Le Voyage des Pères

Note: 3.63/5
(3.63/5 pour 27 avis)

Galilée, 1er siècle de notre ère. Un beau matin, Jonas, vieux pêcheur juif, voit avec une pointe d'ahurissement ses fils, Pierre et André, tout plaquer pour suivre un certain Jésus de Nazareth. Attention, cette série connaît une préquelle, intitulée Le Voyage des Pères - L'Exode selon Yona.


Au temps de Rome et de l'Empire Romain Les prix lecteurs BDTheque 2007 Mythologie Paquet Spiritualité et religion

Galilée, 1er siècle de notre ère. Un beau matin, Jonas, vieux pêcheur juif, voit avec une pointe d'ahurissement ses fils, Pierre et André, tout plaquer pour suivre un certain Jésus de Nazareth. Il décide alors de tout faire pour retrouver sa progéniture et la ramener dans le droit chemin. Il sera bientôt rejoint par d'autres pères, tout aussi inquiets que lui de voir leurs fils devenir des apôtres ... "Je ne sais pas ce que ce type, ce Jésus, a bien pu leur raconter. Toujours est-il que quand il est parti, ils l'ont tous suivi comme un seul homme. Avec Zébédée on en est resté comme deux ronds de flan."

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Septembre 2007
Statut histoire Série terminée (Deux cycles de 3 tomes) 6 tomes parus
Couverture de la série Le Voyage des Pères
Les notes (27)
Cliquez pour lire les avis

18/09/2007 | Ro
Modifier


Par gruizzli
Note: 2/5
L'avatar du posteur gruizzli

Mouais, non, je suis mitigé mais pas convaincu. D'un côté, je reconnais les qualités de l’œuvre, son côté humoristique, sa représentation de la Galilée au siècle de Rome. Le dessin est bon, très dynamique et en même temps coloré, c'est plaisant à regarder. On a droit à quelques personnages sympathiques, avec au premier rang le vieux Jonas, bougon, râleur, raciste et j'en passe. Il apporte quasiment tout l'humour, toute la verve du récit. Malheureusement, je n'ai pas trop aimé le message. Faire une BD sur Jésus et son passage, c'est intéressant, certes, mais là j'ai trouvé toute la mystique chrétienne trop forte, et la représentation un peu trop tirée vers le religieux. J'aurais beaucoup apprécié une approche plus philosophique, spirituelle. Quelque chose qui ne rentre pas dans le jeu de "c'est le fils de Dieu" (et quand on dit ça on ne sous-entend que le Dieu judéo-chrétien, bien sur), mais qui soit dans l'approche plus posée sur son message. Bref, je vais faire l'anti-clérical pour le coup, mais même si la BD a des bons aspects, elle reste trop pro-chrétienne pour moi. J'ai un peu trop de difficulté avec les messages religieux de ce genre, dommage.

01/02/2018 (modifier)
Par Mitch
Note: 4/5

Une BD humoristique sur un sujet traité d'habitude de manière si grave, c'est rafraîchissant. Que ça fait du bien! Certes, les costumes de l'époque sont dessinés de manière simpliste, surtout les uniformes des Romains. Mais je ne lis pas cette BD avec le même regard que pour les Aigles de Rome ou Murena. Ici, il s'agit que le lecteur se divertisse avant tout. Et l'auteur parvient tout à fait à remplir cet objectif. J'espère que ma fille lira un jour ces albums. C'est en effet une excellente porte d'entrée, aussi pour les enfants, sur les origines du christianisme.

16/08/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Bon, la religion, qu’elle soit juive ou chrétienne, n’est à priori pas ma tasse de thé, et j’étais un peu circonspect à l’idée de me taper trois album sur la geste christique. Si je n’ai pas été saisi d’enthousiasme, force est de constater que la lecture de cette série n’a pas été si désagréable que ça. D’abord le dessin, simple, est plutôt bon. Ensuite l’intrigue elle-même – dont tous les lecteurs connaissent forcément les grandes lignes dès le départ, est plutôt bien menée. Je trouve que le personnage de Jonas est pour beaucoup dans la réussite de la série. Son côté vieux rabat-joie, bougon, irascible et souvent de mauvaise foi (sic !), insuffle une bonne dose d’humour à ce road movie biblique. Sa trogne et ses crises de nerf dynamisent le récit autour du fil rouge de la geste de Jésus. Au final, c’est une série qui peut être lue sans l’arrière-plan religieux, une aventure sympa de vieux bonhommes recherchant leurs fils – et/ou eux-mêmes. Un questionnement parfois proche d’un des derniers succès de Lupano, Les Vieux Fourneaux je trouve.

10/06/2015 (modifier)
Par Pedrolito
Note: 4/5

J'ai passé un bon moment en compagnie de cette BD. Les dessins collent bien au texte, les couleurs ne font pas tache. Le style me rappelle un peu celui d'Alim le Tanneur, du très bon donc. L'histoire est quand à elle des plus connues, mais l'auteur parvient à donner envie de lire la suite. L'humour tombe juste et fait penser à celui que l'on peut trouver dans Kaamelott (en moins bon tout de même). Pour résumer: un agréable moment ! Je recommande.

16/02/2014 (modifier)

J'ai passé globalement un bon moment avec ces trois tomes que j'ai lu d'une traite. Donc, une lecture des plus digestes et très distrayante en perspective. Il est vrai que c'est assez drôle, certaines répliques et jeux de mots, ou situation étant bien trouvés. Néanmoins, j'ai trouvé que le niveau du comique baissait petit à petit au fur et à mesure des trois tomes, pour ne laisser place qu'à un humour basé sur des répliques anachroniques, complètement décalées pour l'antiquité. C'est d'ailleurs ce qui m'a un peu tapé sur le système en fait...Voir les pères des apôtres (et pourtant je suis pas chrétien pratiquant...) s'écrier à tout bout de champ: "ça l'fait trop", et autres trucs du genre, ça a fini par me lasser. En effet, je pense que, soit le style décalé aurait du être pleinement assumé, un peu à l'image de ce que Larcenet a pu faire sur Robin des bois, par exemple (La Légende de Robin des Bois), soit il aurait du rester plus discret. Ici, on a droit à une oeuvre ou se mêlent humour et tragédie, mais ce mélange est parfois malhabile. J'ajoute que la fin n'est pas très recherchée à mon sens, un peu en décalage elle aussi avec l'oeuvre elle-même. On a droit à un épilogue d'une page, issue d'un formatage d'un roman d'apprentissage quelconque...Je m'attendais à mieux. Enfin, graphiquement, ce n'est pas désagréable à regarder, mais je trouve que le dessin manque un peu de personnalité, de tranchant, de percutant. Quant à la colorisation informatisée, je ne suis pas fan, elle manque de contraste et beaucoup d'éléments sont en couleurs unies, sur les personnages comme sur les décors. Au final, cette BD m'aura diverti un court instant, et c'est très bien comme cela, mais il n'en restera pas grand chose. (255)

26/08/2013 (modifier)
Par McClure
Note: 4/5

Pour un catholique non croyant absolu comme moi, prendre du plaisir à la lecture d'une BD dédiée à Jésus et ses apôtres est un coup de maître de Mr Ratte et un grand coup de chapeau de ma part. L'auteur, entre son trait à mi-chemin du réalisme et de la caricature et un humour constant, permet de suivre cette quête avec un grand plaisir en s'attachant aux personnages, leurs caractères et leurs défauts, et de coller enfin à la grande histoire en apprenant plein de choses. Nos trois compères cherchent leurs fils et non Dieu, c'est le premier point vraiment en décalage et on suit ce road movie où le racisme, les préjugés etc sont légions mais où finalement nos compères vont s'humaniser. Tous malgré leurs vices sont éminemment sympathiques et on passe de clins d'œil (Gaza Vs Israël) en anachronismes au fil des pérégrinations du trio, Jonas en tête, alcoolique notoire, raciste, imbu et finalement le plus "pauvre" de la bande. Un très bon moment de lecture, une histoire à conseiller.

03/01/2013 (modifier)
Par Pierig
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Pierig

Cette bd n’est clairement pas faite pour les anticléricaux. Si c’est ton cas, passe ton chemin car, à moins d’un miracle, tu n’apprécieras pas. Et pourtant . . . . . . et pourtant ce serait passer à côté d’une petite perle qui dépoussière les évangiles du nouveau testament. Le ton est frais et moderne ; l’humour léger et bien vu. Il se dégage de ces pages une très grande sensibilité qui rend les personnages attachants (même Jonas !). Cette histoire, c’est celle de papas qui partent à la recherche de leurs fils embrigadés dans la secte tendance du moment menée par le nazaréen. Le discours n’est pas toujours tendre envers le catholicisme mais il se justifie par la crainte de l’inconnu et l’amour d’un père à son fils disparu. Jonas est particulièrement terrible et porte quasi à lui tout seul tout le sel du récit. La fin de la vie de Jésus est connue de tous, celle des apôtres et de leurs pères beaucoup moins. Maintenant, elle est dévoilée . . . Côté dessin, un gros travail est réalisé sur les personnages quasi-caricaturaux. C’est assez expressif et donc réussi . . . Voici donc une bd à lire, à relire, à emprunter, à acheter, à offrir, à s’offrir ou à se faire offrir (comme c’est mon cas ^^).

14/02/2012 (modifier)
Par Puma
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Un immense coup de coeur à la lecture. Une originalité incroyable dans le scénario et les dialogues, un humour permanent et décalé, un graphisme simple mais efficace, agréable, avec des couleurs chatoyantes et très réussies, des personnages attachants... que demander de plus ? Une découverte plus qu'heureuse d'un vrai petit chef d'oeuvre en BD !!!

31/12/2011 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Alors comment parler de Jésus sans avoir l'air d'un catho intégriste, sans prêchi-prêcha, sans être chiant à force de didactisme ? Peu d'auteurs ont, à mon goût, trouvé la réponse. Et puis, vus mes rapports avec la religion, je dois être un peu difficile aussi. Pourtant David Ratte a trouvé la solution. Ce jeune homme de bonne famille, à l'oeil vif, à la langue bien pendue et au poil luisant, s'était (un peu) fait connaître avec la gentille BD écolo Toxic planet. Il cachait bien son jeu, le bougre ! Parce que nous sortir une BD aussi sympathique, drôle et intéressante sur vous-savez-qui, c'est une sacrée performance ! Ainsi, il a légèrement changé son style semi-réaliste pour entrer dans des ambiances un peu champêtres (ça change des usines et de la fumée à perte de vue, hein). Ambiances qui sont renforcées par les couleurs de Sylvie Sabater, qui m'ont fait penser à Alim le tanneur en lisant la BD. Ratte est un grand admirateur (enfin, il fait 1m70, quoi) d'Uderzo, et ça se sent fortement dans les attitudes de ses personnages. Des personnages attachants, Jonas en premier bien sûr, qui sont traités avec une modernité de bon aloi et bien inspirée. Ratte nous emmène sur les traces de Jésus et ses apôtres, dans les empreintes de leurs pères, une façon très originale de vivre le Nouveau Testament. La fin du premier cycle est ma foi assez sobre, on évite bien de sombrer dans le sentimentalisme catho cul-bénit pour faire quelque chose de vraiment sympathique et bien mené, à défaut d'être véritablement touchant. Bref, c'est pour moi une BD vraiment très agréable, peut-être même déjà un classique. A lire, sans faute.

09/10/2007 (MAJ le 22/08/2011) (modifier)
Par herve
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur herve

Quelle claque que ce" Voyage des pères".-premier cycle- Je ne connaissais guère David Ratte et son album Toxic planet. Je l'avais certes feuilleté mais pas acheté. Ici, la couverture avec ce vieillard roublard ne peut que vous encourager à l'achat. Malgré des couleurs un peu pâles, le dessin est formidable et colle parfaitement aux dialogues savoureux, tout en rondeur, qui ponctuent l'histoire. Avec beaucoup de références (outre biblique, mais là c'est normal), on rit beaucoup dans cet album (le running gag du "collecteur d'impôt" est bien trouvé). Et parfois, le rire laisse place à l'émotion comme à la page 33 avec "il a fait mieux que cela... il nous a pardonnés". Des personnages forts en gueule, hauts en couleur et surtout attachants, bref une excellente bande dessinée qui sort vraiment du lot en cette rentrée. A lire.

20/09/2007 (MAJ le 22/08/2011) (modifier)