La Famille Martin

Note: 2.33/5
(2.33/5 pour 3 avis)

Récits humoristiques d'une famille moderne.


Pif Gadget

Vous en vous souvenez peut-être, la "Famille Fohal" a fait partie des séries qui ont marqué l'aventure Pif-Gadget à partir de 1973 dans le numéro 239. Dessinée par Pierre Seron qui signait sous le pseudonyme de Foal, il anima cette famille dans la plus pure tradition de l'école belge, à la manière de Roba ("Boule et Bill") ou plus vraissemblablement à la manière de Franquin ("Modeste et Pompon") dont il est l'héritier graphique. Les aventures de cette famille disparurent au numéro 366 de Pif-Gadget (avec un bouquet final de 6 planches) après plus de 170 planches parues. SERON abandonna cette série, malgré son succès, pour se consacrer aux "Petits hommes" qu'il animait déjà dans le journal de Spirou. Seuls deux albums furent édités, à partir des planches parues dans Pif-Gadget, aux éditions SOLEIL, avec un changement de nom : "la Famille Fohal" devint "la Famille Martin", difficile de faire plus anodin, "Martin" étant le nom de famille le plus répandu sur le territoire français. Les allusions au journal "Pif-Gadget" disparurent de même de la version album. Texte issu de site Pif-Collection

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Août 1990
Statut histoire Strips - gags 2 tomes parus
Couverture de la série La Famille Martin
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

13/10/2007 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai toujours connu cette création sous le titre "Famille Foal" dans Pif-Gadget, d'après le pseudo adopté ici par Seron, et je l'aimais bien. Je ne savais pas qu'elle avait fait l'objet de 2 albums en changeant de nom. Cette création fera cependant une assez courte carrière entre 1973 et 1976, sous forme de gags en 1 planche ou de courts récits complets, elle disparaitra non par manque de succès, mais parce que Seron souhaitait livrer tous ses travaux au journal Spirou, et se consacrer à ses Petits Hommes. Ce qui ne l'a pas empêché plus tard de créer Les Petites Femmes. C'est un family strip rigolo et classique dans la tradition de Boule et Bill et de Modeste et Pompon, où évoluent le père, Adalbert, marié à la jolie Tizou, leurs 2 enfants et un chien. Les situations sont drôles même si les gags sont de qualité inégale, mais le graphisme de Seron est ici très plaisant, très influencé par celui de Franquin. Une petite perle peu connue, sans génie mais qui fait partie de ces petites Bd oubliées à découvrir.

02/09/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Une autre série jeunesse avec des gags pas drôles dont la plupart mettent en scène le père comme victime. Les gags sont souvent faciles à deviner et parfois la chute est mal amenée et repose sur le fait que les personnages font des trucs absolument stupides. Un exemple : dans un gag, le père punit son fils qui est rentré tard à maison parce qu'il était chez un ami en train de jouer au train électrique. Le lendemain, il se lève en retard et quand son patron lui demande pourquoi il est en retard, il répond qu'il a joué au train électrique ! Ça n'a pas de sens !

20/10/2011 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Difficile de ne pas confondre visuellement cette série avec Les petits hommes du même auteur tant l'ambiance et le trait sont les mêmes. Les personnages sont très proches visuellement parlants, même coiffure que Renaud pour monsieur Martin et son fils, et la maman a tout ou presque de Cédille. Même l'humour est très proche. Moi même, avant de relire récemment le premier album de cette série, j'ai toujours cru que La Famille Martin était une sorte de hors-série comique de la série Les petits hommes. En fait, c'est une vraie série à part, très inspirée de Modeste et Pompon et présentant le même type de petites aventures familiales centrées autour du jardin de leur pavillon de banlieue. L'influence de Franquin sur le dessin de Séron étant plus que manifeste, le rapprochement est d'autant plus vite fait. Ceci dit, si l'on passe outre l'impression permanente que laisse ce dessin d'être complètement pompé dans le style, il n'en est pas moins maîtrisé et plaisant à lire. Cependant, ce n'est pas drôle. Ce n'est pas que l'humour soit mauvais, à quelques exceptions près (exceptions incluant d'ailleurs un gag que je n'ai tout simplement pas compris), mais il tombe tout simplement complètement à plat. C'est fade. En entamant un gag, je me dis au bout d'une ou deux cases "bon voilà, ça va se terminer comme ça" et, sans surprise, on arrive à la conclusion prévue. Bon... Si l'on considère que l'humour est la résultante d'une surprise permanente pour le lecteur, alors cette BD n'est pas humoristique. Tant et si bien que, sans détester ma lecture car la narration et le dessin sont plaisants, il m'a été difficile de ne pas me mettre à feuilleter de plus en plus vite les pages tant les "gags" m'indifféraient. Bof bof...

13/10/2007 (modifier)