Le Tour en caravane

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

On connaît bien le Tour de France, sa compétition et son arrière-cour sulfureuse, mais l’on connaît beaucoup moins l’une des attractions de cette compétition : la caravane publicitaire.


Cyclisme Sport

On connaît bien le Tour de France, sa compétition et son arrière-cour sulfureuse, mais l’on connaît beaucoup moins l’une des attractions de cette compétition : la caravane publicitaire. Un petit monde à part, deux cent cinquante véhicules publicitaires pour promouvoir le PMU, des banques, des confiseurs, et des spécialités locales comme le « vin de Surseines ». Ce qui est certainement une piquette, fait pourtant la fierté du maire de Surseines. Une manière décalée en ces temps de politiquement correct de présenter sa ville. Très décalée même, puisque le « nectar » est proposée dans une camionnette d’un autre âge, par un trio de bras cassés, digne de la famille Deschiens. Ringard pour les uns, la France éternelle pour d’autres. Entre petites magouilles, et aventures sentimentales foireuses, c’est pas gagné pour que la camionnette de Surseines soit élue « meilleure caravane du tour ».

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Juin 2008
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Le Tour en caravane
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

27/06/2008 | iannick
Modifier


Par jurin
Note: 1/5

Je n’ai pas du tout aimé cette BD (2 tomes). L’histoire de ces trois paumés, antipathiques et quelconques m’a ennuyé au plus haut point. Bien sûr dans une entreprise il y a toujours des connards, mais ici quelle concentration ! Quelle contre publicité à la caravane du Tour ! N’est pas Rabaté qui veut.

02/05/2010 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Après la lecture du 1er tome. Comment se fait-il que cette BD soit si peu connue ? La lecture m'a bluffé. Les personnages sont naturels et vraiment passionnants à suivre. Ils sont tous de la France profonde et ne laissent pas indifférent. Cette BD m'a fait penser à l'émission télé " Striptease " que j'adore. Dans ce récit, on suit trois personnages principaux engagés dans la caravane du tour de France. Ils ont en charge le véhicule de la ville de Suresnes qui promeut son vin rouge. En 80 pages, il leur arrive un tas d'aventures. J'ai trouvé le récit dense malgré l'apparente lenteur du rythme. J'ai vraiment hâte de connaître la suite. Il ne faut pas se méprendre, le récit ne parle pas du Tour de France, celui ci n'est que le contexte lointain. Le dessin est agréable mais les visages ne sont pas très réussis. Les couleurs sont basiques et fonctionnent bien pour ce type d'histoire. L'intérêt principal de la BD réside dans le scénario et ses personnages que l'on ne connaît toujours pas bien à la fin du premier tome.

29/08/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Sympathique l'idée de raconter le Tour dans les coulisses. Si vous êtes un fana de la petite reine*, cette BD n'est pas pour vous. Si par contre vous aimez les petites choses de la vie, les road-movies franchouillards avec du saucisson et du pinard qui piquent, vous pouvez y aller. Ce qui m'a plu, c'est vraiment les petites touches à la fois humoristiques et simples qui parsèment cette BD. Boudier a voulu montrer les à-côtés, le quotidien de la caravane qui précède les coureurs. J’ai des souvenirs émus de cette caravane, comme peut-être certains d'entre vous. C'est sympathique, ça ne mange pas de pain. Par contre j'ai vraiment du mal à m'attacher aux trois personnages principaux. Je les trouve assez vides, curieusement. Je ne suis pas non plus très fan du style de Germain Boudier. Trop anguleux, manquant de maturité à mon goût, il m'a un peu fait "ramer" par moments. En plus le rythme est lent, comme dans tous les road-movies. Ceci dit, cela reste une BD fort sympathique, alors si vous tombez dessus, lisez-la, vous passerez un moment agréable. *NDLC : alors vous connaissez sûrement Maurice Garin ;)

30/06/2008 (modifier)
Par iannick
Note: 4/5
L'avatar du posteur iannick

« Tiens, moi qui aime le cyclisme et le tour de France, cette bd va me rappeler d’excellents souvenirs » me suis-je dit en examinant « Le tour en caravane ». Mais, en fait, ce premier tome ne conte pratiquement rien des coureurs et des médias puisque l’auteur invite les lecteurs à suivre les péripéties d’une des attractions de la caravane publicitaire. Je ne vous ferai pas de résumé de la bd, celui cité dans la fiche technique est suffisamment détaillé. Toutefois, sachez qu’il doit y avoir du Rabaté (Les Petits Ruisseaux, La Marie en plastique, etc…) dans Boudier Germain car les principaux personnages sont croquants à souhaits ! Ils sont franchouillards, raleurs, respirent bien la France profonde quoi ! Franchement, je me suis régalé à suivre les (més)aventures de ce trio insolite où tous les pépins du monde entier semblent s’être donnés rendez-vous pour leur empêcher de remporter le trophée de la meilleure caravane du tour (bien que nos héros doivent s’en ficher un peu !...). Je me suis amusé aussi à l’idée que cette caravane publicitaire se sert d’une spécialité locale pour promouvoir la municipalité de « Surseines » et ce produit n’est autre que du vin ! Hilarant non ? Imaginez un peu la tête d’une partie du public, des politiciens, des responsables du tour de France et j’en passe si une caravane publicitaire de ce type se présentait au départ de cette course avec l’équipage qui sert du vin à la population… moi, ça me ferait bien marrer ! Et puis, l’histoire met en scène des anecdotes qui s’inspirent vraiment de la course comme la présence de « El diablo »… Tout cela pour vous dire que je ne me suis pas ennuyé en lisant cette bd ! Au niveau du dessin, je suis un peu plus mitigé car la mise en couleurs adopte des tons assez sombres et peu attirants alors que l’histoire est extrêmement vivante et respire la joie de vivre ! En dehors de ça, l’ensemble m’est apparu plaisant à contempler notamment parce que les personnages sont faciles à identifier au premier coup d’œil et parce que l’enchaînement des séquences se fait avec une bonne fluidité. Bon, je crois que vous avez compris : j’ai aimé ce premier tome et je suis assez impatient de lire le second album parce que j’y ai apprécié l’ambiance franchouillard et bon enfant qui règne dans cette bd. Sincèrement, je pense que même ceux qui détestent le cyclisme aimeront « Le tour en caravane » car les coureurs ne sont pratiquement pas présents dans cette histoire et les facéties des trois personnages principaux me sont apparues hilarantes. Je suis pratiquement certain aussi que les fans de Rabaté prendront du plaisir à suivre les péripéties de notre trio car l’humour employé dans cette bd est très proche de l’auteur de Les Petits Ruisseaux et de La Marie en plastique. Bref, n’hésitez pas à découvrir cette nouvelle série !

27/06/2008 (modifier)