide. Les différents dessinateurs ne sont pas mauvais, mais leurs styles me laissent de marbre.

08/09/2015 (modifier)
Par jules
Note: 4/5

3.5 vraiment pour cette série, je ne vais pas rentrer dans le détail des notes pour chaque volume, je dirai juste que le moins bon à mon sens est le tome 9 (début brouillon je trouve alors que le propos ensuite est ultra simpliste) et le meilleur est à mon avis le tome 5. Sans dire que le scénario est fou, il est en général bien mené. Je voudrai d'ailleurs bien comprendre les détracteurs de cette bd qui crie au manque d'originalité... enfin sans être pessismiste, je pense qu'avant d'innover franchement dans un scénario, ça va être très compliqué. En plusieurs milliers d'années d'histoires, on a eu le temps de pondre des récits et force est de constaté que les innovations scénaristiques réelles ne sont pas légions, voir rare si ce n'est existant si on prend la théorie du monomythe en compte. Superman pouvant être perçu comme le nouvel Achile, spawn comme le nouveau croque mitaine... Donc bref, les scénarios peuvent être perçu comme ce qu'il y a de plus classique mais ils sont bien menés et ne possèdent pas de faille majeure à mon humble avis, en tout cas sur les meilleurs albums. J'ajouterai aussi qu'en tant qu'ancien rôliste, j'ai apprécié la diversité des types de scénario : une enquête "policière" pour le premier tome, les relations diplomatiques de deux races dans le tome 2 etc... Les façons de comptés le récit , le découpage sont là des éléments sur lesquels l'innovation est possible bien que de plus en plus difficile. Et c'est peut être le gros reproche que je ferai à la série mais en fait à la bande dessinnée en générale. Là où le comics et le manga (surtout le comics) se permet de temps en temps des découpages originaux venant servir le propos de la page et/ou du récit. On a pu voir récemment un batman avec la pagination à l'envers... mais je m'éloigne et faire une thèse sur les différences de mise en page entre les trois styles de romans graphiques (au sens large) n'est pas là mon propos. Elfes ne brillent en effet pas par son découpage. Un petit effort a été fait ceci dis sur certains volumes, bien que ça ne soit pas la folie, mais avoir un panorama sur la partie supérieure des deux pages est assez agréable même si ça ne vaut les sublimes planches sur doubles pages de certains comics. Le dessin est plus que correct, clair et le mouvement est bien transcrit, je trouve. Les couleurs faites par ordi sont plaisantes. Alors oui c'est pas fais à la peinture, même pas au feutre, au poska voir même au crayon de couleur mais à mon sens ça n'enlève rien à la beauté factuelle du dessin... beauté très classique mais qui a marché sur moi. C'est peut être parce que je ne sais pas coloriser ou encrer par ordi (et tout court) mais j'ai trouvé le travail soigné et chatoyant. Donc dans l'ensemble, série honorable, un graphisme cohérent entre les albums, reste plus qu'une vraie concordance scénaristique entre les albums (et pas des petites références à la tintin ou astérix) mais pas sur dix saisons svp :) peut être pour le prochain run ? en attendant vivement le deuxième tome sur les elfes noirs.

05/02/2015 (modifier)
Par Pasukare
Note: 4/5
L'avatar du posteur Pasukare

L'idée de Soleil de se mettre à la série concept : 5 tomes, 5 histoires autour d'un même thème, 5 duos de scénariste/dessinateur pour boucler le projet en 12 mois me plaît, en premier lieu grâce à ce thème des elfes mais également d'un point de vue esthétique. 5 beaux objets sont prévus, avec des couvertures très travaillées, un univers bien défini et à chaque fois des histoires complètes qui, je l'espère, s'entre mêleront un peu quand même. Le petit livret fourni avec ce tome 1 est très bien fait et est une bonne publicité pour la série, on y parle du projet dans son ensemble, des peuples rencontrés et de leur histoire et on a même une carte de la région. Je trouve que c'est quelque chose qui met tout de suite le lecteur en confiance sur la solidité du projet, voilà une série sur laquelle on peut investir sans crainte de la voir s'arrêter prématurément a priori. Concernant la première histoire à proprement parler, j'ai été charmée par la finesse du dessin et les couleurs (même si la qualité est assez hétérogène sur ce point). Depuis ma rencontre avec Noumaïos et Thémis de la série Ulysse 31 et les Vinéens de Yoko Tsuno j'ai toujours été sensible aux héros à la peau bleue et ici encore je leur trouve encore un charme indéfinissable. L'histoire elle même est assez basique, bien que menant en parallèle deux fils qui finissent par se rejoindre, mais tout de même assez développée pour donner au lecteur une histoire complète en un tome plutôt bien menée. Après lecture du tome 2 "L'honneur des Elfes sylvains" je reste sur cette première impression globalement bonne. Graphiquement on reste dans la même veine que le tome 1, il y a de très jolies couleurs et de magnifiques scènes dans la forêt. L'histoire est simple mais agréable à suivre, comme pour le premier volume de la série, on a une vraie histoire qui tient en un tome, ça ne permet de pas de faire quelque chose de très dense mais il y a suffisamment de matière pour faire quelque chose de correct. La troisième histoire nous conduit cette fois au pays des elfes blancs, bien plus au Nord, sur les traces d'un dragon, blanc lui aussi, en compagnie d'un elfe aux origines mystérieuses et d'un humain qui lui est lié depuis sa naissance. Encore une fois je suis contente de ma lecture : graphiquement c'est toujours aussi réussi et le scénario bien ficelé et plus noir que les précédents sur la fin offre au lecteur une petite cinquantaine de pages à la hauteur des ambitions de cette série selon moi. Le quatrième et avant-dernier tome de la série nous raconte de quelle manière les semi-elfes, jadis exclus et maltraités, se sont regroupés et ont cherché à bâtir une civilisation pacifique sur une terre nouvelle. Ici encore la série tient super bien la route : très très joli dessin (j'ai un gros faible pour se légendaire semi-elfe forgeur d'épée) malgré quelques tous petits défauts anatomiques parfois et un scénario tout à fait correct et bien construit. Le cinquième et dernier tome de cette première série sur le thème des Elfes est encore à la hauteur de ce que j'espérais. L'histoire est celle du destin d'un elfe bleu destiné à devenir un elfe noir, c'est à dire un elfe tueur (il s'avère que les elfes noirs ne naissent pas noir mais viennent de toutes les autres familles d'elfes quand c'est leur destin et qu'ils terminent le "formation"). Le récit est complet, bien construit et bien équilibré. Le dessin de Ma-Yi est très chouette, expressif et très coloré avec certains angles de vue assez vertigineux. En conclusion, je dirais que cette nouvelle série concept de chez Soleil m'a plus que convaincue. A priori cela doit bien fonctionner car les Elfes ne vont pas s'arrêter là et Soleil annonce une nouvelle série concept du même genre, mais sur un thème tournant autour de héros de la Grèce Antique (Oracle), un bon filon semble-t-il ! 3,5 arrondi à 4 pour la qualité graphique et le concept. La série a tellement bien marché qu'un second cycle commence, avec un 6ème tome consacré aux Elfes bleus. Un tome 6 dans la lignée de ses prédécesseurs, une histoire complète en un tome, assez bavarde mais il faut ce qu'il faut si l'on veut construire un récit qui se tient en un tome. Pas plus transcendant que ça, mais agréable à lire. également pour le T7, une histoire dans laquelle j'ai mis un certain temps à me rendre compte qu'on nous racontait en parallèle deux tranches de vie du même personnage... voire 3,5 pour le T8, l'histoire occupe bien la petite cinquantaine de pages qui lui sont attribuées, le dessin est joli, le scénario est clair. Un bon opus pour ce second cycle. pour le T9, l'histoire joue sur deux tableaux (épidémie et arrivée des goules) et plutôt que de me donner une impression de richesse de l'histoire, j'ai plutôt eu le sentiment qu'on tentait de meubler la première trame avec la seconde... Au final il ne me reste pas grand chose de ce tome. La série commencerait-elle à s'essouffler ? Je laisse ma note de la série à 4/5, mais la moyenne est tirée un peu vers le bas par ce second cycle. Ca reste quand même du joli travail dans l'ensemble et une belle collection.

03/03/2013 (MAJ le 26/01/2015) (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Le concept est très bon avec ces équipes de différents dessinateurs et scénaristes pour explorer à leur façon les différentes races elfiques. Les couvertures sont attirantes, le design, le visuel d'ensemble, l'univers développé avec en plus la carte en pages de garde qui permet de bien situer les peuples rencontrés dans ces albums ; tout est magnifique et fait de façon soignée, aussi quand on ouvre un des albums indépendants les uns des autres (ça aussi c'est bien) qui brassent tous les peuples (non seulement les elfes mais aussi orks, hommes, feljs, nains...) qu'on rencontre en fantasy, on se dit qu'on va entrer dans un monde magique et fascinant, car les elfes sont un peuple fascinant. L'impression première que j'avais n'a pas été trahie, c'est vraiment une belle idée cette série, avec un habillage bien travaillé : architectures fantastiques, décors fabuleux dont certains rappellent ceux des films de Peter Jackson, sans oublier la richesse du texte qui complète l'ensemble de fort belle façon. L'un des défauts de cette série-concept est l'inégalité entre les albums, et particulièrement le tome 1 qui normalement est censé attirer et rassurer le lecteur en lui donnant envie de continuer ; ce tome 1 n'est absolument pas accrocheur à cause de la faiblesse du scénario, je n'ai aimé que le dessin qui est beau, mais comme j'ai un faible pour tout ce qui est elfique, j'ai continué. Le tome 2 rectifie le tir : c'est une intéressante tentative de rapprochement entre hommes et elfes sylvains, il y a de belles pages. Le tome 3 est encore un album assez moyen sur une histoire de traque de dragon, je ne l'ai pas trouvée vraiment originale, et le dessin plus rond se rapproche trop des productions Soleil de fantasy un peu humoristiques, genre Le Chant d'Excalibur, Les Brumes d'Asceltis ou Marlysa, je préfère les dessins plus racés de Duarté ou Bordier. Le tome 4 est celui que je préfère, c'est le meilleur que j'ai lu, le plus beau graphiquement ; Bordier et Corbeyran réussissent une belle histoire avec un scénario habile et de belles scènes de combat. Le tome 5 est très beau graphiquement, c'est le plus sombre, qui explore le côté obscur des elfes, il y a quelque chose de fascinant là-dedans même si je n'aime pas tout, mais ça reste un bon album. Le grand atout de la série est incontestablement son unité graphique, avec un choix de dessinateurs aux styles voisins qui procurent un visuel superbe et très soigné dans les décors, les parures, armes, costumes elfiques, ornementations etc.. Je ne sais pas ce qui est prévu, et pour l'instant je n'ai lu que ce premier cycle de 5, mais je trouve que l'entreprise globale est une réussite, elle emmène le lecteur dans un monde imaginaire d'une belle richesse, et je souhaiterais qu'à la fin, il y ait un album qui réunisse plusieurs protagonistes des différents épisodes, ça pourrait être grandiose..

31/12/2014 (modifier)
Par Bouriket
Note: 3/5
L'avatar du posteur Bouriket

Je mets un trois sur cinq, qui vaut 3.5. Les cinq premiers tomes présentent des histoires apparemment indépendantes, chacune centrée sur un peuple elfique. Scénarii, dessins, couleurs,… le tout est dans l'ensemble très agréable, mais sans réelle prétention épique comme on pourrait l'attendre dans des récits de fantasy. Cela dit, les amateurs du genre (dont je fais partie), passeront un bon moment à la lecture de ces BD. Le 6ème volume pourrait faire passer la série dans une autre dimension avec la naissance d'un grand ennemi qui pourrait menacer les 5 peuples des Elfes. Il n'est pas formaté "one-shot" et la fin laisse entendre que la suite pourrait mêler les protagonistes des 5 premiers tomes, qui deviendraient dès lors de simples volumes de présentation des personnages et des peuples. Après lecture du tome 7 : j'ai été légèrement déçu de voir qu'il n'y a aucun lien avec le tome 6 et que les histoires de chaque peuple continuent indépendamment (d'autant que la couverture avec son paysage glacé m'avait laissé croire qu'on pouvait revenir sur le territoire des elfes bleus, bien que ce tome concerne les Sylvains et que le titre fait écho au tome 1 - tout comme le titre du tome 10 fera écho au tome 3). L'histoire reprend le conflit entre elfes sylvains et humains abordé dans le 2ème tome. On sent que Nicolas Jarry s'est appliqué à donner un véritable fond à son récit, ce qui n'est pas pour me déplaire et j'ai trouvé la lecture plutôt dense comparée à d'autres tomes. A nouveau un bon volume dont j'attends la suite avec enthousiasme.

29/06/2014 (MAJ le 27/08/2014) (modifier)