Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Doc Savedge

Note: 1/5
(1/5 pour 1 avis)

Un James Bond plus Bond que Bond...


Charlie Mensuel Parodies et pastiches

Doc Savedge ?... Il est grand, fort, hypermusclé. Il est surtout agent secret. Prêt à tout intervention, il n'hésite jamais à affronter les truands de toutes conditions ; qu'ils soient humains... où même extraterrestres. Sa vie n'est qu'une chasse constante à toute menace ; même s'il doit froisser son beau costume fait sur mesures. Le problème, c'est que : même si Savedge est 100% apte à réussir ses missions, car conditionné mentalement et physiquement, il échoue dans ces dernières plus que régulièrement...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1987
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Doc Savedge © Philippe Renaux 1987

06/09/2007 | L'Ymagier
Modifier


Par L'Ymagier
Note: 1/5

Au secours !..... Que je vous explique... Je suis fan de "Doc Savage", un héros de romans écrits par Kenneth Robeson dans les années 30. Je possède la quasi totalité des romans traduits en langue française, sans compter les nombreuses parutions d'époque dans "Le Journal de Mickey" et " Robinson " de la fin des années 30. Je "travaille" sur le site officiel (pub gratuite) de "Doc Savage en français", réalisé par Alain Berguerand ; et aussi membre du "Doc Savage's Ring" aux USA (où j'envoie occasionnellement à Denver -Colorado- de très vieux hebdos francophones que j'ai en double ou copies diverses). C'est ainsi qu'un jour je suis "tombé" sur ce Doc Savedge lors d'une bourse de collection lors d'un festival BD. Chic, une parodie !... J'ai acheté. J'aurais pas dû... "Doc Savedge" est plutôt une parodie de James Bond. Le héros ? une sorte de gugusse bodybuildé "post 68" dont l'humour qui se dégage me fait autant d'effet qu'un vieux bol de soupe dans le fond du frigo. C'est vrai, je le reconnais, ce "héros" -via son auteur- est complètement en marge de la production BD des années 80. Le scénario, l'album en lui-même sont assez hauts en couleurs (au propre comme au figuré) mais l'ensemble ne m'a vraiment pas attiré. Le style graphique ?... je n'ose pas le qualifier "d'underground", non, mais peut-être qu'il se trouvait un peu en avance sur son temps ?... Désolé, j'ai pas aimé. Mais je reconnais que ces histoires déconnent vraiment par moments.

06/09/2007 (modifier)