Akihabara@Deep

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

C'est la guerre dans les start-ups !


Cyberpunk : Espaces virtuels Otaku Seinen Shinchôsha/Coamix

Akihabara@Deep, une petite société d'informatique, se lance dans une cyber-war contre une grande entreprise de haute technologie. La guerre qui fait trembler le quartier d'Akihabara, cette guerre économique du futur, vient d'être déclarée. Suivez les aventures de ces otakus farfelus...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2008
Statut histoire Série terminée 6 tomes parus
Couverture de la série Akihabara@Deep
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

30/10/2008 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Je ne sais pas si on peut dire que les Japonais ont réellement inventé le concept d'otakus, ces "fans" absolus d'animes et de mangas, mais on peut dire que c'est un vrai phénomène de société chez eux (certains pensent que c'est George Lucas qui a lancé le phénomène il y a 30 ans). Bref, nous voici avec un manga qui nous plonge au coeur du phénomène, ou plutôt dans le prolongement "professionnel" dudit phénomène. Les quatre personnages de départ décident de monter ensemble une société spécialisée dans les nouvelles technologies, baptisée "Akihabara@Deep", du nom du célèbre quartier de Tokyo dédié aux nouvelles technologies. Sans savoir exactement quelle va être leur activité, ils se lancent dans la conception d'une intelligence artificielle, puis décident de l'appliquer à un outil extrêmement utile, un moteur de recherche en ligne. Page, Taiko, Akira et Box ont chacun leur spécialité (cracker-programmeur, musicien-plasticien, modèle et graphiste), leur talent et leur enthousiasme vont leur permettre de devenir incontournables. J'ai bien aimé ma lecture. Les puristes des nouvelles technologies et les vrais techniciens crieront certainement au scandale en voyant les facilités avec lesquelles nos héros parviennent à créer une IA, et le fait que cette IA leur permette de monter un moteur de recherche "intelligent"... La plupart des aspects techniques font preuve d'une candeur parfois risible, le passage avec Yui est quant à lui assez naïf mais il y a un petit quelque chose qui m'a plu. Le background des personnages, relativement peu développé cependant ? Le fan service discret mais pas désagréable ? La narration, soutenue et linéaire ? Le dessin, plutôt bon, malgré des soucis sur les mains des personnages ? (j'ai pensé par moments à Hikaru no Go, surtout pour le look de Page). Peut-être un mélange de tout ça. La série ne comportant que 6 tomes, je pense la lire en entier. A noter qu'"Akihabara@deep" a été adapté en anime et en film live au Japon.

30/10/2008 (modifier)