La Rumeur

Note: 3.09/5
(3.09/5 pour 11 avis)

Elle court, elle court...


Format à l’italienne La Boite à Bulles

Un homme habillé en noir ,seul, avance, silencieux, à travers la campagne. Un drôle d'énergumène habillé plutôt comme "un de de la ville". Quel est son but ? Qui est-il ? Où va-t-il ? Ce sont les questions que vont se poser tous ceux qui croiseront sa route. Mais face au silence pesant et porteur de sens de l'homme en noir, chacun apporte sa propre réponse. D'abord intriguant, mystérieux, il devient pour chacun le porte parole muet de ses propres pensées. Chacun lui prêtera le destin qui l'arrange, les mots qu'il souhaiterait entendre, un but qu'il voudrait atteindre.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Janvier 2008
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Rumeur
Les notes (11)
Cliquez pour lire les avis

03/01/2008 | Spooky
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

J’aime vraiment beaucoup les albums du duo de La Rumeur (je crois bien que c’est le seul que je n’avais pas encore avisé), qui sortent tous de l’ordinaire, en partant à chaque fois d’une idée pourtant très simple. Ici, nous avons une sorte de road movie improbable. Ou plutôt un long, très long travelling (le plus long de la BD ?). En effet, nous suivons, case après case, page après page, la longue marche d’un type longiligne et totalement muet – dont nous ne savons strictement rien, et qui ne dévie jamais de sa route. Il traverse quelques villages, et peu à peu est suivi par une foule hétéroclite et agitée, qui lui prête des idées, des paroles, une ambition totalement imaginaires ou fantasmées. Et du coup, moult rumeurs prennent forme, s’épuisent, se relancent, s’opposent parfois, l’homme muet et solitaire étant bientôt entouré d’une foule aussi grouillante que bavarde, cherchant à donner du sens là où il n’y a rien à trouver. En cela la chute est à la fois édifiante et drôle, d’un humour noir et soudain qui « relève le plat ». C’est un album vite lu, mais que j’ai vraiment bien apprécié. Note réelle 3,5/5.

23/10/2019 (modifier)
Par Seb94
Note: 3/5

J’avais beaucoup apprécié « Le Fluink » des mêmes auteurs. Avec le présent ouvrage on retrouve de nouveau un concept original et novateur. On suit un marcheur traversant un village, qui sans jamais prononcer un mot, va attirer à lui une foule de plus en plus importante, les gens interprétant son silence de différentes façons. Notre homme, lui, n’y prête aucune attention et continue sa route à travers la montagne. Le cadrage en vue aérienne permet d’avoir une vision d’ensemble de la meute toujours plus importante de poursuivant, les détails foisonnent et on prend plaisir à découvrir ici et là des petites scènes amusantes. Une relecture permettra sûrement d’en découvrir de nouvelles, tellement le dessin petit, détaillé et minutieux, demande une attention particulière pour en visualiser toutes les subtilités. Le concept de départ est donc très prenant, mais il faut reconnaître que l’on ressent parfois quelques longueurs ou des situations un peu répétitives. Toutefois, j’ai pris du plaisir du début à la fin du récit. La conclusion justement est assez surprenante, bien que j’avais envisagé l’éventualité de ce final au milieu de ma lecture. Note : 3,5.

14/05/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Elle court... elle court la rumeur. A l'image de cet homme vêtu de noir avec son chapeau haut de forme qui parcourt silencieusement nos campagnes entraînant avec lui une foule d'admirateurs ou de détracteurs. Que fait-il ? Qui est-il ? Où va-t-il ? Nous n'aurons pas toutes les réponses à ces interrogations puisqu'il semble bel et bien muet comme une carpe. C'est vrai que le procédé est à l'image d'un clip tourné caméra à la main sans perdre la moindre parcelle dans la progression du bonhomme omniprésent mais absent. Techniquement, c'est très inventif. On ne pourra que féliciter l'auteur pour une telle prouesse graphique et son originalité. Pour autant, c'est amusant au début puis cela devient assez pesant à la longue. On écoute tous ces bavardages incessants sur la politique ou encore les sectes sans compter les petites histoires personnelles qui se mélangent. A la fin, on ne trouvera pas vraiment de sens à cette allégorie sur la rumeur. Ou plutôt oui : la rumeur tue.

13/03/2010 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

J'aime bien ce concept de récit à narration "géographique", où les pages se suivent en formant un paysage où les personnages évoluent : cela me rappelle certaines de mes lectures de jeunesse. J'aime à me balader dans ces décors, ici des villages de campagne et des décors naturels, et d'y découvrir un peu la vie des habitants. Pour ce type de récit, j'aurais aimé que le dessin soit un peu plus détaillé, justement comme dans ces livres pour enfants que j'aimais tant, mais le graphisme n'est pas mauvais quoiqu'il en soit. L'idée du scénario aussi aurait pu être sympa, mais je dois dire que dès les premières pages, il m'a ennuyé. Il reprend l'idée de Forrest Gump quand ce dernier se met à courir sans rien dire et que tout le monde le suit, s'imaginant en lui un messie ou tout ce que leur imagination peut les faire fantasmer. Le souci, dans cette BD, c'est tout d'abord que je n'ai pas trouvé ça crédible du tout. Si encore les gens avaient suivi ce personnage muet sur une raison à peu près vraisemblable, j'aurais un peu plus accroché, mais là dès les premières pages, j'ai immédiatement trouvé ça artificiel et donc décevant. Ensuite, les textes ne sont pas drôles, souvent discours politiques un peu pénibles à mon goût. Je n'ai donc pas pris plaisir à lire cet album et j'ai fini par survoler les bulles de texte car elles m'ennuyaient. Seule la toute fin m'a un peu surpris et fait un peu rire, mais je me suis quand même retrouvé un peu sur ma faim... comme les poursuivants du personnage, ceci dit. Ce n'est donc pas une BD dont je conseille l'achat et je n'en conseille la lecture qu'aux plus curieux.

11/02/2009 (modifier)

Une marche silencieuse à travers des villages de campagne peut attirer bien des commentaires. Dans cet album plein d'humour le format à l'italienne et surtout le découpage original aident à suivre le marcheur dans son voyage. Les réactions d'actualité, toujours très personnelles provoquées par cet homme énigmatique chez tous ceux qui croisent sa route, font toute la saveur de cet album à découvrir.

29/09/2008 (modifier)
Par SaV
Note: 3/5 Coups de coeur expiré

Encore un nouveau concept de chez Enfin libre qui vaut le détour. En effet, après le noir et blanc voici venir le long travelling vu du ciel. On suit un personnage vêtu de noir au sujet duquel la rumeur ne fait que s'amplifier au fur et à mesure de l'histoire. Les personnages sont attachants, chacun ayant une histoire dans l'histoire, et le style graphique est très plaisant (on pense à Sempé, Franquin dans ces bas de page). De plus, chaque planche regorge de détails tous aussi marrants et surprenants les uns que les autres. Bonne lecture!

15/04/2008 (modifier)
Par Jetjet
Note: 3/5
L'avatar du posteur Jetjet

La Rumeur, un bel ouvrage à l'italienne en noir et blanc rempli d'une longue bande de paysages continus vus du ciel, le héros dont on ne connaîtra jamais le nom se contente de marcher vers la droite et ce sont tous les autres protagonistes qui, intrigués par cette marche énigmatique, se contentent de le suivre, de lui prêter un tas de raisons et de motivations dont seul le lecteur se fera le spectateur amusé. Un chouette procédé de découpage atypique et original dont le seul point faible est d'être répétitif ; j'ai beau aimer le procédé, j'ai dû lire ce livre en 2 fois malgré sa courte durée mais la chute finale de cette histoire vaut tout son pesant de cacahouètes !!! Une réussite mineure mais réussite néanmoins au final dont on se plaira à regarder les moindres détails lors d'une seconde lecture probablement ! A offrir ou à conserver chez soi tel les images d'Epinal qui me plaisaient tant gamin !

08/04/2008 (modifier)
Par scuineld
Note: 3/5

Une agréable surprise que voici ! Voici une BD qui sort des sentiers battus : on a droit à une histoire avec dialogue, mais pas de la part de héros. Il se promène, c'est tout. Le reste des protagonistes interprètent cela comme ils veulent (et ne s'en privent pas)... Autre point agréable et qui sort des sentiers battus : le découpage de la BD. Les planches pourraient se mettre les unes derrière les autres pour former une grande ligne continue formant ainsi toute la BD. Amusant. Amusants aussi tous les détails (seconds rôles, décors) qui parsèment cette BD. Je me suis surpris plus d'une fois à plus regarder les "a-côtés" de la scène principale plutôt que celle-ci... Et puis, la chute finale. Quelle chute... A conseiller donc, ne fut-ce que pour l'originalité !

02/04/2008 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Le concept a déjà été éprouvé par les mêmes auteurs dans Le Fluink. En lieu et place de deux peuples séparés physiquement par un liquide opaque, on suit à présent un inconnu qui, au cours de sa longue marche, va fédérer une masse considérable de gens. Chacun va de son affirmation au sujet de cet homme : politicien pour les uns, expert en dégâts des blés pour les autres, voire même guide spirituel pour certains illuminés. Sans dire mot, cet inconnu continue sa marche tout en ignorant la foule qui l’entoure. Le cadrage est plutôt inhabituel puisqu’il consiste en un plan large de trois quarts pris en hauteur. Le décor avance doucement d’une case à l’autre à la manière d’un tapis roulant. Au sein d’une même case, on suit le cheminement de la foule qui se trouve à un endroit A puis en B. Ce procédé s’inspire un peu de la réalisation des dessins animés. D’ailleurs, si on se faisait succéder les cases, je suis quasi sûr qu’on aurait une vue animée des personnages. J’apprécie donc le traitement graphique de l’ensemble. J’aime aussi ce côté « boule de neige » du récit où une personne, puis deux, puis cinq, puis cent viennent grossir la foule qui se questionne sur ce curieux personnage. Par contre, je trouve cela un tantinet longuet. La lecture de cette myriade de bulles au sein de chaque planche, sympathique au début, en devient vite lassante. De plus, tout comme avec Le Fluink, je trouve la fin un peu facile. Je situerais cet album un cran en-dessous de Le Fluink, l’effet de surprise en moins. A lire toutefois pour se faire une idée.

27/02/2008 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Le principe est vraiment excellent, il fallait y penser ! Un gars marche, et traverse différents villages. Des gens commencent à le suivre, à lui parler, mais comme il ne répond pas, et continue simplement sa marche en avant, ils se font des films, lui prêtent des intentions, des rôles, des discours… les rumeurs enflent, se propagent, se déforment, c’est jubilatoire au possible ! Notre pauvre promeneur se retrouve expert agricole, politicien, gourou de secte… et au centre d’une tempête médiatique, alors qu’il n’a pas prononcé un seul mot ! Mais où va-t-il au fait, notre bonhomme ? Le dessin est extraordinaire, dans le style de ce que fait Sempé : épuré, mais rempli de tonnes de détails rigolos. J’ai passé de longues minutes à inspecter chaque page, chaque scène secondaire, chaque fenêtre de maison… pour y découvrir un personnage caché ou un détail rigolo. Une BD pas comme les autres, qui s’amuse d’une facette de la nature humaine : le plaisir que nous prenons à propager et déformer des rumeurs complètement infondées. A découvrir !

06/01/2008 (modifier)