Kim Wolf

Note: 1.67/5
(1.67/5 pour 3 avis)

Kim Wolf dirige une base secrète où des bandits veulent planquer des camions bourrés de drogue. Bon courage pour la lecture !...


Aviation

Page 1. Une aile delta, pilotée par un inconnu, franchit les limites d’une base secrète située dans le désert. Passe un bimoteur duquel se parachute une jeune femme. Petite phrase qui « sort » de l’avion ; « Bye bye, patronne ! Rendez-vous en enfer ! » Page 2. Le pilote du deltaplane parvient à intercepter en plein vol la jeune femme dont le parachute s’est mis en torche. Page 3. Tous deux s’écrasent (sans trop de mal !) au fond d’un canyon. Survient un hélicoptère qui survole les restes de l’aile delta. Page 4. Une équipe de secours en descend, laquelle a été envoyée pour « récupérer » la patronne annoncée morte. « Ma chère Suzy » -dit la jeune femme- « on a saboté mon parachute !… » Tous embarquent dans l’hélico, y compris l’inconnu inconscient de l’aile delta. Direction : la base. Appel radio partant de l’hélico : « Allo !.. ici Kim Wolf !.. Je suis vivante… n’en déplaise à certains… » Page 5. Kim narre à Hank Donovan qu’un complot se trame vraisemblablement au sein de l’UAS. Pendant ce temps une fausse infirmière pénètre dans l’infirmerie pour injecter une substance liquide dans le transfuseur sanguin auquel est relié l’inconnu, toujours inconscient. Mais c’est sans compter sur la brave Suzy qui, intervenue, va mettre sa science du Karaté en action pour empêcher l’acte. Page 6… et les autres. Y a plein de méchants qui veulent s’emparer de la base secrète alors qu’ils y sont employés. Y a même un avion de combat de la base que les méchants utilisent pour balancer des missiles sur l’hélico de Kim (qui est repartie au boulot !). On découvre une autre base secrète où l’on tente de recréer la vie terrestre sous un immense dôme ; dôme où plusieurs volontaires vont vivre en autarcie, coupés du monde. Mais c’est pas tout : les méchants ils ont plein de camions remplis de drogue qu’ils veulent dissimuler dans la base… etc.. etc…

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1991
Statut histoire Série abandonnée 1 tome paru
Couverture de la série Kim Wolf
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

24/02/2008 | L'Ymagier
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai souvent vu cet album en occase dans des présentoirs à très bas prix, et parfois en 2 ou 3 exemplaires, ça laissait supposer que cette Bd n'était pas terrible, et pas loupé ! quand je me suis décidé à la lire, bien qu'étant méfiant, j'ai d'abord pas compris grand chose car c'est inutilement embrouillé et surtout bourré de trucs mille fois vus, de clichés en abondance mal exploités vus dans de mauvais TV-films de M6 ou de NRJ12, et qui n'ont même pas le mérite d'être passionnants ; on peut vraiment dire qu'on s'emmerde en lisant cette Bd. C'est d'autant plus attristant que c'est commis par Patrice Serres, un auteur qui en 1981 sous le pseudo de Esdé, avait repris Tanguy et Laverdure d'assez belle façon après le décès de Jijé ; aussi, on était en droit d'attendre un récit sympa, parsemé d'avions et d'hélicos, mais c'est tout ce qu'on y trouve, car derrière il n'y a plus papa Charlier pour pondre un scénario en béton... De plus, je trouve que les personnages sont beaucoup moins bien dessinés que les avions et les décors. Un album à couverture attirante mais terriblement ennuyeux, donc très dispensable.

19/04/2014 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

1.5 J'ai lu ce tome en sachant très bien que cela serait nul. Je pensais lire un truc nanar et c'est vrai qu'au début plusieurs répliques m'ont fait rigoler tellement elles manquaient de naturel, mais à la longue je me suis un peu ennuyé car tout semble amateur. Le scénario réussit l'exploit d'être à la fois simple (en gros, les méchants veulent voler un truc top-secret...enfin je crois !) et d'être inutilement compliqué. En effet, l'auteur ne sait pas comment raconter clairement son histoire et j'étais un peu perdu durant ma lecture. En plus, j'ai parfois eu du mal à distinguer ce qui se passait dans certaines cases ce qui compliquait encore plus ma lecture.

13/01/2013 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 1/5

Hé !… Ho !… Faut arrêter de déconner, là !… J’ai déjà lu des scénarios emberlificotés à l’extrême, d’une nullité affligeante, mais celui-ci doit être dans le top 5 de la connerie. C’est vraiment n’importe quoi !… du pif, paf, pouf, je te tape… et que je te balance une rocket sur la pomme… boum… hahaha… c’est pas moi, c’était un pantin… NULLISSIME !…qui est Kim, qui est Donovan, quelles sont ces bases, le pourquoi, les « agresseurs »… tout cela nous est appris très laborieusement au fil de pages fort décousues narrativement. Si encore il y avait des flash-back pour essayer d’expliquer le pourquoi du comment. Ben non !… A toi, lecteur, de te débrouiller avec le contenu et de t’en faire une idée. Rien ne tient, l’impression d’un assez grand nombre d’idées (assez simplistes d’ailleurs) mises bout à bout sans relais réels entre elles. Dur à lire dans sa simplicité. Serres (désolé, je râle très rarement sur un auteur) y va d’un véritable n’importe quoi non structuré. Le dessin ?… Figurez-vous que c’est la couverture qui m’a attiré. Jolie. Vraiment. Dans un style graphique me rappelant ces bons vieux comics US. Mais à l’intérieur ! Pas que c’est la débâcle, mais presque. Un trait nerveux, certes, parfois bien enlevé lorsque Serres dessine hélicos, avions, véhicules divers… mais pour ce qui est des personnages, c’est plutôt tristounet. Proportions, mimiques, gestuelle me font penser par moments (et ils sont nombreux) au graphisme d’un débutant. Et c’est sans compter la colorisation : des visages jaune-orangé (ça vous a un de ces charmes !…) Tout ça pour ?.. à vrai dire je n’en sais rien. Ou plutôt si : une des rares BD que j’ai lu deux fois d’affilée (si ! si !) pour me rendre compte d’une sorte de néant qu’elle représente. A la limite, des « djeunes » d’une dizaine d’années pourraient éventuellement apprécier les explosions qui parsèment l’album. Mais pour les autres ? Bien que : l’album pourrait être exhibé pour montrer ce qu’il NE FAUT PAS faire en BD. Une bonne chose quand même : un deuxième tome est annoncé (Terreur sur les Andes). Il n’a jamais été édité. TANT MIEUX ! Nul. Point. Je dis et maintiens !

24/02/2008 (modifier)