Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Kusama - Obsessions, passions et art (Kusama : di ossessioni, amori e arte)

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Prêtresse d’un art total, hypnotique et coloré, Yayoi Kusama est une artiste à la personnalité excentrique, connue dans le monde entier pour ses impressionnantes installations immersives. Elle a décliné à l’infini les pois, son motif de prédilection, envahissant entièrement l’espace avec ses performances liées à la nudité et à la liberté de jouir de son corps.


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Auteurs Italiens Biographies Milieux artistiques New York

Dans cet ouvrage, Elisa Macellari revient sur son enfance dans le Japon traditionnel et conservateur des années 1920. La jeune fille très vite intéressée par l’art et le dessin, mais en proie à un délire obsessionnel et souffrant d’hallucinations visuelles, mène des études d’art malgré l’opposition de ces parents et commence à exposer. Soutenue par l’artiste américaine Georgia O’Keefe, elle part aux États-Unis à la fin des années 1950 et devient une figure emblématique des années hippies. Elle revient au Japon en 1973 et vit depuis, à sa demande, dans un hôpital psychiatrique où elle continue de créer des œuvres abstraites marquées par le principe de l’accumulation. Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Août 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Kusama - Obsessions, passions et art
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

17/09/2020 | Alix
Modifier


Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

Quand on regarde Yayoi Kusama aujourd’hui, on voit juste une vieille dame japonaise un peu excentrique qui fait des beaux dessins colorés… l’histoire de sa vie d’artiste est pourtant remarquable, et a déjà été racontée en livre, en film… et maintenant en BD. Et il y a de quoi raconter : elle crée depuis 70 ans, et si elle est aujourd’hui reconnue et célébrée (elle a même un musée à son nom, à Tokyo), elle a passé la majorité de sa vie incomprise, pauvre et rejetée, à se battre, à essayer de percer dans des sphères artistiques dominées par les hommes blancs, à se faire plagier, ignorer, au point de souffrir de terribles périodes dépressives et suicidaires. Il faut dire que son art a toujours surpris, voire dérangé, avec ses fameux « happening », ces installations artistiques humaines, faites de corps nus et peints en pleine rue, au message souvent féministe, (homo)sexuel et anti-guerre. L’autrice italienne Elisa Maccellari est une immense fan de Kusama, et lui rend hommage dans cette superbe BD. Elle parvient à capturer l’essence de sa vie, à résumer 70 ans dans un album relativement court et léger en texte. Alors certes, les circonstances complexes de la vie troublée de l’artiste sont souvent survolées, mais je comprends bien qu’il s’agit d’un choix narratif : offrir plus de détails aurait résulté dans une lecture beaucoup plus lourde. Et puis alors l’aspect graphique est vraiment réussi, et s’inspire du style inimitable de Kusama (avec l’omniprésence de ces motifs à pois). Un excellent album pour tout amateur d’art souhaitant s’initier à l’incroyable vie et à l’œuvre de Yayoi Kusama… pour aller plus loin je vous conseille chaudement le chouette film documentaire « Kusama Infinity » paru en 2018 (voir la bande-annonce sur YouTube).

17/09/2020 (modifier)