Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Übel Blatt

Note: 3/5
(3/5 pour 6 avis)

Un monde médiéval , un héros qui a des oreilles d'elfe en quête de vengeance.


BDs controversées Dark Fantasy Seinen Square Enix

Privé de la juste reconnaissance de ses faits d'arme, celui à qui l'on donne le surnom infâmant de "Lance de la trahison" continue son périple après avoir changé d'identité et d'apparence. Sa quête de vengeance mène Köinzell à Reilde Velem. Ville dirigée par un groupe de religieux rongés par la corruption et qui multiplient les exécutions publiques.

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Mai 2007
Statut histoire Série terminée (23 tomes + un tome 0) 24 tomes parus
Couverture de la série Übel Blatt
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

17/04/2008 | kanibal
Modifier


Par Elsmador
Note: 1/5

Je cherchais un bon manga de dark fantasy, et on peut dire que je cherche encore... C'est simple, je n'ai même pas réussir à lire plus de la moitié du premier tome. Des scènes de sexe simplistes et gratuites et des personnages très stéréotypés qui manquent complètement de crédibilité...

19/11/2013 (modifier)
Par Dude
Note: 4/5

Je cherchais depuis quelques temps à me mettre un manga de Dark Fantasy sous les dents, c'est chose faite. Pour bien comprendre de quoi il s'agit, mélangez un brin de vengeance à la Tarantino avec un soupçon du seigneur des anneaux, et un peu d'univers issu de Final Fantasy. Voilà de quoi est fait ce manga. Nous avons ici un héro, laissé pour mort et considéré comme un traître. Il sera au fur et à mesure accompagné d'autres personnages différents, ayant chacun(es) leur spécialité propres. L'histoire s'enchaîne parfaitement, et on constatera vite que la vengeance n'est pas la seule motivation. J'aime beaucoup le dessin, qui reflète particulièrement bien cet univers. Le manga est certes violent, mais on reste tout de même loin d'un Berserk (série que j'aime beaucoup). Je recommande ce manga à tout le monde qui aime le genre !

20/10/2009 (modifier)
Par venius
Note: 5/5

Bonjour, pour ma part cette oeuvre est excellente en plusieurs points. Le héros charismatique, le monde cohérent et la quête de vengeance est bien menée. Par contre âmes sensibles s'abstenir car il est par moment violent, mais c'est une violence nécessaire qui fait avancer l'histoire. Cela me fait penser un peu au saint empire germanique le mande avec son empereur, ses comtes et ducs. L'histoire des 14 lances est plus qu'intéressante et les flash back arrivent à point. Etant passionné par les mangas cette série est l'une de mes préférées avec X de Clamp.

23/08/2008 (modifier)
Par Tetsuo
Note: 2/5

Le tome 0 ne correspond à rien, c'est quoi cette manie de lancer des séries où on teste histoire de savoir si les lecteurs vont accrocher. Je fais la même réflexion pour Berserk dont le premier tome fait tâche, on a l’impression de lire autre chose avec les tomes suivants. Et bien ici pareil, on a des bouts d’infos, très peu de compréhension, juste un style et une atmosphère. En parlant de Berserk, la comparaison avec Ubel Blatt se fait naturellement, du fait de leur genre, la Dark fantasy, (que je maitrise ma foi assez mal) et par leur traitement de l’histoire à grands renforts de monstres, de surprises et de flashback. A proprement parlé, ce manga n’est pas plus mauvais qu’un autre, mais j’avoue ne pas être parvenu à m’intéresser à la vie de Köinzell, le héros dont on suit les aventures. Pourtant, je dois dire que l’histoire est plutôt originale et intéressante, basée sur la vengeance et la manipulation. Mais la réalisation laisse à désirer, ce n’est pas parce qu’on obtient une bonne ébauche de scénario qu’on arrive à créer un récit cohérent et attractif. Le tout pêche par beaucoup d’invraisemblances et de petites touches de facilités qui à la fin finissent par être agaçante : le héros est bien brave, on a l’impression de retrouver souvent les mêmes éléments, les compagnons au grand cœur, les méchants vraiment cruels limite psychopathes sur les bords et tout se résout par des combats. Köinzell, le héros a trois attitudes : surpris, en colère ou le visage fermé. Il est surpuissant (forcément) avec ses quatre épées (oui oui 4) qui lui sortent du bras (de l'avant-bras plus précisément), parvient à ce sortir de toutes les situations, bref, LE héros dont paradoxalement je me suis détaché au fur et à mesure car je ne l’ai pas trouvé du tout charismatique et ses réactions ennuyeuses. Et dernière chose, le sexe qui survient de façon totalement inopinée et mal à propos… en plus faut voir les scènes présentées : tortures, viols, soumissions… que du bon goût ! Ah non encore une réflexion qui m’a bien fait marré, les litres de sang chaque fois qu’un gars est blessé, même lorsque l’entaille n’est pas plus gros que le pouce, le sang coule à flot, tellement qu’on peut remplir facile 2 tonneaux…

22/08/2008 (modifier)
Par xenofab00
Note: 4/5

En quête d’aventure heroic fantasy mangaesques (et sombre) pour étancher ma soif, étant en manque après Berserk et Claymore, l’on m’avait conseillé "Übel Blatt". Mon premier contact ne fut pas très réjouissant, et j’avoue que je m’attendais à autre chose graphiquement parlant que du pur style shonen-gros yeux mâtiné d’un soupçon de ecchi (jolies tenues de combats mesdames...). Style graphique très loin d'être moche en soi, au contraire, mais surprenant étant donné l’objet de ma recherche. Et pourtant (genre c’est une surprise avec mes quatre étoiles), au fil des tomes j’ai découvert une intrigue effectivement sombre mais aussi et surtout assez dure psychologiquement parlant, tout en étant loin d’être conne. Le sixième et dernier tome paru dans nos contrées pour l’instant est à mon sens le meilleur, et mon intérêt pour ce manga ne cesse de monter au fil de l'histoire. En ce qui concerne l’univers qui nous est présenté, il est encore un peu tôt pour porter un jugement définitif mais ça me semble très bien foutu. Du moyenâgeux pur allègrement mélangée avec des machines presque anachroniques, issues de ruines d’une civilisation magique disparue (cf mon compatriote plus bas et les machines volantes). Un excellent divertissement, qui sans détrôner les ténors du genre vaut vraiment son pesant de cacahouètes. J’attends avec beaucoup d’impatience la suite. edit: Ahah, j'avais pas lu le "tome 0" (quelle idée aussi). Bon remplacez le "ecchi" par "hentai sauvage" xD, parce-que c'est là qu'on voit que l'auteur s'est considérablement calmé sur la suite Oo. C'est pas totalement désagréable (enfin...), mais un peu lourd, et surtout surprenant, y a une scène je suis même revenu en arrière pour voir si j'avais pas rêvé ou si c'était pas les phantasmes d'un des personnages... Et puis en règle général, sans être aucunement mauvais ce tome introductif est de toute façon en deça de la suite, ne vous faites donc pas avoir et continuez.

30/07/2008 (MAJ le 10/08/2008) (modifier)
Par kanibal
Note: 2/5

J'ai trouvé ce manga assez moyen après la lecture de 3 tomes. Ce qui me gêne dans l'histoire, ce sont ces drôles de forteresses volantes. Qu'es- ce que ça vient faire dans un monde médiéval ? Les scènes de combats ne sont pas assez dynamiques à mon goût. Mais je pense que l'auteur nous réserve quelques petites surprises, surtout la transformation de son héros. J'espère que ce manga va monter en puissance aux tomes suivants car pour l'instant l'intrigue tient sur le tranchant d'un couteau.

17/04/2008 (modifier)