L'Arleri

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Le vieux peintre parle à son modèle. Il se souvient de ses vies amoureuses pour dire tout ce qu’il sait des relations entre les hommes et les femmes.


Le vieux peintre parle à son modèle. Il se souvient de ses vies amoureuses pour dire tout ce qu’il sait des relations entre les hommes et les femmes. Il a vu, vécu beaucoup, et connaît depuis longtemps l’histoire des sentiments et des désirs. Mais il restera toujours l’arleri, petit oiseau du midi qu’on dit sans cervelle, fragile, sautillant, étranger à la raison des hommes. Dans la poésie et la naïveté inaltérables de son regard, renaît sans cesse la force singulière de son art.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 28 Mai 2008
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'Arleri
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

08/07/2008 | iannick
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Edmond Baudoin... Je dois dire que j'ai peu apprécié les albums que j'ai lus de lui. La faute principalement à son dessin, que je trouve déformé, immature, sans réalisme. Mais cette fois-ci je trouve qu'il y a du mieux. Baudoin change un peu de style, même s'il reste dans une veine sensuelle. Bon, je n'irai pas jusqu'à dire que j'ai trouvé le dessin réellement bon dans cet album, mise à part la dernière image, en pleine page, que je trouve éclatante de sensualité. Pour l'histoire... Baudoin se livre un peu, en tant qu'auteur, en tant que séducteur patenté, et il est difficile de démêler ce qui relève de l'autobiographie et ce qui relève de la fiction dans ce récit, tant il sonne "juste" pour qui a déjà lu les oeuvres de l'auteur, dont c'est souvent le fond narratif. Baudoin glisse quelques réflexions philosophiques sur l'art, l'amour, la vieillesse dans son histoire, et ma foi ce n'est pas inintéressant. Bref, un petit album pas désagréable, assez intéressant, mais qui attirera sans doute en priorité les fans de l'auteur.

03/07/2009 (modifier)
Par iannick
Note: 4/5
L'avatar du posteur iannick

Edmond Baudouin ? C’est certainement un des dessinateurs les plus controversés de nos jours ! Je ne compte plus ceux qui détestent son dessin, ni ceux qui aiment son style ! Et pourtant, sa notoriété va bien plus loin que la France ! Son nouvel album « L’arleri », je l’avais repéré depuis longtemps sur les étals d’une librairie sans que cela me donne l’envie de le feuilleter avec passion… tout ça parce que je n’avais pas apprécié « Crazyman » du même auteur. Le récit met en scène un vieux peintre en train de réaliser un portait nu d’une jeune femme. Tout en réalisant son tableau, le vieillard va raconter à cette demoiselle sa vie intime et lui dévoiler tout ce qu’il pense des femmes… J’ai bien conscient que les histoires qui mêlent réflexion, philosophie, pensées… ne peuvent pas plaire à tout le monde mais là, j’ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de ce duo assez insolite. Les deux personnages se dialoguent avec sincérité, respect et sans tabous. Les dialogues me sont apparus à la fois simples, directs et sans prise de tête, c’est un vrai plaisir de suivre leur conversation et le récit du vieux peintre qui y raconte son passé. A propos de la vie du vieillard, c’est une histoire assez banale qui nous est dévoilée. En fait, l’intérêt porte surtout sur le regard que porte ce personnage sur les femmes (et sur les hommes aussi) qui m’a passionné. N’allez pas croire que ce narrateur nous raconte essentiellement sa vie sexuelle, ça va plus loin que ça ! Si bien qu’une fois la lecture de cette bd terminée, le dénouement ouvert et sa richesse des réflexions (que vous soyez d’accord ou pas avec l’auteur) me donnent l’envie de relire l’album ! Seule ombre au tableau, la voix off est tellement envahissante que j’ai souvent eu l’impression de feuilleter un roman au lieu d’une vraie bd… Son dessin ? Je le trouve fascinant, pas spécialement beau, ni laid mais son coup de patte possède un style très personnel qui a su me toucher et me dépayser des autres bd au trait très souvent formaté et sans charme (c’est un avis très subjectif, faut pas me taper hein !)… je trouve même que le trait d’Edmond Baudouin est sensuel. Finalement, j’ai hautement apprécié la lecture de « L’arleri ». Je pense que cet album conviendra parfaitement à tous ceux qui sont un peu lassés de lire des bds qui proposent des scénarios et des dessins similaires (plus ou moins), qui veulent découvrir un récit original sans se prendre la tête. A découvrir sans faute !

08/07/2008 (modifier)