Cholms et Stetson

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Pastiche de l’œuvre Conan Doyle.


Animalier Parodies et pastiches Sherlock Holmes et cie

Cholms et Stetson enquêtent sur la disparition d’une personne connue pour avoir en sa possession des indications permettant de trouver un mystérieux objet suscitant la convoitise. Nos deux compères sont bien vite capturés par le Docteur Fou Mancho, matou asiatique en quête de l’objet. Cet objet est en réalité un masque en or donnant un pouvoir incommensurable à celui qui le possède. Contraints de collaborer, Cholms et Stetson se mettent en mouvement avec la petite troupe, direction l’antarctique . . . A noter que cette première histoire a été publiée pour la première fois dans le magazine Circus (Jacques Glénat) du n°35 au n°40 en 1981.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1982
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série Cholms et Stetson
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

30/07/2008 | Pierig
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Un chien et un chat qui font équipe, c'est pas nouveau, ça rappelle Pif et Hercule, ou Cubitus et Sénéchal (encore que dans ce dernier cas, ces 2 là s'opposaient plutôt). Mais l'atout supplémentaire, c'est que ça revendique carrément la filiation avec Sherlock Holmes et Watson dans l'Angleterre de début de siècle. Cette petite série animalière débute dans le mensuel Circus en 1981, mais je la découvre en 1983 lorsque le second épisode est publié dans Gomme, journal dont le public plus jeune est une cible mieux désignée. C'est gentillet mais c'est un pastiche animalier assez moyen qui reprend les codes de Sherlock et des romans du même calibre, puisque les héros sont confrontés à Fou Mancho, matou cruel qui est une parodie du célèbre Dr Fu Manchu. L'ensemble n'est pas terrible malgré quelques bonnes idées ; dans un genre identique, je préfère Jane Holmes au ton peut-être plus enfantin, mais plus intéressant. Le dessin n'est pas non plus dans ce qui m'attire le plus, mais c'est soigné, c'est une sorte de combiné entre les graphismes de Guilmard et Dupa. Un sujet trop rebattu ? ou mal exploité ? c'est au choix, mais si on est très indulgent, on peut trouver ça trépidant et rigolo ; vraie note : 2,5/5.

17/08/2014 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

Malgré un dessin sympathique se rapprochant de celui de Dupa, le papa de Cubitus, le premier album (le seul de lu) est de piètre qualité sur le plan scénaristique. C’est même plutôt très mauvais. Les références à l’œuvre de Conan Doyle sont évidentes mais maladroitement utilisées. La narration est linéaire et basique et les événements sont archi-prévisibles. Le Hir a pourtant l’esprit fertile (le bateau-hélicoptère, les hommes-oiseaux,…) mais ses idées ne sont pas exploitées jusqu’au bout. Dommage. On aurait aussi aimé en connaître davantage sur le peuple gardien du masque. Enfin, les dialogues sont formatés pour "coller" aux réparties de Holmes et Watson sans en atteindre la même saveur. A souligner que Le Hir orthographie parfois le nom de Cholms avec un "S" (Sholms). Même pas foutu de se relire . . . Ri-si-ble ! Bref, un coup dans l’eau. Je vois que le scénario du deuxième opus à été confié à Filippini. Peut être un gage de qualité ?

30/07/2008 (modifier)