Aux médianes de Cymbiola

Note: 2.71/5
(2.71/5 pour 7 avis)

Dans un monde imaginaire où les cités sont réparties en spirale qui mène en son centre à une mystérieuse pyramide, un groupe d'hommes attirés par le mythe d'Icare n'ont qu’un rêve : voler et restaurer la pyramide...


Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc, Bruxelles Les Maths Péchés de jeunesse Schuiten Utopies, Dystopies

Cymbiola Volutocorona impérialis. On la voit souvent citée dans les chroniques à l'usage des collectionneurs du 18e siècle, en raison de sa masse imposante. Un homme arrivé à Cymbiola nord depuis peu, par ses études sur l'archéologie de la ville a auprès des vieilles castes dominantes, une grande importance. Parallèlement à ses recherches, il a pris en main l'initiation d'un groupe de jeunes fanatiques. Beaucoup d'observateurs font effectivement état de l'impression de "déjà vécu" qu'ils ont ressentie au cours de leurs vols nocturnes. Ils n'avaient pas eu besoin d'apprentissage... Dans l'épilogue, on suit 2 expéditions parties sur les traces de la pyramide, plusieurs siècle avant l'histoire précédente...

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 1980
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Aux médianes de Cymbiola
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

02/03/2002 | toce
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Etonnant album que celui-ci, très attrayant, mais aussi très frustrant dans sa conclusion. En fait cela donne l’impression de lire une ébauche, les feuillets épars d’un scénario, et des propositions d’illustration du dessinateur. En effet, l’essentiel des dessins – en Noir et Blanc – ont l’aspect de crayonné, de croquis, de « premier jet ». J’ai même parfois eu l’impression de découvrir des lignes pour y insérer du texte, des traits à effacer. Toujours est-il que malgré cela, j’ai trouvé ce dessin très bon. L’intrigue elle-même est surprenante, et donne l’impression de n’être pas « finie ». C’est le cas globalement (où le scénario, si scénario il y a eu, voulait-il ou devait-il nous emmener ?), mais aussi pour le lien entre l’essentiel de l’album, les quelques planches en couleur, et l’épilogue. Intriguant, mais aussi décevant, je reste un peu sur ma faim après avoir refermé cet album.

30/05/2018 (modifier)
Par PatrikGC
Note: 3/5

Cet album semble être un brouillon des Cités obscures. J'aime bcp le graphisme style crayonné, souvent des belles planches à encadrer et à mettre suir ses murs. Rien à redire sur l'archi et les perspective ; par contre, les personnages ne sont pas tjrs distincts. Oui, cet album semble être un brouillon des Cités obscures. Et brouillon est le scénario. Car si je ne déteste pas le mystère, mais je n'aime pas trop qu'on me laisse le nez dans la compote sans avoir eu un commencement d'explication ou de fil à suivre. De plus le découpage de l'action a parfois un côté décousu, ce qui n'aide pas. Les 2 auteurs savaient-ils où ils allaient ? J'ai des doutes, et une BD, c'est l'alliance d'un scénario solide et d'un bon graphisme. Et ici, nous n'avons que le graphisme. J'aurais bien mis 4.5, mais l'histoire en elle-même ne passe pas. Mais l'achat vaut le coup rien que pour certaines planches.

07/07/2016 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Le dessin de François Schuiten est franchement superbe et plusieurs décors sont à couper le souffle ! C'est vraiment beau à regarder et je regrette que le scénario ne soit pas de la même qualité que le dessin. L'histoire se laisse lire, mais c'est surtout parce que j'ai lu l'album en moins de 15 minutes. Le scénario est très léger et vers la fin je me demandais s'il s'était passé quelque chose dans ce récit qui ne semble aboutir nulle part ! Je ne parle même pas des personnages qui sont vides et sans intérêt. Pour les inconditionnels de Schuiten seulement.

18/03/2013 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Quand on commence à lire cette oeuvre très singulière, force est de constater que le dessin est réellement magnifique. On a l'impression de feuilleter un carnet de croquis où l'on voit apparaître mille détails. Cependant, une bd ne se résume pas qu'au graphisme aussi époustouflant soit-il ! Il faut un scénario cohérent. C'est là que le bât blesse. Il y a un manque total de direction. Un comble pour un géomètre ! J'avais déjà la même impression sur une autre production plus connue de l'auteur François Schuitten à savoir Les Cités obscures. C'est bien de nous montrer un mystère. Cependant, quand on ne connaîtra jamais la solution ni même les aboutissants, cela ne me satisfait guère. A nous d'imaginer et de se creuser les méninges ? Trop facile car cela relève d'un manque de maîtrise scénaristique. D'autres y verront une nouvelle manière d'aborder la bande dessinée. Pour se consoler, il a fait quand même mieux avec Les Cités obscures dont certains tomes sont indispensables.

22/03/2009 (modifier)
Par ArzaK
Note: 2/5

Difficile de juger cette bd. Premièrement parce que par rapport à ce qu'a fait Schuiten depuis, on est clairement un bon cran en-dessous (si pas deux...). Deuxièmement parce que depuis la fin des années 70, on a fait beaucoup mieux dans le genre. Pourtant, je suis certain qu'en 1979, cette bd avait son potentiel d'originalité, mais maintenant face aux "Cités obscures", elle fait un peu pâle figure. Le scénario est intéressant mais carrément inabouti, je trouve. Dans sa première partie, il cultive le mystère de manière un peu trop gratuite pour retomber, dans le prologue, dans le déjà-vu et le convenu. Autre défaut : on ne sent pas les personnages, on ne vit pas avec eux, ils sont trop distants, trop froids... et on ne les différencie pas les uns des autres. Renard et Schuiten se partage le dessin. Et cela se sent. Ca manque d'homogénéité. Et puis y'a un côté un peu tape-à-l'oeil qu'ont souvent les dessinateurs débutants qui se la jouent façon "Regarde ce que je sais faire : pleins de traits et des perspectives de la mort!" C'est sûr, certaines planches sont superbes, on en ferait de beau poster pour coller aux murs de son salon. Mais comme bd, dès qu'il s'agit de passer d'une case à l'autre, le découpage n'assure pas de la même manière...

16/07/2003 (modifier)
Par cac
Note: 3/5

Là j'hésite vraiment entre le 3 et le 4, c'est un choix difficile. Tout d'abord les dessins sont absolument superbes - jetez un coup d'oeil à la galerie. Ils sont esquissés, c'est vraiment le style auquel les couleurs n'auraient rien apporté, bien au contraire. Sinon l'histoire en elle même est intéressante avec cette fameuse pyramide et son joyau qui attise toujours les convoitises. Puis plus proche de nous, des archéologues continuent la quête, ça sent un peu la jungle sud-américaine, le machu picchu et toute cette ancienne culture mystérieuse. La fin est habile et c'est malheureusement encore une réalité.

04/06/2003 (modifier)
Par toce
Note: 3/5

Une des premières bd de Schuiten avant Les Cités obscures... Même si le dessin s'apparente moins à la gravure que dans les cités, la pâte de Schuiten dans ces sublimes crayonnés est déjà présente et on ne peut qu'admirer... Le scénario se rapproche des cités dans l'idée de "monde parallèle" et la construction atypique de la narration. Le thème récurent de la spirale, forme mathématique "parfaite" est intéressant (disposition des "points", pyramide (qui fait d'ailleurs beaucoup pense à "La tour"), coquillage). Il manque toutefois à cette bd la poésie des cités pour être complètement incontournable. Elle n'en reste pas moins une bonne bd, à part.

02/03/2002 (modifier)