Kybrilon

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Et si vous n'existiez plus aux yeux du monde entier ?


BD numérique

Se réveiller dans une station spatiale désaffectée n'est pas une expérience agréable. Mike, le commandant, a été drogué et laissé seul seul sur Kybrilon. Seul, non. Quelqu'un est resté avec lui. Quelqu'un a décidé de jouer avec lui au chat et à la souris. Chacun de ses gestes est épié. Qui s'acharne sur lui de cette façon ? Pour quelle (s) raison (s) ? Et quelle sera l'issue d'une telle machination ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Kybrilon
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

20/06/2008 | Spooky
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

L’auteur est un habitué de la science-fiction mais il n’a jamais réussi à inscrire une série ayant véritablement du succès si on excepte Le Complexe du chimpanzé et encore ! Ce n’est pas l’utilisation des images informatisées faisant office de dessin qui pose problème mais bel et bien le scénario souvent alambiqué. Pour son premier one-shot, cela se tient mais on regrettera juste le manque d’ambition. J’ai bien aimé la solitude et l’ambiance claustrophobie à bord de cette station spatiale. Il y avait un côté à la Hal de l’odyssée de l’espace. Cependant, le final révèlera autre chose de bien plus basique. Fort heureusement, le style d’écriture est assez simple ce qui rend assez de fluidité au récit. On nous abreuve souvent de terme barbare dans les récits de science-fiction : l’auteur nous évitera cet écueil. Au final, c’est sympathique mais pas révolutionnaire.

06/07/2015 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Intéressante cette BD trouvée en déstockage aujourd'hui. Je passerai rapidement sur le dessin issu d'images de synthèse. Il est froid mais retranscrit parfaitement les lieux de ce huis-clos dans l'espace. C'est troublant d'avoir des images aussi détaillées, seuls les personnages sonnent faux surtout au niveau des visages. Le scénario est surprenant, l'histoire est menée tambour battant et prend tout son intérêt sur le final très bien vu. Le lecteur est manipulé comme ce pauvre commandant qui ère dans cette station spaciale. Il est préférable de ne pas connaitre l'histoire avant d'entamer la lecture afin d'en apprécier le contenu. A découvrir, l'histoire est bien menée et l'originalité de la partie graphique vaut le détour.

17/05/2011 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Voilà la première BD de Jean-Michel Ponzio, attiré depuis longtemps par la SF et le fantastique. Il adapte librement un roman de Laurent Genefort, "l'Homme qui n'existait plus". Première surprise : l'album est entièrement réalisé en images de synthèse, Ponzio ayant un passé de character designer derrière lui. Mes a priori sur ce type de technique ont été balayés : très vite, le style choisi s'intègre bien, les décors et les personnages ne font vraiment pas "tache". Par contre j'ai un peu de mal avec le visage, souvent grimaçant, de Mike, le personnage principal. Les éclairages artificiels de la station sont bien rendus. Sur le plan de l'histoire, on se retrouve avec une intrigue assez proche du classique de la SF Solaris, oeuvre de Stanislas Lem, et adapté au cinéma par Andrei Tarkovski puis par Steven Soderbergh. Une oeuvre phare, à côté de laquelle le roman de Genefort est un peu faiblard. Le récit est cependant assez plaisant à lire, il est difficile de rendre l'atmosphère de claustrophobie et de solitude infinie dans une BD, mais Ponzio s'en sort assez bien. Par contre la fin me laisse assez dubitatif quant à son originalité...

20/06/2008 (modifier)