Texarkana

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Dans un monde sensiblement différent du notre, les règles ont changés. Le rôle de la police aussi, c'est en compagnie de juge et d'avocats que les flics patrouillent. Les délits sont jugés de manière instantanés.


Après l'apocalypse...

Dans une Amérique du Nord déchirée par la guerre civile, Texarkana est un parangon d'ordre civilisé. Mais au plus profond de ses entrailles glauques, les Juges patrouillent les rues, une police qui dispense une justice instantanée. Fraîchement sorti de l'académie des juges de Dallas, le bleu Simon Hills se retrouve plongé dans les sombres recoins de la ville, se débattant avec les contradictions entre la loi telle qu'il l'a étudié et la loi de la rue.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 2007
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Texarkana
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

10/06/2007 | JJJ
Modifier


Par JJJ
Note: 2/5

Pour le concept original, il faudra repasser. L'univers présenté sent légèrement le moisi. Dans un monde dévasté après une guerre civile... Blablabla... Après la bombe... Blablabla... Post nucléaire.... Blablabla... Si on n'a pas vu un tel univers cent fois... Quant au concept de flic dispensant la justice de façon immédiate, ce n'est pas plus nouveau. Nous sommes nombreux, je pense, à avoir au moins une fois entendu parler de Judge Dredd, ou vu le film (HaHaHa ! J'imagine le choc reçu par ceux qui n'ont pas lu la BD mais vu le film en voyant Sly hurler : "La Loi c'est MOI !"). Certes ici c'est un peu différent, le concept est plus évolué, plus intelligent, plus réfléchi... car c'est un tribunal en entier qui patrouille, ce qui devient vite incongru lors de certaines séquences d'action. Difficile par exemple d'imaginer que l'avocat échange des coups de feu avec son client tout en dispensant sa plaidoirie. Mais Texarkana est avant tout une BD d'action, peu importe l'originalité du concept si celui-ci est bien traité. Cela n'est malheureusement pas le cas, le scénario est bien trop classique et prévisible, l'intrigue prend un temps fou à se mettre en place, cela devient vite soporifique. Et ce n'est pas les quelques scènes de nu, sciemment placées ça et là à des moments clés, qui vont empêcher le lecteur de décrocher complètement... Ce qui sauve cette BD du désintérêt total c'est la partie graphique, aux dessins Donny Hawiwidjaja a la pêche et sait retranscrire les émotions, son style est vraiment dynamique. Le découpage est lui aussi très maîtrisé, du tout bon pour les scènes d'action qui sont toujours parfaitement lisibles. Ce premier tome de Texarkana ne m'a pas du tout convaincu, je m'abstiendrai donc logiquement, d'en conseiller la lecture. JJJ

10/06/2007 (modifier)