Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Ava Dream

Note: 3/5
(3/5 pour 7 avis)

Ava Dream, avocate londonienne est venue en France pour régler une banale affaire de succession. La belle Anglaise comprend rapidement que ses compétences d’avocate, ne lui suffiront pas. Car, s’il s’agit bien d’une succession, la principale concernée est retenue au sein d’une secte. Dans l’urgence, Ava n’a d’autre choix que de se précipiter dans la gueule du loup pour la délivrer…


Avocats Bordeaux Sectes Sud-Ouest

Au départ, Ava Dream n’était descendue chez ces maudits Français que pour régler une banale affaire de succession. Arrivée à Bordeaux, la belle Anglaise comprend rapidement que pour décrocher la promotion tellement espérée, elle devra quelque peu excéder ses compétences d’avocate. Car, s’il s’agit bien d’une succession, la principale concernée est retenue au sein d’Obédia, une secte connue pour sa tendance à l’extorsion. Pour le moment, tous ignorent encore que la jeune Mélanie est multimillionnaire. Dans l’urgence, Ava n’a d’autre choix que de se précipiter dans la gueule du loup… Texte : le lombard

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Novembre 2008
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Ava Dream
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

01/12/2008 | tolllo
Modifier


Par yOyO
Note: 3/5

J'ai décidé l'achat de Ava Dream suite à ma rencontre avec l'auteur lors d'un récent festival dans le Médoc. Cette série m'avait totalement échappé lors de sa sortie. Ava Dream est une aventure policière en 2 volumes, bien menée, bien ficelée, comme Le Lombard sait nous en faire, dans la plus pure lignée des BD franco-belge. C'est classique mais efficace. L'héroïne est attachante. Alain Queireix s'en sort très bien dans le dessin, surtout dans les décors et la mise en scène, on y retrouve tous les clichés de la tradition BD franco-belge. Une histoire bien sympathique, pas excessivement chère (10€40 / albums), classique et efficace.

28/11/2011 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Bon, moi, les rousses aux yeux verts, elles me font craquer. Donc, cette série partait avec un a priori positif (même si certains pourront ergoter, non sans raison, qu’Ava n’a pas des cheveux roux, mais bien teints au henné). De plus, le duo Arnoux-Queireix m’avait déjà offert une série de qualité avec le distrayant « Celadon run ». Je m’attendais donc à une série musclée menée tambour battant par une héroïne sexy. J’étais prêt à pardonner certaines improbabilités et certaines séquences artificiellement amenée afin d’illustrer notre héroïne en petite tenue. J’ai eu droit aux défauts que je craignais, et la première partie est même très proche du racolage bon marché, avec une Ava Dream engagée dans une quasi-permanente séance de strip-tease. Tous les prétextes sont bons pour nous montrer la fille en petite tenue, ou sans tenue du tout. Et lorsque les auteurs ne trouvent pas de prétexte, ils s’en passent et nous présentent tout de même une Ava Dream dénudée ou, au pire, en mini-jupe. Le second gros reproche vient de la faible crédibilité que j'accorde au personnage d'Ava Dream, une obscure employée dont le patron subodore un potentiel d'aventurière pas évident selon moi. Enfin, les invraisemblances, je m'y attendais, mais il y en a quand même beaucoup. Je n’ai pas eu droit aux qualités que j’espérais. L’histoire est trop classique, sans réelle originalité. Le scénario est banal, les rebondissements prévisibles et le rythme élevé ne suffit pas à masquer les incohérences et invraisemblances du récit. Heureusement, cela demeure divertissant et bien dessiné, mais c’est toutefois insuffisant pour me convaincre. Après lecture de ce dyptique, je laisse là cette série et n’en conseille pas l’achat. Entre le « bof » et le « pas mal ». Certains aspect racoleurs font pencher ma balance personnelle vers la première option.

22/03/2010 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Tiens !?… un diptyque dont les deux tomes « sortent » en même temps. Plutôt rare. Peur que le deuxième tome ne se vende pas suite au désintérêt du lectorat après le tome 1 ?… C’est pourtant pas mal : une jeune femme s’attend à hériter MAIS devra d’abord libérer l’héritière d’un richissime personnage prisonnière d’une secte. Vous le feriez, vous ?… ça m’étonnerait !.. surtout que pas mal de « manieurs de la gâchette » protègent la « communauté » d’Obedia. D’où postulat tiré par les cheveux MAIS : j’ai ici découvert une BD d’action, oui, mais où les ressorts psychologiques des personnages ne sont pas mis de côté. Ces deux tomes offrent ainsi un scénario plein d’intensité, aux nombreux rebondissements qui retiennent vraiment l’intérêt du lecteur. Arnoux découpe vraiment bien le scénario général, « sculpte » narrativement les passages, les cisèle et les offre –d’une certaine façon- au très bon graphisme réaliste de Queirex. Ce dernier joue des personnages et des situations dans des cases sises dans une mise en page « façon cinéma ». Deux tomes pour un diptyque « nerveux » qui, s’il ne laissera pas beaucoup de traces dans les mémoires, n’en est pas moins vraiment bien réalisé.

29/04/2009 (modifier)
Par fred0873
Note: 3/5

En général, je suis déçu par les one shot et les diptyques car je trouve que coincer un scénario entre 1 ou 2 albums est difficile. En effet, on a souvent droit à un début prometteur mais les fins sont souvent mal maîtrisées, voire bâclées. Perso, je trouve que quelques pages en plus ou un tome supplémentaire permettent d'aérer les scénarios. Par ailleurs, j'ai trouvé cette histoire plutôt pas mal. Ce n'est peut être pas ce qu'il y a de plus original mais l'auteur a réussi à glisser quelques soupçons de suspens et la fin est pas mal maîtrisée. Le dessin quant à lui est aussi très réussi. Mention très bien au dessinateur pour avoir rendu notre héroïne aussi sexy. Une série que je recommande.

22/01/2009 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

2 mots pour qualifier cette série : distrayante et classique. Les amateurs de ce genre de polar trouveront leur compte : de jolis dessins réalistes, une héroïne mignonne, de l'action, un traitre, etc, etc. Bref vraiment tous les ingrédients qui vont bien. Comme j'aime ce genre d'histoire, j'ai passé un bon moment. Il y a ce qu'il faut comme action et comme enjeu pour rester captivé pendant 2 tomes. Je n'ai par contre pas trop aimé le trop grand nombre de voies off pour exprimer en détails les pensées de notre belle avocate. Enfin, il faut reconnaître que ça reste terriblement convenu. L'histoire se déroule sans imprévu (pour le lecteur, pas pour les protagonistes) car on devine presque tous les rebondissements tellement on les pressent. La fin aussi se voit venir à des kilomètres, c'est dingue. Mais ça n'empêche pas de lire avec plaisir ce polar.

30/12/2008 (modifier)

Un début prometteur, un dessin agréable, tout ce qui me motive à acheter une bd... L'histoire se termine en deux tomes et me laisse sur ma faim... Le dénouement est un peu trop classique à mon goût, j'attendais un peu plus d'originalité ! Dommage... Cela se laisse lire sans plus d'où la cote de 3/5

03/12/2008 (modifier)
Par tolllo
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Voici donc ma petite découverte du mois ! Je pars en week-end et qui dit week-end dit BD dans le train, histoire de passer agréablement le temps.... Une chronique complète en 2 tomes. Un rapide coup d'oeil sur le résumé : ce n'est pas vraiment l'enthousiasme. Mais voilà, mon choix doit être rapide (l'horaire SNCF est serré) et j'ai vraiment un coup de coeur pour le dessin qui me plait franchement. J'opte donc pour Ava ! Cette narration, malgré des bases de départ vues moultes fois (le plus souvent sans trace marquante d’originalité), "dégage" bien ! Un diptyque très positif, d'excellentes idées : - Une héroïne vraiment sympathique, avec ses qualités, ses défauts, ses états d’âme, bref tout le côté "personnalité " est bien travaillé. - De plus Ava s'avère ravissante et n'hésite pas à nous laisser entrevoir de temps en temps une partie de son anatomie, sans que cela soit gratuit, vulgaire ou provocant. Cette pudeur, relative, n'enlève rien à son charme, bien au contraire. - Même "finition" pour les personnages secondaires finement définis ; avec parfois des côtés caricaturaux, mais vraisemblables dans et malgré leurs exagérations. - Le scénario quoique classique est rondement mené et il offre même quelques originalités inédites. Dans ce genre j’ai rarement vu mieux, un sujet traité avec beaucoup de savoir faire. De l’action, du suspens, de nombreux petits rebondissements bien trouvés : de quoi satisfaire les lecteurs exigeants. Ce que j’espère ? Revoir de nouveau cette Ava Dream qui ne montre pas ses seins à tout bout de champ, ne fait pas de karaté mais se sert de sa matière grise avec efficacité et maestria même si elle peut paraître, parfois, m'as-tu-vu, hautaine : cela fait partie de son caractère et crédibilise son personnage. Selon les situations, Ava, comme tout un chacun, est parfois apeurée, à d'autres moments courageuse, souvent en demi-teinte. Finalement Ava Dreeam est tout simplement humaine, et cela fait du bien ! (14.5/20)

01/12/2008 (MAJ le 01/12/2008) (modifier)