Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Hikaru no Go

Note: 3.89/5
(3.89/5 pour 19 avis)

Un manga d'"inititation" classique, sur un thème original : le jeu de Go.


Fantômes Le meilleur du Manga Nekketsu Shonen Shueisha Tonkam

Hikaru, 11 ans, frotte un jour un Go-ban, c'est-à-dire un plateau de jeu de Go, dans le grenier de son grand-père. Et ce n'est pas un génie qui en sort pour exaucer trois voeux, mais un fantôme exigeant qui le suit partout et veut à tout prix jouer au Go. Mais aux yeux du gamin, le Go, c'est ringard, il n'y a que les vieux qui jouent encore à ça. Plus ou moins forcé par le fantôme, et puis dans l'espoir de lui faire faire ses devoirs d'histoire, il découvre petit à petit que le Go est un monde qu'il était loin d'imaginer : des enfants plus jeunes que lui y jouent avec passion, des joueurs professionnels s'affrontent dans la tension, et ce garcon si doué, Touya Akira... Hikaru laisse donc à Saï la possibilité de jouer à travers lui. Mais un jour, l'envie le prend de jouer lui-même...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2002
Statut histoire Série terminée (Premier cycle de 17 tomes.) 23 tomes parus
Couverture de la série Hikaru no Go © Tonkam 2002

10/11/2002 | Thorn
Modifier


Par fuuhuu
Note: 3/5
L'avatar du posteur fuuhuu

Je n'y connais strictement rien au go. Je ne savais même pas que cela existait. Et pourtant j'ai dévoré tout de A à Z. Après la lecture de l'intégralité, j'ai quelques notions sur les règles du jeu mais je suis incapable de jouer une partie. Cela ne m'a pas empêché de prendre beaucoup de plaisir à lire ce manga. On se retrouve dans un shonen assez classique, où Hikaru devient de plus en plus fort et tout le monde est impressionné par le héros plus le temps passe, avec le rival bien entendu. Cependant, on a pas de grand méchant comme on a l'habitude de voir, et cela fait du bien. On est dans un récit sain, sans haine de l'autre (juste un peu de jalousie). Les scènes de "combat" , si on peut appeler ainsi les parties de go, sont prenantes et diversifiées ; je n'ai jamais été lassé par une seule partie sur les 23 tomes. J'ai également apprécié que le héros et ses alliés ne gagnent pas toujours et ne suis pas spécialement le chemin que j'aurai imaginé. Il y a donc quelques bonnes surprises dans le scénario. Cependant, j'ai été vraiment déçu par la fin du premier cycle. Sans spoiler, le tome 17, qui clôture le premier cycle, connait une fin tragique et déchirante (je n'en suis toujours pas remis) qu'on ne voit pas spécialement arriver ( du moins avant le tome 15). A mes yeux, cette fin n'apporte pas grand chose aux héros et à l'histoire ou du moins c'est trop tôt. Le tome 18, qui est une parenthèse dans le récit, est à mes yeux complètement inutile et superflu. Les 5 derniers tomes sont sympas mais sans plus. Sans doute du à la fin tragique du tome 17, il manque en effet quelque chose. Le manga se conclut sur une fin correcte mais sans plus également. En bref, ce manga vaut vraiment le détour jusqu'au tome 17. Tome 1 à 17: 4 étoiles Tome 18: 1 étoile Tome 19 à 23: 2 étoiles Note globale: 3 étoiles ( virgule 43478260869 pour être précis) MAUPERTUIS OSE ET RIT !

29/12/2020 (modifier)
Par Jérem
Note: 4/5

L’idée de réaliser un manga sur le jeu de go m’a paru incongrue, voire ridicule… et pourtant, une fois la lecture engagée, j’ai littéralement dévoré les 23 volumes. Tout en conservant les codes du shonen, l’auteur a réussi à vulgariser le go et à proposer une intrigue passionnante. Côté dessins, c’est tout à fait honnête avec une grande clarté dans l’action et un design sympa concernant les nombreux personnages. A essayer absolument.

02/06/2012 (modifier)
Par Pasukare
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Pasukare

Le premier sentiment qui me vient en refermant le 23ème et dernier tome d'Hikaru no Go, c'est un petit pincement au cœur à l'idée que c'est déjà terminé… En 23 tomes et deux cycles, je me suis vraiment attachée à ce personnage que l'on voit grandir, mûrir et progresser au fil des pages. Yumi Hotta au scénario et Takeshi Obatta au dessin nous offrent une belle histoire mêlant fantastique, humour, compétition, amitié et rivalité. Le premier cycle de 17 tomes qui nous parle de la rencontre d'Hikaru et de Saï, de sa découverte du monde du Go et de son parcours est celui que j'ai préféré, probablement par la présence de Saï qui, par son attitude légèrement immature, très spontanée mais aussi passionnée, donne beaucoup de fraîcheur, d'intensité et une petite touche d'humour au récit. Le hors série - tome 18 - est une bonne idée : il reprend certains épisodes du premier cycle mais vus par les yeux d'un autre personnage. Le second cycle m'a paru un peu moins intéressant au départ et puis finalement j'ai été happée par l'aventure comme avec l'autre. Il lui manque peut-être la petite touche de fantastique du premier pour être du même niveau. J'ai également été séduite par la fin, qui évite la facilité. Le dessin est vraiment réussi, tant au niveau des personnages que l'on voit évoluer et grandir au fil des ans (la palette est plus que conséquente et ils sont tous bien différents – sauf 2, mais c'est fait exprès…), que des parties de go elles-mêmes qui rendent bien compte du fait qu'il ne s'agit pas seulement de poser de simples pierres sur un plateau de jeu mais bien d'établir une stratégie presque guerrière, de se construire des territoire et d'envahir ceux de l'adversaire. J'ai vraiment passé de très bons moments de lecture, je ne me suis jamais lassée et je suis très heureuse d'avoir fait la connaissance de cette fine équipe de joueurs de go ! De plus, l'auteur nous donne régulièrement des explications sur le go, ses règles et ses usages, ce qui est fort intéressant. Ca m'a même donné envie d'y jouer moi-même mais pour l'instant je me fais systématiquement pulvériser par l'ordi :((

26/02/2010 (modifier)
Par Gaendoul
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaendoul

Hikaru no Go est un manga assez particulier car il permet de découvrir un jeu de réflexion assez méconnu en Europe : le go. Les dessins sont plutôt bons, le héros n'est pas repoussant comme certains héros de mangas et l'aventure se lit facilement. Bref il s'agit là d'un bon shonen, bien entendu ce genre de mangas ne conviendra pas à tout le monde puisque destiné principalement aux adolescents de sexe masculin (sens littéral du mot shonen) mais contrairement à bien des mangas sortis récemment "Hikaru no Go" n'a pas la mauvaise habitude d'oublier sa base et de partir dans un grand délire de puissance ultime. Il faut dire que le sujet ne s'y prête guère. Un bon manga donc, à lire si vous aimez les shonen et que vous souhaitez lire une série terminée sans être déçu...

19/09/2009 (modifier)
Par Tetsuo
Note: 4/5

Quelle série originale et attrayante ! Moi qui ne pensait pas trouver matière à une lecture plaisante, j'ai lu les 23 tomes quasiment d'affilé... Hikaru no go met en scène un néophyte du jeu de go qui va apprendre à jouer grâce à un fantôme... banal début qui cache une série intéressante et passionnante. Nous suivons un apprentissage (relatif il faut le signaler) comme notre héros, qui s’initie tout doucement jusqu’à se passionner pour ce jeu. Beaucoup d'humour et de finesse pour un shonen, beaucoup de personnages également, avec quelques uns phare évidemment tel que Akira Toya (l'éternel rival) ou Saï (le "maître"). Et puis ce qui est bien réalisé, c'est ce qui tourne autour du monde du go : les joueurs qui doivent sans cesse justifier car leur "profession" n'est pas reconnue, les écoles spécialisées, les nombreux tournois, l'incompréhension des non-joueurs,... c'est véritablement captivant de découvrir cette autre culture. Disons que pour nous ce qui s'en rapproche le plus pourrait être les échecs qui évoluent dans le même modèle, suivi surtout par les connaisseurs et les joueurs. Mais le public lambda ne connaît pas ou peu les tournois, les compétitions, les règles qui régissent ce jeu,… De même, Hikaru perd de nombreux duels, et certains très importants. Dans ce manga, il ne gagne pas à tous les coups, le but n’étant pas d’en faire un héros invincible mais plutôt d’apporter une compréhension à l’univers du go. Ce point de vue est rafraîchissant et permet ainsi de réelle surprise sur certaine issue de match. Une série que je relirai avec plaisir !

14/05/2008 (modifier)
Par Katz
Note: 2/5

Hikaru no Go, en anime, est certainement un "incontournable" (encore qu'on puisse être d'un avis différent, je l'admets bien volontiers). Et c'est bien parce que j'avais découvert l'anime, que je me suis intéressé au manga, espérant retrouver à travers ce dernier toute la force, et plus encore, de l'anime qui en est tiré. Je dois, de ce fait, avouer ma grande déception. Hikaru no Go version papier n'est pas nul, loin de là, mais il est fort décevant comparativement à la série télévisée qui en fut tirée. Phénomène, certes, qui s'est reproduit assez souvent avec des mangas que j'ai lu après en avoir vu leur adaptation (Love Hina, Bleu indigo). Je ne crois pas que ce soit le manque de mouvement, ou l'absence de paroles, mais plutôt l'absence de couleurs dans le manga d'origine. C'est d'ailleurs bien pourquoi j'ai une réserve générale à l'égard du manga. Un noir ou blanc, ou une bichromie peut certes être magistrale, mais dans le manga, étant un impératif industriel et non un choix artistique, le noir et blanc n'est le plus souvent que fade. Une BD moyenne s'en tirera avec une belle colorisation, alors que le noir et blanc d'un manga moyen ne fera ressortir que sa médiocrité. Parfois, cependant, l'absence de couleur est sans doute préférable. Au vu de ce que donne l'adaptation de Gals en anime, il est fort possible que j'eus lâché le premier tome dès les premières pages, ce qui eut été bien dommage. À moins que je n'eus été pris du désir pervers de poursuivre la découverte de la nullité du monde des kogals... Bref, un manga c'est donc, sauf exception, en noir et blanc... Point un. Mais, point deux, celui-ci est en petit format, peu agréable (autre problème récurrent des mangas). Enfin, si l'on compare à une adaptation animée, le manga d'origine est souvent plus « crade », ou plus cru, si vous préférez, mais le premier mot retranscrit mieux ma sensation. C'était le cas pour Love Hina, et son "fan service", très modéré dans l'anime, m'avait fortement déplu. C'est aussi le cas pour Hikaru no Go, avec quelques scènes à l'humour potache, voire pipi-caca. L'anime retranscrit de façon assez magistrale, en vérité fantastique, les parties de go. Tellement magistrales qu'en vérité une partie de go ne ressemble en rien à ce que l'on en voit dans Hikaru no Go, qui tente de faire ressembler ce sport très méditatif à une partie de kendo (sabre japonais) ou de karaté. Évidemment, le go n'est en rien ce que nous en présente Hikaru no Go, qui ne pouvait certes nous en rendre la réalité, sous peine d'endormir ou de faire fuir le lecteur. Mais bon courage à celui qui espérerait retrouver la sensation d'être un tigre feulant sur le goban en jouant une partie de go... Ce qui est cependant fort amusant dans la série télévisée, pour qui a joué au go (comme moi), devient plat dans le manga. J'ai donc lu les deux premiers tomes, ayant tout de même fait preuve d'espoir (et de persévérance) après la lecture du premier, mais connaissant déjà l'essentiel via le dessin animé, je n'ai point saisi l'intérêt d'une lecture qui ne m'offrait, en surplus de son adaptation animée, que les scènes crados ou plates éliminées dans ladite adaptation.

10/10/2007 (modifier)
Par Sani
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Ce manga est le meilleur de ma collection de manga !! Son contexte est original et les personnages très bien choisis (surtout Sai). Petit à petit l'intrigue vient et l'envie de le lire aussi !! Il n'y a peut-être pas d'action comme la plupart de mes mangas mais ce manga vaut le coup d'oeil !!! Et en plus ça nous fait apprendre un nouveau jeu, le "go", que je ne connaissais pas il y a quelques temps. Enfin bref, je vous conseille de le lire.

13/05/2007 (modifier)
Par catlois
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Je me suis lancé dans la lecture de Hikaru no go avec une certaine méfiance, je l'avoue...Certes, j'aime le go mais la couverture du tome 1 et l'aspect enfantin du héros m'a fait inconsciemment (ou sciemment allez savoir!) penser à des shonen de base tel beyblade (que je ne supporte pas) et consorts. A vrai dire, j'avais peur d'être déçu par une mauvaise adaptation concernant un jeu que j'affectionne. J'ai donc attendu bien longtemps avant d'acheter mon premier tome bien que la sortie de cet opus avait titillé ma curiosité au départ. J'ai donc, par dépit, (ne trouvant rien de mieux à la librairie) acheté les deux premiers tomes de Hikaru no go. C'était il y a une semaine, et j'ai aujourd'hui dans ma mangathèque les 22 tomes de cette série qui m'a littéralement happé (avec mon compte en banque...eh oui faut ce qu'il faut). Non seulement la série est bien dessinée, relativement bien structurée autour d'une base shonen classique mais hikaru no go réussit surtout le tour de force de nous amener progressivement à abandonner le manga pour s'adonner au go dans la vie réelle. Depuis ce premier tome, je ne cesse de jouer tel hikaru (à la limite de l'obsession, je vous l'avoue ^^) et je progresse à la lecture des parties endiablées que me propose le manga. Hikaru no go ne nous apprend pas à jouer au Go mais à entendre et comprendre le langage des pierres (oulà, mon post commence à frôler l'ésotérisme ^^!) au point que désormais, je vais avoir du mal à me passer de mes parties quotidiennes... Tous à vos goban et à vos manga ! Hikaru no go est certainement culte... mais pourquoi seulement 22 tomes !!!

13/07/2006 (modifier)
Par ArzaK
Note: 2/5

Je l’avoue, je n’ai pas lu les 19 tomes parus avant de poster cet avis. Sacrilège ? Faut pas pousser… J’ai essayé de m’intéresser à cette série à succès, pensant que derrière ce succès, il y avait forcément des qualités rares. Et bien cela m’est tombé des mains, même en me forçant quelque peu, j’ai arrêté ma lecture au troisième tome. J’imagine très bien que les passionnés de Go y trouveront des choses intéressantes, j’imagine aussi qu’on puisse s’intéresser au go après avoir lu ce manga… Moi, j’ai juste vu un shonen de base, certes bien dessiné mais qui reprenait tous les poncifs du genre sportif sans vraiment rien y apporter de neuf. Et puis des parties de go dessinée avec pleins de mouvements et de lignes de force comme s’il s’agissait d’une partie de base-ball, je trouve ça un brin ridicule.

28/11/2005 (modifier)
Par Perle
Note: 3/5

Après tout le bien que j'avais entendu de cette série, je me suis mise à la lecture avec l'espoir de retrouver les émotions ressenties quand je découvrais encore le shonen. Et le début m'a plutôt séduite. Les personnages, bien que parfois typiques du shonen, sont assez finement développés... L'histoire est intéressante et assez réaliste malgré l'élément fantastique (qui n'est finalement qu'un prétexte)... Les péripéties sont originales... Et je redécouvre avec plaisir un jeu avec lequel ma première rencontre avait été profondément ennuyeuse (expliqué dans un anglais approximatif par un coréen classé qui trouve ça évident et vous plante sur internet face à un adversaire classé également sans que vous ailliez compris les règles, tout un poème). Bref, j'aime ! Par contre, à partir du moment où Hikaru a des visées profesionnelles, on a toute une série de tomes quasi-uniquement consacrés à ses parties de Go... et au bout d'un moment ça lasse. Parce que moi le go je n'y connais rien. Et puis ce n'est même pas le problème : on me présenterai des parties de backgammon sur 600 pages ça me gonflerait quand même... Même si je sais jouer. Les derniers tomes du cycle retrouvent un peu de leur saveur, avec un ton plus émouvant, et en toile de fond le passage du héros dans une vie d'adulte. Bref, un manga agréable, mais dans lequel je n'ai pas trouvé le côté culte qu'on m'avait laissé espérer. A lire un fois, mais je réserverai mon achat à d'autres bd.

13/10/2005 (modifier)