Le Fada sur la Colline

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

1983, une bande d'ados à Marseille jouent de la musique et préparent la fête de fin d'années du Collège avec les moyens du bord (un local, des instruments de musique prétés ou rafistolés au scotch de déménagement). Dans les collines, le Fada intrigue et inspire la méfiance.


Adolescence Albums jeunesse : 10 à 13 ans Marseille Musique Okapi

1983, une bande d'ados à Marseille qui jouent de la musique et préparent la fête de fin d'années du Collège avec les moyens du bord (un local, des instruments de musique prétés ou rafistolés au scotch de déménagement). Autour d'une guitare trouvée dans une maison en ruines, cette histoire dans l'esprit Club des Cinq parle de musique, d'amitié, de tolérance et de radio libre. La Bande des Six Nez (vous avez saisi l'astuce ? ) : Ines, Jean-Re, Bédicte, Nestor, Toinet et Alfred qui est un "pagneul" ! Le fada, doux réveur poète, musicien et luthier vit seul dans un pigeonnier au coeur de la forêt.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1983
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Fada sur la Colline
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

15/12/2008 | Pasukare
Modifier


Par Superjé
Note: 3/5

Cette BD n'est pas forcément plaisante au premier coup d'œil, mais finalement je me suis rendu compte que pour une BD de ce genre (et de cette époque), elle n'est pas nulle. Alors au premier coup d'œil, que voit-t-on ? Une jolie couverture légèrement kitsch mais poétique, mais aussi une BD parue dans Okapi dans les années 80. Et ce genre de BD, en général, ne brille pas pour ses qualités (pour celles que j'ai lu). Le plus gros défaut de l'album, c'est le dessin. Il peut être très esthétique sur certaines cases, avec de jolis cadrages, comme totalement foiré sur d'autres planches. Et puis il est un peu trop épuré pour moi. Pour finir, les couleurs pâles n'ont pas grandes harmonies. Mais je ne trouve pas que Léo Becker soit un manche, du tout. Au scénario, ça partait mal. Une bande de jeunes tout gentillets comme tout, mais qui sèchent et qui ratent leur contrôle de math quand même. Ils ont des caractères marqués, mais ne sont pas charismatiques (mais assez caricaturaux), il y a des amoureux, frères et sœurs et des plus petits (sans oublier le chien), ils sont débrouillards et enquêtent pour tout et pour rien, ils finissent par trouver un coupable par un gros coup de chance, bref, c’est très cliché (ça ressemble à des trucs du style « le club des cinq » ou autres). On a droit à des scènes soit tirées par les cheveux, soit invraisemblables soit vraiment ridicules (je pense à un dialogue, vraiment hallucinant sur le racisme à la page 28-29, où je n'ai strictement rien compris au message caché). Mais bon, le fait de mélanger poésie, (très) légère critique sociale, personnages fidèles à eux-mêmes (surtout le fada) et allant à l’encontre de ce que j’avais prédit et pour finir quelques allusions musicales bien en accord avec le sujet de l'histoire (je pense notamment à la mauvaise réputation de Brassens pour illustrer le fada, mais j'ai aussi été surpris de voir au détour d'une planche Jimi Hendrix, ou encore Bob Marley), et finalement la fin nous offre un dénouement pas forcément habituel pour une BD parue pour les lecteurs d'Okapi de l'époque. Une bd très kitschounette (et sentant bon Marseille ;)) mais ne manquant pas de charme. Pour les nostalgiques en premier, puis les curieux en second.

09/06/2010 (modifier)
Par Altaïr
Note: 2/5

Ah, oui, "Le fada sur la colline" une BD de quand ma soeur était jeune et moi plus encore (Je dois pouvoir en déduire à peu près l'âge de Pasukare, héhé) ! Bon, j'avoue que, parmi les BDs des montagnes de vieux "Okapi" que j'ai lus et relus pendant de loooongues vacances en rase campagne jadis, ce fada n'est pas celle qui m'a le plus marqué. L'histoire est banale et assez cliché, mais je me souviens d'un assez joli bisou et d'un jeu de mot minable mais qu'à l'époque j'avais trouvé génial ("la bande des 6 nez"). Pas de quoi fouiller les solderies, à moins que vous ne le lisiez vous aussi quand vous étiez petits et que cela ravive votre fibre nostalgique.

16/12/2008 (modifier)
Par Pasukare
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pasukare

Encore une BD Okapi de quand j'étais jeune ! Le Fada sur la Colline est une histoire sympathique et gentillette, avec du rêve, de la poésie, de la musique et une morale à la fin. Racontée dans une ambiance un peu détective dans le style "club des cinq", c'est un joli mélange d'ambiance collège, d'amitié, d'amours naissantes, de musique et de liberté. On a bien sûr quelques raccourcis faciles et une bonne vieille caricature du fossé entre des ados ouverts à la différence et des adultes qui manquent de tolérance, mais pour une cible du même âge que les protagonistes, ça tient la route. Comme pour Anaelle et Myrios, c'est une BD pour collectionneur nostalgique !

15/12/2008 (modifier)